• Y-a-t-il eu d'autres météorites en forme de cigares et venues d'ailleurs qui ont traversé notre système solaire?

    Meilleure réponse : A notre connaissance c'est le premier ayant cette forme. A ce jour on compte 745.411 astéroïdes et comètes qui ont été observés et qui sont répertoriés. 506.410 ont été définitivement numérotés ayant été validés par plusieurs observations. On a répertorié une trentaine d'astéroïdes faisant plus de 200 km... afficher plus
    Meilleure réponse : A notre connaissance c'est le premier ayant cette forme. A ce jour on compte 745.411 astéroïdes et comètes qui ont été observés et qui sont répertoriés. 506.410 ont été définitivement numérotés ayant été validés par plusieurs observations.

    On a répertorié une trentaine d'astéroïdes faisant plus de 200 km dans leur plus grand diamètre mais aucun aussi allongé que Oumuamua (répertorié sous la référence 1L / 2017 U1). Sa forme est certes surprenante mais ce n'est pas le point le plus important à son propos. Sa particularité étant que c'est le premier astéroïde confirmé comme provenant d'une autre étoile et donc de notre système à visiter notre système solaire.
    On ne peut pas donner des mesures précises quant à son plus petit diamètre car il est trop loin pour que des observations optiques et des analyses par radar puissent déterminer plus précisément ses dimensions. Il mesure jusqu'à 400 mètres de long et peut-être 10 fois plus long que large. Ce rapport d'aspect est supérieur à celui de n'importe quel astéroïde ou comète observé dans notre système solaire à ce jour.
    Cela n'écarte pour autant pas la possibilité que d'autres objets d'une forme voisine soient déjà passés dans notre système solaire.
    On estime qu'un astéroïde interstellaire similaire à 'Oumuamua traverse le système solaire interne environ une fois par an, mais ils sont difficiles à repérer et ont été manqués jusqu'à présent. Ce n'est que récemment que des télescopes d'observation, tels que Pan-STARRS1, ont été construits et sont assez puissants pour avoir une chance de les découvrir, on pourrait donc par la suite en découvrir d'autres (pas forcément avec une forme aussi particulière).

    Nous avons maintenant des données assez précise sur sa trajectoire et ces données confirment le fait que Oumuamua avait erré à travers la Voie Lactée, sans attaches à aucun système stellaire, pendant des centaines de millions d'années avant sa rencontre fortuite avec notre système stellaire.
    En combinant les images de l'instrument FORS sur le télescope ESO à l'aide de quatre filtres différents et les images d'autres grands télescopes, une équipe d'astronomes dirigée par Karen Meech de l'Institute for Astronomy à Hawaii a constaté qu' il tourne sur son axe toutes les 7,3 heures. Aucun astéroïde connu ou comète de notre système solaire ne possède cette caractéristique avec un rapport entre longueur et largeur si grand.

    Deux des télescopes spatiaux de la NASA (Hubble et Spitzer) ont suivi l'objet et ont pu déterminer qu'il s'écartait du Soleil à la vitesse de 38,3 kilomètres par seconde. Sa trajectoire de sortie est d'environ 20 degrés au-dessus du plan dde l'écliptique. L'objet a passé l'orbite de Mars vers le 1er novembre et passera l'orbite de Jupiter en mai 2018. Il ira au-delà de l'orbite de Saturne en janvier 2019; En quittant notre système solaire, Oumuamua se dirigera vers la constellation Pégase.

    Les calculs orbitaux préliminaires suggèrent que l'objet provenait de la direction approximative de l'étoile brillante Vega, dans la constellation nord de Lyra. Cependant, il a fallu si longtemps à l'objet interstellaire pour faire le voyage - même à la vitesse d'environ 26,4 kilomètres par seconde que Vega n'était pas à cette position quand l'astéroïde y était il y a 300 000 ans.

    Pour en savoir plus :
    https://solarsystem.nasa.gov/planets/oum...

    Et le résumé de ces principales caractéristiques sont disponibles sur Exoplanet.eu :
    http://exoplanet.eu/catalog/1i/2017_u1/

    @ Guernica : Ce ne sont pas des photos mais des vues d'artiste (des dessins). Sa distance est trop importante pour que l'on puisse en faire des clichés.

    Voici des liens vers des photographies réelles (et non pas des vues d'artistes) pour 1L / 2017 U1
    https://pbs.twimg.com/media/DOXKsCaUQAAO...

    Cliché pris par l'observatoire Pan-STARRS1 le 25 octobre (La dénomination n'est pas encore définitive sur ce cliché) :
    https://www.virtualtelescope.eu/wordpress/wp-content/uploads/2017/10/c2017u1_21oct2017_bb-520x245.jpg

    Comme ces images ne sont jamais très "parlantes" pour les profanes on produit toujours des vues d'artiste.
    Sa forme plus précise est obtenue par l'analyse de plusieurs images prises à des intervalles réguliers ainsi que par des observations photométriques permettant de déterminer sa luminosité.
    9 réponses · Il y a 2 mois
  • Des membres du programme SETI tendent l'oreille. Oumuamua serait-il une sonde extra-terrestre ?

    Meilleure réponse : C'est très peu probable. Vu que Oumuamua a beau être une première, c'est une première qui ne fait que confirmer ce que les scientifiques avaient déjà prévu (un objet de ce genre passe environ 1 fois par an. Celui-là est juste le premier qu'on voit, et qui confirme donc que c'est vrai qu'il en... afficher plus
    Meilleure réponse : C'est très peu probable. Vu que Oumuamua a beau être une première, c'est une première qui ne fait que confirmer ce que les scientifiques avaient déjà prévu (un objet de ce genre passe environ 1 fois par an. Celui-là est juste le premier qu'on voit, et qui confirme donc que c'est vrai qu'il en passe).

    Le rasoir d'Ockham commande de préférer l'hypothèse que ce n'est qu'un cailloux (puisque de toutes façons des cailloux viennent régulièrement, on a déjà l'explication à sa présence. En ajouter une autre ne fait que compliquer sans nécessité.
    Et d'un point de vue probabiliste, ce serait extraordinaire que le premier cailloux qu'on voit soit pile le premier un qui soit instrumenté par des aliens)

    Mais tout ceci étant dit, ce n'est pas si farfelu que ça. C'est pas à ranger sur la même étagère que la zone 51 et ces idioties. Nous on aimerait bien envoyer des sondes visiter d'autres soleils (pour l'instant, après 30 ans de voyage, on arrive à peine à faire quitter à une seule de nos sondes le système solaire. Personne ici ne vivra assez longtemps pour la voir arriver dans un autre système solaire). Donc, pourquoi pas. La NASA a bien mis des plaques pioneer et autres dans leurs sondes, dans l'espoir que un jour (quand l'humanité sera probablement éteinte depuis longtemps) elle finisse par arriver chez des gens que ça intéresse.
    Donc ce n'est que cohérent d'envisager qu'on puisse être de l'autre bout de la plaque pioneer, et qu'on puisse nous même voir passer une sonde errante envoyée il y a longtemps, par une civilisation peut-être éteinte depuis.

    Et puis, puisque de l'argent a été dépensé (à tort ou à raison, à débattre, mais maintenant c'est fait), pour construire SETI, ce serait un peu stupide de ne pas l'utiliser pour écouter le premier truc extra-solaire connu qui passe si près. Même s'il n'y a qu'une chance sur un million, 1/1000000 c'est toujours beaucoup plus qu'en écoutant au pif comme ils font d'habitude.

    Bref, c'est très peu probable. Mais ce n'est pas farfelu. Du moins pas plus farfelu que de mettre des disques et autres plaques dans Pioneer ou Voyager.


    (Note: la forme en cigare, cela dit, est étonnante, mais pas si étonnante que ça. C'est un objet extra-solaire. Donc il se balade probablement depuis presque toujours dans l'espace interstellaire. Pour lui aussi c'est sans doute une première de passer dans un système solaire. Donc il n'a pas connu le bombardement de particules qu'on trouve rarement au milieu du rien interstellaire. Ni des efforts de marée qui peuvent aider à casser du cailloux (une planète est ronde sous l'effet de sa gravité, principalement. Parce que les objets les plus éloignés du centre ont tendance à se rapprocher du centre. Mais c'est quand elle est liquide ou preque, que ça arrive. Une fois rocheuse, il faut soit que la gravité soit vraiment forte pour que des cailloux du haut se cassent et tombent en bas. Ou qu'il y ait des accidents extérieurs. Ou un travail du à des forces de marées et autres interactions gravitationnelles. Bref, pas besoin d'aliens pour expliquer le cigare)
    5 réponses · Il y a 2 mois
  • À partir de quelle masse un astéroïde commence à prendre une forme sphérique...?

    Meilleure réponse : Ça dépend de sa masse, de sa composition, de sa vitesse de rotation et de son histoire plus ou moins chaotique (voir des astéroïdes en forme de cacahuète). Pour l'essentiel, c'est la masse, donc la gravité, qui assure la forme quasi-sphérique par équilibre hydrostatique, mais la limite est floue. En fait la... afficher plus
    Meilleure réponse : Ça dépend de sa masse, de sa composition, de sa vitesse de rotation et de son histoire plus ou moins chaotique (voir des astéroïdes en forme de cacahuète).
    Pour l'essentiel, c'est la masse, donc la gravité, qui assure la forme quasi-sphérique par équilibre hydrostatique, mais la limite est floue.
    En fait la masse n'est pas un critère, c'est à l'inverse la forme quasi sphérique qui définit une planète ou une planète naine (comme Cérès ou Pluton et autres transneptuniens) pour les distinguer d'un astéroïde.

    Concernant Hergé, il s'est beaucoup renseigné pour ne pas raconter trop n'importe quoi dans ses BD.
    Dans le cas du capitaine Haddock à la dérive, il a sans doute seulement forcé le destin pour les besoins du scénario. Un moustique serait attiré de la même façon et la fusée également, c'est là qu'est l'os !
    :)
    5 réponses · Il y a 2 mois
  • Pouvez vous m’aider à trouver un bon télescope?

    Meilleure réponse : Hélas, avec un budget de 100€, comme l'a expliqué Hésed, on reste dans le domaine du "jouet" plus que du véritable instrument. L'appareil cité en référence est très limité en terme de performances et permet juste de pouvoir observer la Lune et quelques planètes. Sa capacité optique ne permet pas... afficher plus
    Meilleure réponse : Hélas, avec un budget de 100€, comme l'a expliqué Hésed, on reste dans le domaine du "jouet" plus que du véritable instrument.
    L'appareil cité en référence est très limité en terme de performances et permet juste de pouvoir observer la Lune et quelques planètes. Sa capacité optique ne permet pas d'observer des galaxies (on verra juste une toute petite tache floue). Par ailleurs il possède un handicap de taille, il est équipé d'une simple monture azimutale. Ce type de monture n'est valable que si on se situe à l'équateur. Il ne faut pas oublier que tout ce que l'on observe n'est pas fixe. il faut donc avoir un instrument équipé d'une monture équatoriale si l'on veut suivre facilement les corps célestes durant une observation.

    Pratiquement parlant, coté budget cet appareil est certes pas cher mais il deviendra rapidement inutile si la personne a un véritable intérêt pour l'astronomie. On commence à obtenir un appareil de type amateur mais capable de réaliser de bonnes observations à partir de 500 - 600€. Je sais cela dépasse largement le budget. Mais je préfère avertir plutôt que d'avoir par la suite des déconvenues.

    On peut commencer à faire de bonnes observations tant des planètes que des galaxies avec un Skywatcher N 200/1000 par exemple mais là c'est dans les 600€ !
    7 réponses · Il y a 2 mois
  • La théorie d'un Univers éternel et cyclique n'est-elle pas elle-même absurde et remplie de paradoxes ?

    Aussi bien que le Big Bang est paradoxal, émettre l'hypothèse que l'Univers a toujours existé et que le Big Bang ou Big Crush ne seraient que de simples étapes d'un univers ayant toujours existé peut paraitre absurde. En effet, celà voudrait dire qu'il s'est toujours passé une infinité... afficher plus
    Aussi bien que le Big Bang est paradoxal, émettre l'hypothèse que l'Univers a toujours existé et que le Big Bang ou Big Crush ne seraient que de simples étapes d'un univers ayant toujours existé peut paraitre absurde. En effet, celà voudrait dire qu'il s'est toujours passé une infinité d’événements dans le Passé et que celui-ci est donc également infini. Qu'en pensez vous ?
    11 réponses · Il y a 2 mois
  • Quelle est la différence entre le milieux intergalactique et le milieux interstellaire?

    Meilleure réponse : Considère les galaxies comme un groupe d'étoiles, le milieu interstellaire plus ou moins équivalent à intra-galactique. Tu fais des cercles éloignés les uns des autres avec des petits points dedans : milieu intergalactique = espace entre les cercles, milieu interstellaire = espace entre les points.
    Meilleure réponse : Considère les galaxies comme un groupe d'étoiles, le milieu interstellaire plus ou moins équivalent à intra-galactique. Tu fais des cercles éloignés les uns des autres avec des petits points dedans : milieu intergalactique = espace entre les cercles, milieu interstellaire = espace entre les points.
    4 réponses · Il y a 2 mois
  • Saviez-vous que Isaac Newton avait découvert la gravitation grâce à une comète et non à une pomme qui tombe?

    Meilleure réponse : Les historiens prétendent que les biographes de Newton ont eu tendance a enjoliver ce fait,mais ton point de vue est bon à méditer,pomme de la discorde ou pomme de la découverte et de la concorde ? be api.
    Meilleure réponse : Les historiens prétendent que les biographes de Newton ont eu tendance a enjoliver ce fait,mais ton point de vue est bon à méditer,pomme de la discorde ou pomme de la découverte et de la concorde ? be api.
    6 réponses · Il y a 2 mois
  • Serez-vous au rendez-vous pour la « rencontre » des planètes Jupiter et Vénus « planètes les plus brillantes du système solaire » ?

    Meilleure réponse : On appelle ça une conjonction.

    Quasi impossible à voir en ville ! (pollution lumineuse, horizon bouché par des immeuble, etc.)
    Meilleure réponse : On appelle ça une conjonction.

    Quasi impossible à voir en ville ! (pollution lumineuse, horizon bouché par des immeuble, etc.)
    10 réponses · Il y a 2 mois
  • Existe il de la matière sans lumière ?

    Meilleure réponse : Tout corps de température thermodynamique non nulle émet un rayonnement thermique dans le vide, donc des photons, et il semblerait que le zéro absolu soit inatteignable. Dans la matière, il y a conduction et/ou convection, donc les photons n'y sont pas nécessaires « à première vue », ce qui peut être considéré... afficher plus
    Meilleure réponse : Tout corps de température thermodynamique non nulle émet un rayonnement thermique dans le vide, donc des photons, et il semblerait que le zéro absolu soit inatteignable.
    Dans la matière, il y a conduction et/ou convection, donc les photons n'y sont pas nécessaires « à première vue », ce qui peut être considéré comme une réponse négative pour la matière opaque.
    Mais la matière est toujours quelque part limitée par du vide et en outre dans le modèle standard, le photon est la particule (boson) intermédiaire de l'interaction électromagnétique, donc « y en a aussi ».
    https://cp3.irmp.ucl.ac.be/projects/cp3a...
    Restent à voir les matières singulières comme les superfluides et ce qui se trouve dans les trous noirs.

    … le problème réside dans le terme "lumière" qui définit le spectre solaire visible ou proche, et ce rayonnement n'a rien d'obligatoire …
    4 réponses · Il y a 2 mois
  • Quelle était la densité en énergie de l'univers aux instants initiaux du big bang ?

    Est-ce que cette densité créait un champ gravitationnel extraordinairement intense ? Ou est-ce que dans un espace homogène la gravité était insignifiante ?
    Est-ce que cette densité créait un champ gravitationnel extraordinairement intense ? Ou est-ce que dans un espace homogène la gravité était insignifiante ?
    5 réponses · Il y a 2 mois
  • Il y a un objet tres gros qui se promene dans notre galaxie nibiru?

    Meilleure réponse : tu as des sources qui attestent de l'existence de "nibiru" ?
    Meilleure réponse : tu as des sources qui attestent de l'existence de "nibiru" ?
    9 réponses · Il y a 2 mois
  • D ou provient la chaleur au centre de la terre ?

    7 réponses · Il y a 2 mois
  • Si on découvrait un jour que dans la plus petite partie de la plus petite partie d'un atome on retrouve la disposition exacte de l'univers?

    Meilleure réponse : ..............Imagine que ces atomes se multiplient à l'infini ..............nous allons manquer d'espace ..........!!!
    Meilleure réponse : ..............Imagine que ces atomes se multiplient à l'infini ..............nous allons manquer d'espace ..........!!!
    12 réponses · Il y a 2 mois
  • L'univers continu t-il de crée de la matière ou tout les ingrédients sont-ils déjà crées mais se transforment et se recyclent?

    Si l'univers continu de crée des composants comme à son début, cela indique que le big bang est continu et que ce quelque chose d'avant le big bang continu de le stimuler. Désolé si ce que je raconte parait un peu confus. J'essaie de m'exprimer avec mes mots et de comprendre avec ma notion de... afficher plus
    Si l'univers continu de crée des composants comme à son début, cela indique que le big bang est continu et que ce quelque chose d'avant le big bang continu de le stimuler. Désolé si ce que je raconte parait un peu confus. J'essaie de m'exprimer avec mes mots et de comprendre avec ma notion de l'univers et mes connaissances. merci pour votre avis
    11 réponses · Il y a 3 mois
  • L'instant présent que l'on vit, est-il ce même instant T qui a commencé au Big Bang?

    un peu comme une onde qui se propage et sur laquelle tout chose apparait évolue et disparait un jour
    un peu comme une onde qui se propage et sur laquelle tout chose apparait évolue et disparait un jour
    10 réponses · Il y a 3 mois
  • Dernier gag du "modèle standard" : l'Univers ne devrait pas exister ?

    Meilleure réponse : Course aux articles scientifiques, course aux brevets technologiques... On gère.... on gère la notoriété (et aussi la susceptibilité : faut pas trop égratigner), on gère des prises de positions économiques. Les esprits libres (ou inspirés et intègres) sont aujourd'hui très rares en physique théorique. Lisez... afficher plus
    Meilleure réponse : Course aux articles scientifiques, course aux brevets technologiques... On gère.... on gère la notoriété (et aussi la susceptibilité : faut pas trop égratigner), on gère des prises de positions économiques.

    Les esprits libres (ou inspirés et intègres) sont aujourd'hui très rares en physique théorique.

    Lisez cet extrait d'une interview de Jean Marie Souriau, en 1995 :

    "Les perspectives sont assez tristes. J’ai l’impression que la communauté scientifique est mal engagée actuellement. Simple comparaison historique entre la première moitié du siècle et la seconde, qui s’achève. Première moitié du siècle, découvertes fabuleuses. Les théoriciens précédaient les expérimentateurs pour la relativité, couraient avec eux pour la mécanique quantique, l’énergie nucléaire etc.. Cette époque incroyable était terminée en 1950, avec l’électrodynamique quantique. Bien sûr on a continué à découvrir, mais les grandes découvertes de la seconde moitié du siècle, elles, se sont faites dans les laboratoires expérimentaux. La supraconductivité à haute température n’a été découverte ni par les théoriciens ni par les physiciens mais par les chimistes. Le modèle standard des particules élémentaires reste très phénoménologique, un peu comme la classification de Mendeleiev."

    L'aspect encore phénoménologique du modèle standard des particules est à hurler, 90 ans après Dirac !
    Il cache en vérité la peur de remettre en cause une bonne partie du formalisme théorique de la relativité mais aussi de la physique quantique ! (rien que ça !!!). Tout le monde pétoche de devoir détricoter... L'alibi ? Pas besoin de comprendre, ça marche ! L'autre argument massue ? C'est bien prétentieux de dire cela sans rien proposer ! (je suis désolé : Ce n'est pas prétentieux, c'est une simple invitation à cesser d'être aux ordres !)

    Un exemple simple (ou personne ne cherche sérieusement à rendre les choses cohérentes) : Dans l'intégrale de Feynman, tous les chemins sont empruntés, donc avec des distances parcourues complètement différentes les unes des autres. Et PERSONNE, dans la communauté des physiciens, ne dit : Et si on s'imposait de trouver un modèle dans lequel peuvent cohabiter - de manière compréhensible - tous ces chemins et la vitesse unique de la lumière. Ah, c'est sûr qu'il va falloir largement dépoussiérer nos modèles géométriques et cinétiques !

    Voici le lien, pour l'interview complète :
    http://images.math.cnrs.fr/Jean-Marie-So...

    Le même Jean Marie Souriau disait que la plus grande concentration de détraqués d'ordre psychiatrique se trouve chez les cosmologistes !
    6 réponses · Il y a 3 mois
  • Est-ce l'instant présent qui glisse sur l'espace temps ou l’espace temps qui glisse dans ce qu'on appelle le présent?

    Genre , serviette déroulante si le présent était un curseur et l’espace temps une ligne droite ...selon vous , des deux, qui glisserait sur l'autre si glissage il y a :p
    Genre , serviette déroulante si le présent était un curseur et l’espace temps une ligne droite ...selon vous , des deux, qui glisserait sur l'autre si glissage il y a :p
    5 réponses · Il y a 3 mois