• Les histoires d'Amour finissent mal...en général !?

    N'est-ce pas là une Lapalissade ? Nous ne vieillirons pas ensemble Les mots raisonnent dans son crane sous les lampes aveuglantes D’une machine à vérité, dans un fracas d’acier et d’étincelles démentes. « Nous ne vieillirons pas ensemble » lacèrent de leurs griffes acérées La membrane qu’il avait tissée en fil de métal glacé des... afficher plus
    N'est-ce pas là une Lapalissade ? Nous ne vieillirons pas ensemble Les mots raisonnent dans son crane sous les lampes aveuglantes D’une machine à vérité, dans un fracas d’acier et d’étincelles démentes. « Nous ne vieillirons pas ensemble » lacèrent de leurs griffes acérées La membrane qu’il avait tissée en fil de métal glacé des aliénés. « Nous ne vieillirons pas ensemble » ont quitté leur prison de culpabilité Et ont forcé le Bunker à ouvrir ses portes blindées. Pour accueillir la rage Qui depuis tant d’années, vivait cloîtrée dans la tour des gens sages. Dans la tour aux mirages où elle n’était que pauvre mendiante de Liberté. Les mots descendent dans les entrailles sous le feu de la mise à pieds. Par la faille de son impuissance, ils infiltrent les cellules incandescentes. « Nous ne vieillirons pas ensemble » brûlent les derniers fétus d’espérance Qui depuis tant d’années, ne crépitaient plus que dans le silence rassasié. « Nous ne vieillirons pas ensemble » ont tordu les barreaux gris du non-dit Et ont volé en éclats de voix stridente, pour ne plus jamais s’agenouiller Devant le mur des lamentations où depuis tant d’années ils priaient. Où depuis tant d’années d’un secret la parole vraie s’étaient alourdie. « Nous ne vieillirons pas ensemble » Mais à jamais nous sommes liés. Iloa,
    6 réponses · Poésie · Il y a 4 années
  • Bonjour, que pensez vous de la paille comme isolant pour des combles?

    bonsoir, l'année dernière nous avons emménagé en location dans un appartement neuf au dernier étage d'un immeuble. Même en chauffant, nous avons eu froid pendant l'hiver. Nous nous sommes rendus compte qu'il n'y avait pas d'isolation aux combles. Des lettres en recommandés ont été envoyés à l'agence qui a mandat mais rien... afficher plus
    bonsoir, l'année dernière nous avons emménagé en location dans un appartement neuf au dernier étage d'un immeuble. Même en chauffant, nous avons eu froid pendant l'hiver. Nous nous sommes rendus compte qu'il n'y avait pas d'isolation aux combles. Des lettres en recommandés ont été envoyés à l'agence qui a mandat mais rien n'y fait. Il y a une procédure entre le promoteur et le constructeur donc il faudra attendre la fin de la procédure pour que les choses se résolvent. En attendant nous allons encore avoir froid cet hiver et nos factures d'electricité vont encore s'envoler. On s'est dit qu'on allait isoler nous même. Mais c'est quand même cher (la laine de roche) et c'est pas à nous qu'incombe cette dépense... J'ai pensé à mettre des bottes de paille dans les combles en attendant autre chose(pendant 1 an). qu'en pensez vous? juste les poser sur le placo ? je veux pas investir , ni que ça demande du boulot....A votre avis? Merci les bricolos!!!
    7 réponses · Économie d'énergie · Il y a 4 années
  • La douceur est-elle un tue-l'amour pour le couple ?

    Etre trop douce signifie-t'il être acquise ?
    Etre trop douce signifie-t'il être acquise ?
    8 réponses · Amour et relations - Divers · Il y a 4 années
  • Non vous ne rêvez pas , Christine Boutin a encore fait des siennes !?

    http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/12/... M D R ! ''Selon La Libre Belgique, ces jeunes femmes sont des ex-Femen et se font désormais appeler "Liliths". "Ces dernières sont montées sur scène seins nus, sur lesquels étaient écrits des slogans comme "Caca Boutin! " @ lloa : xD
    http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/12/... M D R ! ''Selon La Libre Belgique, ces jeunes femmes sont des ex-Femen et se font désormais appeler "Liliths". "Ces dernières sont montées sur scène seins nus, sur lesquels étaient écrits des slogans comme "Caca Boutin! " @ lloa : xD
    7 réponses · Homosexuel, bisexuel, et transgenre · Il y a 4 années
  • La poésie de charme dessiné dans le ciel...ça vous parle ?

    Mammatus Des images pas très sages Ont fait l’Amour aux nuages Ont dessiné dans mon ciel Des cambrures de dentelles. Des liserés de satin blanc Ont frémi sous le vent Ont frissonné de mes désirs En traînes brodées de plaisirs. Des dessins très coquins Se sont formés dans l’orage Et sur ma peau des embruns Ont fait un saint ... afficher plus
    Mammatus Des images pas très sages Ont fait l’Amour aux nuages Ont dessiné dans mon ciel Des cambrures de dentelles. Des liserés de satin blanc Ont frémi sous le vent Ont frissonné de mes désirs En traînes brodées de plaisirs. Des dessins très coquins Se sont formés dans l’orage Et sur ma peau des embruns Ont fait un saint pèlerinage. Des dragons polissons Ont soufflé sur le coton Ont dénudé mes pensées Dans un crachat insensé. Des images pas très sages Ont fait l’Amour aux nuages Et j’ai bien aimé Fantasmer ! Iloa, http://www.google.fr/imgres?imgurl=http:...
    3 réponses · Poésie · Il y a 4 années
  • La méditation est-elle une délivrance ?

    *** Cristal qui songe Au verbe qui me troue d’une griffe acérée Je ne peux plus offrir qu’un profond silence Que la plaie se console dans l’envol moirée Au chant de la pierre je compose l’alliance. La vie qui prend source au cœur de l’atome Découd mes certitudes de promesses reçues Me dénude devant la parole de l’homme Qui volait mon... afficher plus
    *** Cristal qui songe Au verbe qui me troue d’une griffe acérée Je ne peux plus offrir qu’un profond silence Que la plaie se console dans l’envol moirée Au chant de la pierre je compose l’alliance. La vie qui prend source au cœur de l’atome Découd mes certitudes de promesses reçues Me dénude devant la parole de l’homme Qui volait mon sourire tel une sangsue. Dans l’élévation je dissous mes croyances Captives alors de mon enveloppe charnelle. Au timbre cristallin ploient mes errances M’ouvrant le chemin de l’Amour inconditionnel. Cristal qui songe fredonne l’instant de joie Nait dans la conscience de l’infiniment petit Sur la route céleste que le sage perçoit Je chemine apaisée sur mes choix bâtis. Iloa, moiré pardon !
    7 réponses · Poésie · Il y a 4 années
  • Comment se débarrasser définitivement de fenêtres publicitaires intempestives sur mon ordinateur?

    J'ai active le bloqueur de ces publicités sur Internet Explorer mais rien n'y fait! Non Shuey, c'etait deja regle comme ca!
    J'ai active le bloqueur de ces publicités sur Internet Explorer mais rien n'y fait! Non Shuey, c'etait deja regle comme ca!
    5 réponses · Internet - Divers · Il y a 9 années
  • Pouvez-vous me donner votre recette du flan aux œufs ?

    Salut. Pouvez-vous me donner votre recette du flan aux œufs ? Je n’arrive jamais à le réussir et j’aimerais des conseils. Merci d’avance.
    Salut. Pouvez-vous me donner votre recette du flan aux œufs ? Je n’arrive jamais à le réussir et j’aimerais des conseils. Merci d’avance.
    6 réponses · Recettes de cuisine · Il y a 8 années
  • Conseils pour lettre de motivation?

    Bonjour, Je vais commencer à envoyer mes 1ers cv et lettre de motiv à des maisons d'édition (pour obtenir un poste de correctrice). Je souhaite cependant travailler à domicile (c'est possible dans ce travail) et travailler à mi-temps. En effet j'ai plusieurs soucis de santé (reconnue travailleur handicapée) qui ne me permettent pas... afficher plus
    Bonjour, Je vais commencer à envoyer mes 1ers cv et lettre de motiv à des maisons d'édition (pour obtenir un poste de correctrice). Je souhaite cependant travailler à domicile (c'est possible dans ce travail) et travailler à mi-temps. En effet j'ai plusieurs soucis de santé (reconnue travailleur handicapée) qui ne me permettent pas d'assurer un emploi à temps complet. Je pensais parler dans la lettre de motivation de ces soucis car sinon je pense passer pour une fainéante (travailler à domicile, à temps partiel, ...) Qu'en pensez-vous? De plus ils recrutent peu dans ce secteur mais comme en principe les entreprises doivent prendre un certain nombre de personnes avec un handicap j'aurais peut-être plus de chances... Vos avis?
    22 réponses · Carrière et emploi - Divers · Il y a 6 années
  • Voulez-vous parler avec moi de la Mort?

    * " Aujourd'hui est un grand jour pour mourir " La voilà rendue aux portes du grand sommeil Tant épuisée qu’elle ne trouve la force De tourner la clé qui éteindra le soleil D’enfin la délivrer de sa fragile écorce. Et je pleure la vie que son souffle retient Aujourd’hui est un grand jour pour mourir ! Mes baisers... afficher plus
    * " Aujourd'hui est un grand jour pour mourir " La voilà rendue aux portes du grand sommeil Tant épuisée qu’elle ne trouve la force De tourner la clé qui éteindra le soleil D’enfin la délivrer de sa fragile écorce. Et je pleure la vie que son souffle retient Aujourd’hui est un grand jour pour mourir ! Mes baisers déposés ne la pénètrent plus Et restent en surface de sa peau si fine. Faisant de moi une étrangère, une exclue. Où sont les printemps à vivre en Colombine ? Et je pleure la vie que son souffle retient Aujourd’hui est un grand jour pour mourir ! L’horloge qui pulse sa lente progression Inflige à mon cœur des larmes éternelles. La mort joue dans les flaques de la perversion Me trempe d’une boue, oh combien criminelle ! Et je meurs dans le souffle que sa vie retient Aujourd’hui est un grand jour pour mourir ! Iloa,
    10 réponses · Poésie · Il y a 4 années
  • Comment pensez-vous gagner la liberté ?

    * http://www.youtube.com/watch?v=PLG-BXRwg1Q L'ESTACA L'avi Siset em parlava De bon matí al portal, Mentre el sol esperàvem I els carros vèiem passar. Siset, que no veus l'estaca On estem tots lligats ? Si no podem desfer-nos-en Mai no podrem caminar ! (refrain) Si estirem tots, ella caurà I molt de temps no pot... afficher plus
    * http://www.youtube.com/watch?v=PLG-BXRwg... L'ESTACA L'avi Siset em parlava De bon matí al portal, Mentre el sol esperàvem I els carros vèiem passar. Siset, que no veus l'estaca On estem tots lligats ? Si no podem desfer-nos-en Mai no podrem caminar ! (refrain) Si estirem tots, ella caurà I molt de temps no pot durar : Segur que tomba, tomba, tomba ! Ben corcada deu ser ja. Si tu l'estires fort per aquí I jo l'estiro fort per allà, Segur que tomba, tomba, tomba I ens podrem alliberar. Però, Siset, fa molt temps ja : Les mans se'm van escorxant, I quan la força se me'n va Ella és més ampla i més gran. Ben cert sé que està podrida Però és que, Siset, pesa tant Que a cops la força m'oblida. Torna'm a dir el teu cant É L'avi Siset ja no diu res, Mal vent que se l'emportà, Ell qui sap cap a quin indret I jo a sota el portal. I mentre passen els nous vailets Estiro el coll per cantar El darrer cant d'en Siset, El darrer que em va ensenyar Traduction française LE PIEU Grand-père Siset en parlait ainsi De bon matin sous le porche Tandis qu'attendant le soleil On regardait passer les chariots Siset, ne vois tu pas le pieu Où nous sommes tous ligotés ? Si nous ne pouvons nous en défaire Jamais nous ne pourrons avancer! Si nous tirons tous, il tombera Cela ne peut durer longtemps C'est sûr qu'il tombera, tombera, tombera Bien vermoulu, il doit être déjà Si tu le tires fort par ici Et que je le tire fort par là C'est sûr il tombera, tombera, tombera Et nous pourrons nous libérer Mais Siset ça fait longtemps déjà Mes mains à vifs sont écorchées! Et alors que mes forces me quittent Il est plus large et plus haut. Bien sur, je sais qu'il est pourri Mais aussi Siset, il est si lourd Que parfois les forces me manquent Rechante moi ta chanson. Si nous tirons tous, il tombera Cela ne peut durer longtemps C'est sûr qu'il tombera, tombera, tombera Bien vermoulu, il doit être déjà. Si tu le tires fort par ici Et que je le tire fort par là C'est sûr il tombera, tombera, tombera Et nous pourrons nous libérer. Grand-père Siset ne dis plus rien Un mauvais vent l'a emporté Lui seul sait vers quel lieu Et moi je reste sous le porche. Et quand passent d'autres valets Je lève la tête pour chanter Le dernier chant de Siset Le dernier qu'il m'a appris Si nous tirons tous, il tombera Cela ne peut durer longtemps C'est sûr qu'il tombera, tombera, tombera Bien vermoulu, il doit être déjà Si tu le tires fort par ici Et que je le tire fort par là C'est sûr il tombera, tombera, tombera Et nous pourrons nous libérer Chanson révolutionnaire. http://www.youtube.com/watch?v=t8TsstPkd... Un autre lien pour le partage. Et parce- que l'union fait la force. ;-)
    5 réponses · Poésie · Il y a 4 années
  • La poésie est-elle d'abord un partage d'Amour ? Oui, non...?

    * Quatre Mains Deux Cœurs Tes vers… Comme des caresses sur moi. La pulpe de tes doigts Posée sur ma nuque frissonnante. Un baiser soufflé, Douceur d’une aile de corbeau. Léger… De son enivrante chaleur Exulte le parfum de peau. Valse des sens et des mains impatientes A l’affut du moindre souffle d’air. Effleurant la peau... afficher plus
    * Quatre Mains Deux Cœurs Tes vers… Comme des caresses sur moi. La pulpe de tes doigts Posée sur ma nuque frissonnante. Un baiser soufflé, Douceur d’une aile de corbeau. Léger… De son enivrante chaleur Exulte le parfum de peau. Valse des sens et des mains impatientes A l’affut du moindre souffle d’air. Effleurant la peau désirée, Apportant avec lui ses fragrances d’été. Citron frais et sucré. Fruit défendu Englouti par le désir. Consommé ! Orange Amère, Saveur rêvée, Rafraichissante comme une pluie d’été. De ta nuque alors Perle un sirop d’Or. Pur et brillant comme le miel. Scintillant de soleil, Je le goûte d’un baiser. Suave parfum de péché Qu’il est si bon… Si bon de transgresser ensemble. Puisque sans péché Point de miséricorde ! Iloa et Lou Gorp. Merci les poètes. Vous nous offrez une belle image de vos cœurs. ;-) Et merci aux amis de passages qui ont apprécié de nous lire.
    7 réponses · Poésie · Il y a 4 années
  • En poésie tout est possible : Avez-vous déjà rêvé d'être autre chose ?

    *** Le Brouillon Parfois j’aimerais être un simple brouillon, Qu’une main divine efface quelques erreurs, Gomme d’un geste mon costume de souillon Et dessine ma vie comme le voudrait mon cœur. Je voudrais des traits fins sur ma destinée, Des courbes légères tracées en 2B. Des lignes sans fin débordant la marge, Un maillot de bain... afficher plus
    *** Le Brouillon Parfois j’aimerais être un simple brouillon, Qu’une main divine efface quelques erreurs, Gomme d’un geste mon costume de souillon Et dessine ma vie comme le voudrait mon cœur. Je voudrais des traits fins sur ma destinée, Des courbes légères tracées en 2B. Des lignes sans fin débordant la marge, Un maillot de bain pour prendre le large. Parfois j’aimerais être un simple brouillon Pour ne pas m’offusquer d’être froissée Par un inhabile coup de crayon. Mine cassée sur papier glacé. Parfois j’aimerais être une simple feuille A son arbre encore accrochée… Iloa,
    7 réponses · Poésie · Il y a 4 années
  • L'Homme est-il si mauvais que même un arbre il fait pleurer?

    . Je vais vous conter l’histoire D’un arbre et ses déboires. Juste un chemin de vie Pour vous donner l’envie De parler aux arbres vous aussi. Sans jamais oublier De les écouter ! Il est né le siècle dernier Planté par le meunier, Qui un soir de désespoir, N’eut personne à qui parler. Nuit noire! On dit de lui dans mon... afficher plus
    . Je vais vous conter l’histoire D’un arbre et ses déboires. Juste un chemin de vie Pour vous donner l’envie De parler aux arbres vous aussi. Sans jamais oublier De les écouter ! Il est né le siècle dernier Planté par le meunier, Qui un soir de désespoir, N’eut personne à qui parler. Nuit noire! On dit de lui dans mon village Qu’il avait le don du langage Intrinsèque. Celui qui relie l’homme à la nature, Fait communier les Âmes pures, Abreuve les cœurs secs. Le chêne chaque année Plus haut s’élevait, Nourrit par le Meunier. De ses mots à expier. Le meunier chaque année Plus bas se courbait, Le cœur asséché Pressé de ses secrets. Il s’en est finalement allé Flottant bon gré mal gré Dans le flot du silence. Dans la sève ses espérances S’étaient engluées. Son sang avait coagulé. Les gens du village S’étaient approprié L’arbre à secrets. Chaque jour ils venaient à confesse Délaissant ainsi le curé Et sa messe. Le chêne quant à lui Pleurait… L’ homme est- il si mauvais Que même un arbre Il fait pleurer ? Un murmure à la nuit tombée... Un chant prenant sa source Aux racines de la terre Envahit l’atmosphère. A la nuit tombée. Et la sève me pique les yeux… Iloa, Merci Caprine. C'est un très beau partage que tu nous offres. @ Hey Myo, Je n'ai pas souvenir d'avoir déjà lu ce poème. Il est très beau ! Bravo ! @@ Myo Alors double bravo ! @Syn.fbs ;-) @Clovis Merci pour ce texte qui est nous met au pied de ce que nous sommes...simplement des hommes ! Sourire en coin... @ Marlen 59 Merci de nous faire découvrir ce poème.
    7 réponses · Poésie · Il y a 5 années
  • Quelle terre pour vos racines ?

    * Le pays d’où je viens est terre endormie. Mais qui sait tendre l’oreille peut entendre Résonner en son cœur le son d’un tsunami Sous le pas des géants meurtri sous la cendre. Mais qui sait tendre l’oreille peut entendre Ces prisonniers du temps des mers reculées Qui jadis ont marché parmi les méandres Des puissants volcans au sang... afficher plus
    * Le pays d’où je viens est terre endormie. Mais qui sait tendre l’oreille peut entendre Résonner en son cœur le son d’un tsunami Sous le pas des géants meurtri sous la cendre. Mais qui sait tendre l’oreille peut entendre Ces prisonniers du temps des mers reculées Qui jadis ont marché parmi les méandres Des puissants volcans au sang coagulé. Résonner en son cœur le son d’un tsunami Et vibrer de ses larmes de roche noire Est un héritage, la plus noble alchimie Que reçoit mon peuple des cratères d’espoir. Sous le pas des géants meurtri sous la cendre Bat des cœurs en éveil sur le chemin des Puys Qui demain marcheront sans se pourfendre. Le pays d’où je viens est terre endormie. Iloa, Merci de nous faire voyager. Bonne Année Poétique à tous.
    10 réponses · Poésie · Il y a 5 années