• Aimez-vous ou haïssez-vous la neige ?

    9 réponses · Météorologie · Il y a 2 semaines
  • 30 metre cube de sable pèse combien de kg?

    5 réponses · Mathématiques · Il y a 2 semaines
  • Au jour d'aujourd'hui peut-on encore ignorer le fait que former des mots c'est fatigant, oralement parlant?

    Meilleure réponse : L'expression "au jour d'aujourd'hui" est un pléonasme pur.
    Son utilisation est justifiée par les bourricots incultes qui l'utilisent pour se rassurer en exprimant que cette locution vise à renforcer l'idée exprimée. Ce qui est FAUX.
    Cette expression n'est pas française.
    Meilleure réponse : L'expression "au jour d'aujourd'hui" est un pléonasme pur.
    Son utilisation est justifiée par les bourricots incultes qui l'utilisent pour se rassurer en exprimant que cette locution vise à renforcer l'idée exprimée. Ce qui est FAUX.
    Cette expression n'est pas française.
    7 réponses · Recherche · Il y a 2 semaines
  • Question de probabilité?

    Meilleure réponse : Posons le problème en d'autres termes pour y voir plus clair. . Les cartons 9 et 10 sont marqués en rouge . Les 8 autres cartons sont marqués en noir On fait 5 tirages (d'un carton) sans remise dans un tas initial de dix cartons. Il est assez rapide de calculer la probabilité de l'événement contraire à... afficher plus
    Meilleure réponse : Posons le problème en d'autres termes pour y voir plus clair.
    . Les cartons 9 et 10 sont marqués en rouge
    . Les 8 autres cartons sont marqués en noir
    On fait 5 tirages (d'un carton) sans remise dans un tas initial de dix cartons. Il est assez rapide de calculer la probabilité de l'événement contraire à celui recherché, soit 1 seul carton rouge dans les 5 cartons tirés. Donc, calculons d'abord la probabilité d'avoir tiré 1 seul carton rouge. Pour cela, passons en revu les 5 combinaisons possibles, et calculons leur probabilités (nous notons 1 quand on tire un carton rouge et 0 quand on tire un carton noir) :
    Tirage Probabilité
    10000 2/10 x 8/9 x 7/8 x 6/7 x 5/6
    01000 8/10 x 2/9 x 7/8 x 6/7 x 5/6
    00100 8/10 x 7/9 x 2/8 x 6/7 x 5/6
    00010 8/10 x 7/9 x 6/8 x 2/7 x 5/6
    00001 8/10 x 7/9 x 6/8 x 5/7 x 2/6
    On s'aperçoit que les 5 proba sont identiques et égales à (2 x 5) / (10 x 9) = 1/9. La proba d'avoir un seul carton rouge est donc égale 5 fois 1/9 = 5/9. Donc, la proba de l'événement contraire, qui est d'avoir les 2 cartons dans le même tas, est égale à 1 - 5/9.

    Conclusion :
    La probabilité que les cartons 9 et 10 apparaissent dans le même tas est égale à 4/9
    9 réponses · Mathématiques · Il y a 2 semaines
  • Pourquoi les astéroïdes s'écrasent au lieu de graviter?

    Meilleure réponse : Pour graviter , il faut que la masse soit en adéquation avec la vitesse et l'angle d'approche de la planéte autour de laquelle l 'astéroïdes sera capturé .
    Ça fait un minimum de trois conditions .....
    Meilleure réponse : Pour graviter , il faut que la masse soit en adéquation avec la vitesse et l'angle d'approche de la planéte autour de laquelle l 'astéroïdes sera capturé .
    Ça fait un minimum de trois conditions .....
    6 réponses · Astronomie et espace · Il y a 2 semaines
  • Qu'est ce que veut dire modéliser ?

    En effet j ai déja chercher la définition sur le mot mais je n arrive a comprendre le sens avec quelques question et phrases de l exerce. J ai un exercice de physique et je n arrive pas á compredre, la phrase dit: Léa est modélisée par son centre d inertie G. Aussi: Quel a été l intéret d une telle modélisation... afficher plus
    En effet j ai déja chercher la définition sur le mot mais je n arrive a comprendre le sens avec quelques question et phrases de l exerce. J ai un exercice de physique et je n arrive pas á compredre, la phrase dit: Léa est modélisée par son centre d inertie G. Aussi: Quel a été l intéret d une telle modélisation pour l étude de ce mouvement
    4 réponses · Physique · Il y a 2 semaines
  • Question de probabilité?

    Meilleure réponse : La probabilité que la somme des 2 dés soit inférieure à 4 est égale à 3/36 = 1/12 (3 combinaisons sur 36 : 1+1, 1+2, 2+1). La probabilité de tirer une boule verte dans la boite blanche est 5/8, dans la boite noire est 3/5. Donc, la probabilité d'obtenir une boule verte est égale à : 1/12 x 5/8 + 11/12 x 3/5 =... afficher plus
    Meilleure réponse : La probabilité que la somme des 2 dés soit inférieure à 4 est égale à 3/36 = 1/12 (3 combinaisons sur 36 : 1+1, 1+2, 2+1). La probabilité de tirer une boule verte dans la boite blanche est 5/8, dans la boite noire est 3/5. Donc, la probabilité d'obtenir une boule verte est égale à : 1/12 x 5/8 + 11/12 x 3/5 = (5x5 + 11x3x8)/(12x8x5) = 289/480.
    5 réponses · Médecine · Il y a 2 semaines
  • Contradiction des ages?

    Mon âge est 41 ans ( par exemple ), mais l'âge d'un électron qui tourne autour du noyau d'un atome composant mon corp est bien différent que 41 ans, puisque la vitess du mouvement de cet électron, est bien remarquable, (( c-a-d: est bien grand par rapport à la vitesse du mouvement de mon corp )), selon... afficher plus
    Mon âge est 41 ans ( par exemple ), mais l'âge d'un électron qui tourne autour du noyau d'un atome composant mon corp est bien différent que 41 ans, puisque la vitess du mouvement de cet électron, est bien remarquable, (( c-a-d: est bien grand par rapport à la vitesse du mouvement de mon corp )), selon La théorie de la relativité d'Einstein, donc combien la veritable âge de cet électron ? C.a.d: mon âge n'égale pas à l'âge d'un tel électron dans mon propre corp Coment ràsoudre cette probleme, (( comment expliquer cet "contradiction" )) ???
    4 réponses · Physique · Il y a 2 semaines
  • Le "professeur émérite" François Gervais, adulé par les "climatosceptiques", est-il un âne prêchant pour des ânes ? Voulez-vous un exemple ?

    Meilleure réponse : Il n'est plus professeur émérite. Il l'a été. Et comme tu le rappelles, ce n'est que le titre qu'on donne à des professeurs qui ont pris leur retraite, mais continuent, temporairement, d'avoir le droit d'encadrer leur thésards, et de publier en se réclamant de leur laboratoire. Ça ne veut... afficher plus
    Meilleure réponse : Il n'est plus professeur émérite. Il l'a été. Et comme tu le rappelles, ce n'est que le titre qu'on donne à des professeurs qui ont pris leur retraite, mais continuent, temporairement, d'avoir le droit d'encadrer leur thésards, et de publier en se réclamant de leur laboratoire.

    Ça ne veut pas dire "professeur 'qui a du mérite'". C'est juste une question pratique : difficile de partir à la retraite en plaquant tout, quand on a des thésards, et que la date de la soutenance ne colle pas forcément avec la date où on a collectionné tous ses points retraite et autres trimestres.

    Tout le monde n'a pas l'éméritat, cela dit. Il faut faire une demande, et c'est seulement si c'est justifié par la situation (il y a vraiment une thèse ou des travaux en cours qui seraient mis en danger par le départ du professeur ; une publi à terminer qui sera signée en tant que "professeur émérite")
    Les glandus en général n'ont pas l'éméritat. Car ils ne sont pas, proche de leur retraite, en train de travailler sur un travail de longue haleine qui ne sera pas terminé avant leur départ. Et qu'on ne leur demande pas d'encadrer des thésards peu de temps avant leur départ.
    D'où le fait qu'il y a quand même une légère corrélation entre l'éméritat et le niveau. Corrélation correspondant plus à un nivellement par le bas que par le haut (ce n'est pas qu'il n'y a que les meilleurs qui ont l'éméritat ; c'est plutôt qu'il n'y a que les pires qui ne l'ont pas - encore que c'est compliqué par le fait que la plupart des gens s'organisent comme il faut pour ne simplement pas avoir à le demander). Parce qu'un labo n'a qu'assez peu de raison de refuser un chercheur gratuit. Sauf vraiment si ce chercheur est un glandu et risque de décrédibiliser le labo (pour faire une analogie, quand j'ai quitté mon poste dans le public, j'ai gardé, et j'ai toujours, le titre de "chercheur associé" du labo. Qui me permet de signer des publis en me réclamant du labo. Ça ne coûte rien au labo. Il aurait vraiment fallu que je sois un glandu de première pour que le labo refuse un chercheur gratuit. Ça ne peut que gonfler les stats de publis : si je ne publi rien, c'est pas grave, puisque je ne compte pas dans les effectifs. Et si je publie, bingo, ça gonfle quand même le ratio "publis par chercheur")



    Donc, ce titre ne prouve rien, mais il n'est pas négatif, et est même plutôt bon signe sur la qualité du bonhomme.
    Seulement le bonhomme n'entrave que dalle au climat, à la météo et à la biologie. Il a arrêté d'étuder cela au bac comme tout le monde. Donc, ça vaut autant que s'il disait "je suis quand même champion du monde de karaté". C'est très bien d'être champion du monde de karaté. J'en suis bien incapable. Mais ça ne fait pas de lui une autorité en climatologie.




    Quant aux questions précises elles mêmes :
    1) Comment peut-il dire que le co2 est la nourriture des plantes : oh, ça c'est simple ; parce que c'est le cas.
    Mais et alors ?
    On aimerait bien habiter sur une planète qui n'est pas vivable que pour les plantes quand même.

    A une époque il y avait beaucoup plus de CO2. Et les plantes étaient super heureuses en effet. Il n'y avait que cela partout sur la planète. C'était leur âge d'or. Seulement la vie animale, elle, ne pouvait pas exister.
    Le cycle du CO2 a fonctionné comme cela pépère pendant un milliard d'années: le CO2 de l'atomosphère est capturé par les plantes, qui en font de la biomasse (du bois, des feuilles, etc). La plante crève, se décompose, et le CO2 retourne dans l'atmosphère.

    De temps en temps, un accident exceptionnel perturbait ce cycle pépère. Un incendie de forêt consumme le bois (et donc le CO2 se retrouve dans l'atmosphère), mais ne le consumme que partiellement (peut-être qu'il a plus, je ne sais pas), ce qui fabrique du charbon. Qui est imangeable par les bactéries. Et donc ce bois brûlé là sort du cycle. Il n'est ni dans l'atmosphère, ni dans du bois vivant. Et donc quand ça arrive, les nouvelles plantes qui remplacent les mortes capturent du CO2 dans l'atmosphère qui n'est pas totalement compensé par de la décomposition de plantes mortes.

    A d'autres moments de la biomasse peut se faire capturer par une coulée de sédiments, de lave, etc.

    Bref, il y a des accidents, qui font que des cadavres de plante, au lieu de retourner dans l'atmosphère, se font "fossiliser".

    Et au bout de quelques milliards d'années de ces petits accidents, de pouièmes en pouèmes (des pouièmes par an, c'est pas beaucoup. Mais multiplié par quelques milliards d'années, ça commence à compter) il y a tellement de carbon qui s'est fait fossilier, que les plantes ont finit par bouffer tout le CO2 de l'atmosphère. Elles n'en ont pas crevé. Il en reste encore un peu. Assez pour entretenir le cycle. Mais l'atmosphère est maintenant chargée en oxygène (qui, autrefois était rarissime), et n'a plus de stock de CO2. Juste le fond de roulement du cycle habituel du carbone. Donc la fête du slip, c'est terminé pour les plantes.
    Ce qui a permis l'existence d'une vie animale avec qui elles doievent partager la planète. Et on en est plutôt content.

    Sauf qu'on a trouvé malin de défaire ce que des milliards d'années de fossilisation a fait. En allant repêcher toute cette biomasse fossilisée pendant des millions d'années, et la cramer. Et donc remettre ce carbone dans l'atmosphère.

    Donc, oui, bien sûr, c'est une bonne nouvelle pour les plantes, le retour au temps d'abondance. Mais pas pour nous. Lors de ces temps d'abondance, nous n'existions pas, parce que toute vie animale évoluée était impossible.


    2) Comment la photosynthèse réduit le stress hydrique ? C'est assez simple aussi. Le problème de l'eau n'est en général pas un problème de quantité globale. Mais de capacité à la garder un peu.
    Mettez 20% de CO2 dans l'atmosphère, et la végétation sera beaucoup plus luxuriante. Et là où il y a de la végétation, il y a plus d'eau capturée.

    Pour caricaturer, ça serait plus facile de faire pousser des lichens et autres cactus dans le Sahara s'il y avait 20% de CO2. Et s'il y avait des lichens et autres cactus dans le Sahara, les rares précipitations ne s'y évaporeraient pas immédiatement en touchant le sable. Etc.

    Mais bon, là aussi, ça ferait une belle jambe aux bédouins, puisqu'il ne pourrait exister de bédouins, ni de chameaux, ni même de scorpion.



    L'argument classique de ces gens (lui compris ; c'est le titre de son seul article notable) c'est "le CO2 imputable à l'homme correspond à une proportion négligeable du CO2 total". Ce qui est parfaitement exact, du moins en comptant avec une absolue mauvaise foi.
    Mais c'est exactement aussi stupide que de dire, quand la mer aura monté de 20 mètres : "le niveau d'eau imputable à l'homme est négligeable devant le total". Ce sera exact aussi. La fosse des Mariannes fait 11304 mètres de profondeur. Si on ajoute 20 mètres à cause de l'activité humaine, la profondeur de l'océan n'aura donc presque pas bougé de notre fait. Seulement ces 20 mètres seront quand même catastrophiques. Notre écosystème, notre équilibre, notre civilisation s'est construit et a évolué avec une couche d'eau de 11304 mètres au dessus de la fosse des Mariannes. 20 mètres de plus, ça sera un désastre.

    D'ailleurs, dans l'histoire que j'ai racontée au début, on pouvait dire la même chose : la proportion de CO2 fossilisée est totalement négligeable devant le flux total de CO2 naturel. En effet. Vraiment négligeable. C'est pour ça que ça a pris un bon milliard d'années pour que ça ait un effet notable (celui de permettre la vie animale)

    Tout ce qu'on fait c'est faire l'exact chemin inverse. Avec des proportions certes des milliers de fois plus grandes qu'à l'aller. Mais même en multipliant par des milliers le ryhtme de "défossilisation", la remarque reste vraie : la proportion de carbone défossilisée est négligeable devant le flux total de CO2 naturel. 1000 fois moins négligeable qu'à l'aller, mais négligeable quand même. C'est pour cela qu'on ne change pas le climat en une seule année. Et que ça va mettre 2 bons siècles (démarrés à la révolution industrielle... il y a presque 2 siècles) pour avoir des effets vraiment notables.

    Mais on s'en fiche que ce soit négligeable. Même si on divisait par 10 le rythme de défossilisation (et donc avoir un rejet de CO2 du à l'homme 10 fois plus négligeable encore), et bien ça prendrait 10 fois plus temps. Mais le résultat au bout de 1000 ans (au lieu de 100) serait le même : on aura rendu la planète invivable (et même 1000 ans, c'est bête. On avait l'ambition en tant qu'espèce et que civilisation de durer plus longtemps que cela).

    Le problème n'est pas un problème de flux (c'est l'erreur que font beaucoup trop de gens d'ailleurs). Le problème est un problème de stock : quelle proportion du carbone terrien est fossilisé, et quelles proportion participe au cycle biomasse->atmosphère->photosynthèse->bio...
    Peu importe à quel rythme on transfère du carbone d'un stock (stock fossile) à l'autre (stock biomasse+atmosphère), et quelle pourcentage du flux annuel ce transfert représente. Du moment qu'on le fait, on remonte dans le temps, pour revenir à l'époque où la vie animale n'était pas possible sur terre.
    4 réponses · Biologie · Il y a 3 semaines
  • Quelle est la plus important application des ....?

    Quelle est la plus important application des théories des nombres premiers dans les sciences, (( autre que les mathematiques )) surtout dans la physique ! Merci d'avance
    Quelle est la plus important application des théories des nombres premiers dans les sciences, (( autre que les mathematiques )) surtout dans la physique ! Merci d'avance
    3 réponses · Mathématiques · Il y a 2 semaines
  • Pourquoi, dans les calculs de prédictions des marées, a-t-on préféré la méthode harmonique à la place de Laplace?

    Meilleure réponse : La méthode Laplace était empirique alors que la formule harmonique se déduit du développement de la force génératrice exprimée sous la forme d'une somme d'ondes sinusoïdales dont les fréquences sont connues avec une très grande précision.
    Meilleure réponse : La méthode Laplace était empirique alors que la formule harmonique se déduit du développement de la force génératrice exprimée sous la forme d'une somme d'ondes sinusoïdales dont les fréquences sont connues avec une très grande précision.
    6 réponses · Physique · Il y a 3 semaines
  • L'antimatière est-elle visible pour les humains?

    7 réponses · Physique · Il y a 3 semaines