• Formulez votre accusation SVP !!! .......?

    "J'accuse..." J'accuse ceux pour qui "l'homme pensif" de RODIN ne signifie qu'un objet d'art et non de méditation amère. J'accuse ceux qui opposent à l'aurore du soleil la cruauté ensanglantée de la guerre. J'accuse ceux qui nous forcent à élever nos enfants dans... afficher plus
    "J'accuse..." J'accuse ceux pour qui "l'homme pensif" de RODIN ne signifie qu'un objet d'art et non de méditation amère. J'accuse ceux qui opposent à l'aurore du soleil la cruauté ensanglantée de la guerre. J'accuse ceux qui nous forcent à élever nos enfants dans un monde exilé au bord de la peur. J'accuse l'effacement conscient d'une langue comme une fête continue devant la sécheresse du business-language. J'accuse ceux qui condamnent des nations toutes entières à des abîmes existentiels. J'accuse ceux qui nous prouvent que la vertu du verbe « être » est une grotesque prison ou le rayon de la bonté s'efface devant l'inhumain. J'accuse ceux qui s'apprêtent à un véritable escarpement de la dignité humaine. J'accuse enfin ceux qui se laissent accusés, les têtes baissées, les bras croisés. Oana Mirona NEAGU BALASA, https://www.youtube.com/watch?v=ZIGxQpeS...
    6 réponses · Il y a 6 heures
  • Poésie sur les pouvoirs de la médisance. N'écoutez que votre cœur !?

    Meilleure réponse : bonjour Eléa il est grand le pouvoir des mots surtout entre des lèvres maléfique la haine ne fait que nourrir la haine et ne la tue pas dans le coeur de l'autre , le coeur est souvent l'otage de la raison façonne a l'image de notre peur la peur de l'autre crée par cette société de cloisonnement et... afficher plus
    Meilleure réponse : bonjour Eléa

    il est grand le pouvoir des mots surtout entre des lèvres maléfique
    la haine ne fait que nourrir la haine et ne la tue pas dans le coeur de l'autre , le coeur est souvent l'otage de la raison façonne a l'image de notre peur
    la peur de l'autre crée par cette société de cloisonnement et de méfiance d'ou la médisance
    merci pour le sujet d'actualité sur cette rubrique
    écoutons nos coeurs devrait etre le conseil pour tous et pas seulement a ton fils

    https://www.youtube.com/watch?v=vbL2Epd5...
    7 réponses · Il y a 3 jours
  • Toujours avec toi ?

    Toujours avec toi ?

    Quand les étoiles scintillent dans le ciel, Et que la lune baigne la mer Du flux d'argent de sa lumière Je suis avec toi Je suis avec toi qu'il fasse jour ou nuit Que les cieux Soient déchirés en deux Et que les larmes embrument mes yeux Je suis avec toi Quand les orages Soulèvent les vagues Et ploient le... afficher plus
    Quand les étoiles scintillent dans le ciel, Et que la lune baigne la mer Du flux d'argent de sa lumière Je suis avec toi Je suis avec toi qu'il fasse jour ou nuit Que les cieux Soient déchirés en deux Et que les larmes embrument mes yeux Je suis avec toi Quand les orages Soulèvent les vagues Et ploient le seuil jusqu'au sol Je suis avec toi Dans la fournaise ou dans la tornade Je suis avec toi Qu'il fasse clair ou sombre Le jour ou la nuit Quand s'appesantit l'angoisse Que tu sois au Paradis.... Je serai avec toi Lorsque le dernier souffle de vie S'échappera de mon corps... (Michael Dei Anang)
    12 réponses · Il y a 4 jours
  • Pourquoi notre poète Armand ne vient plus dans la rubrique pésie?

    Meilleure réponse : il n'y aucun souci .seulement mon reseau internet a subi un dysfonctionnement parfois j'avais un acces parfois non. mon opérateur m'a remis une nouvelle box ça va mieux je vais pouvoir revenir. c'est difficile de quitter les gens sympas de la rubrique et d'un autre coté je me suis mis a dévorer... afficher plus
    Meilleure réponse : il n'y aucun souci .seulement mon reseau internet a subi un dysfonctionnement
    parfois j'avais un acces parfois non. mon opérateur m'a remis une nouvelle box
    ça va mieux je vais pouvoir revenir. c'est difficile de quitter les gens sympas de la rubrique
    et d'un autre coté je me suis mis a dévorer des livres pour ne pas sombrer dans l'ennui
    aujourd'hui je suis branché avec gustave Flaubert et son Emma Bovary
    sans compter 4 livres d'Amelie Nothomb.c'est un auteur qui me passionne
    car pour écrire ce qu'elle écrit il faut vraiment être déjantée
    5 réponses · Il y a 2 jours
  • Que vous inspire ce magnifique texte de Jean FERRAT ? Vous y retrouvez-vous ?

    Que vous inspire ce magnifique texte de Jean FERRAT ? Vous y retrouvez-vous ?

    Meilleure réponse : Bonjour .un texte intéressant mais plein d'amertume:) Elle n'avait pas vingt ans, C'était alors le printemps Le printemps de l' amour Qui devait durer toujours le début de deux vies. Un peu de paradis. Neuf mois après; venait le bébé; l'offrande du ciel, la petite étincelle. Ce fut... afficher plus
    Meilleure réponse : Bonjour .un texte intéressant mais plein d'amertume:)
    Elle n'avait pas vingt ans,
    C'était alors le printemps
    Le printemps de l' amour
    Qui devait durer toujours
    le début de deux vies.
    Un peu de paradis.
    Neuf mois après;
    venait le bébé;
    l'offrande du ciel,
    la petite étincelle.
    Ce fut éternel!
    vingt cinq ans après,
    Plus fort encore
    Amour pas mort
    ils s'aimaient encore.
    6 réponses · Il y a 4 jours
  • Bonsoir ..la mort n'est-ce pas un long sommeil? En vers ou en prose pouvez vous me le dire? merci?

    Meilleure réponse : https://youtu.be/31InVfzA4GM

    Voilà pour toi Caprinette,cette chanson veut tout dire...Bisous la Belle..! Ton Ami Crocs Blancs.!
    Meilleure réponse : https://youtu.be/31InVfzA4GM

    Voilà pour toi Caprinette,cette chanson veut tout dire...Bisous la Belle..! Ton Ami Crocs Blancs.!
    8 réponses · Il y a 6 jours
  • La liberté n'est pas seulement un droit ou un devoir, elle est une naturelle évidence.?

    La liberté n'est pas seulement un droit ou un devoir, elle est une naturelle évidence.?

    ♪ Ma Liberté ♪ Ma liberté longtemps je t'ai gardée comme une perle rare. Ma liberté, c'est toi qui m'as aidé à larguer les amarres, pour aller n'importe où pour aller jusqu'au bout des chemins de fortune, pour cueillir en rêvant une rose des vents sur un rayon de lune ! Ma liberté devant tes... afficher plus
    ♪ Ma Liberté ♪ Ma liberté longtemps je t'ai gardée comme une perle rare. Ma liberté, c'est toi qui m'as aidé à larguer les amarres, pour aller n'importe où pour aller jusqu'au bout des chemins de fortune, pour cueillir en rêvant une rose des vents sur un rayon de lune ! Ma liberté devant tes volontés ma vie était soumise ma liberté, je t'avais tout prêté ma dernière chemise Et combien j'ai souffert pour pouvoir satisfaire toutes tes exigences ! J'ai changé de pays, j'ai perdu mes amis pour garder ta confiance ! Ma liberté, tu as su désarmer mes moindres habitudes ma liberté, toi qui m'as fait aimer même la solitude. Toi qui m'as fait sourire quand je voyais finir une belle aventure, toi qui m'a protégé quand j'allais me cacher pour soigner mes blessures ! Ma liberté, pourtant je t'ai quittée une nuit de décembre. J'ai déserté les chemins écartés que nous suivions ensembles, lorsque, sans me méfier, les pieds et poings liés je me suis laissé faire, et je t'ai trahi pour une prison d'amour et sa belle geôlière ! et je t'ai trahi pour une prison d'amour et sa belle geôlière ! Serge REGGIANI."
    6 réponses · Il y a 4 jours
  • Qui est est votre esclave , mais une fois lancé il devient votre maitre?

    Meilleure réponse : Bonjour Yahi Combien de mots ainsi sont lancés et combien recueillis. Ces mots qui vont bassement vous juger sans nul crédit, Combien de secrets, de l'ombre sortent dispersés De vous, qui à vos meilleurs amis aviez confiés Dans ce labyrinthe obscur, les mots prennent leur envol, Touchants sans vergogne... afficher plus
    Meilleure réponse : Bonjour Yahi

    Combien de mots ainsi sont lancés et combien recueillis.
    Ces mots qui vont bassement vous juger sans nul crédit,
    Combien de secrets, de l'ombre sortent dispersés
    De vous, qui à vos meilleurs amis aviez confiés

    Dans ce labyrinthe obscur, les mots prennent leur envol,
    Touchants sans vergogne l'innocence de la victime,
    L'atteignant en plein coeur , jouant très bien son rôle
    Cruels que ces mots volés qui ne tomberont dans l'abîme.

    Car ils sont tenaces, ces mots de méchancetés
    Même quand vous serez mort, ils ne cesseront d'exister.
    Ils rendent esclave la victime, esclave le divulgateur.
    Car ces mots, sont des mots destructeurs
    Line
    4 réponses · Il y a 5 jours
  • Quelle est votre conception du bonheur ? Ressemble t-il à celui du poème ci-dessous que je vous propose ?

    Quelle est votre conception du bonheur ? Ressemble t-il à celui du poème ci-dessous que je vous propose ?

    "LE BONHEUR. Recueil : Poésies et sonnets (1842). Heureux celui qui passe son enfance Sous le regard de l'amour maternel ! L'oeil d'une mère est fait pour l'innocence ; Son âme amante est un présent du ciel. Heureux celui dont la tendre jeunesse Trouve au foyer de ses nobles parents Le... afficher plus
    "LE BONHEUR. Recueil : Poésies et sonnets (1842). Heureux celui qui passe son enfance Sous le regard de l'amour maternel ! L'oeil d'une mère est fait pour l'innocence ; Son âme amante est un présent du ciel. Heureux celui dont la tendre jeunesse Trouve au foyer de ses nobles parents Le pain, hélas ! que souvent la richesse, Sans le bénir, donne aux pauvres enfants ! Heureux celui qui, loin de sa patrie, Trouve une main qui lui serre la main, Une âme sûre, où son âme attendrie Puise aujourd'hui l'espoir du lendemain ! Heureux surtout l'ami, l'époux, le père Qui sait aprendre à ses petits enfants Comment il faut aimer Dieu, père et mère, Et puis bénir l'ami de ses parents ! Frédéric Hisley".
    9 réponses · Il y a 5 jours
  • Pensez-vous qu'il y ait une Vie après la Vie ? Cela vous rassurerait-il ?

    Pensez-vous qu'il y ait une Vie après la Vie ? Cela vous rassurerait-il ?

    "LA VIE APRES LA VIE Recueil : Poésies sur la vie (2008) Partir vers d'autres lieux, se dévêtir en somme, De nos rires et nos jeux, de tout ce qui fait l'homme. Courir vers d'autres cieux, en espérant que là, Nous serons plus heureux bien qu'ait sonné le glas. Espérer que ce monde soit en... afficher plus
    "LA VIE APRES LA VIE Recueil : Poésies sur la vie (2008) Partir vers d'autres lieux, se dévêtir en somme, De nos rires et nos jeux, de tout ce qui fait l'homme. Courir vers d'autres cieux, en espérant que là, Nous serons plus heureux bien qu'ait sonné le glas. Espérer que ce monde soit en tout point le même, Qu'en cette terre profonde et sous les chrysanthèmes Nous retrouvions nos chers, qui éclairaient nos vies, Mais qu'une absence amère, a soudain assombri. Se dire qu'après le vie il y a toujours la vie, Et que celui qui gît est un être endormi. Ne pas cesser de croire, bien que coulent les larmes, Toujours garder l'espoir que cesse un jour ce drame. Sourire à ce passé, à nos conversations, Aujourd'hui délaissées, en points de suspension, Nous reprendrons leurs cours, en ce nouveau départ, Sous la clarté du jour, ou la chaleur d'un soir. Garder les souvenirs au fond de nos mémoires, Pour mieux nous accueillir, ne pas nous décevoir. Veiller à tous ces rires, ces éclats de bonheur, Ne plus jamais vieillir bien que passent les heures. Juste arrêter le temps pour que l'éternité, En cet ultime instant, ait cessé d'exister. Et prendre sur le cœur un pétale de ces roses, Eclatant de blancheur et à jamais écloses. Thérèse Dupuits."
    5 réponses · Il y a 1 semaine
  • Juste pour les poètes,lisez mes ami(e)s.?

    Meilleure réponse : Sur le chemin du virtuel, j'ai rencontré un ami. Dans la lueur de mon écran, j'ai appris, Que l'on pouvait trouver un ami Ce fut un loup aux crocs blancs Qui logeait dans un régiment Un loup au grand coeur de géant Un soldat qui nous protége Et souvent, seule, je l'attends Pour lui, que ne... afficher plus
    Meilleure réponse : Sur le chemin du virtuel, j'ai rencontré un ami.

    Dans la lueur de mon écran, j'ai appris,
    Que l'on pouvait trouver un ami
    Ce fut un loup aux crocs blancs
    Qui logeait dans un régiment

    Un loup au grand coeur de géant
    Un soldat qui nous protége
    Et souvent, seule, je l'attends
    Pour lui, que ne ferais-je

    Une tendre et douce amitié
    Pour toi mon doux Crocs Blancs
    Petit soldat, laisse toi aimer
    L'on t'aime et l'on t'attend

    Line
    Bisous mon CROCS BLANCS
    Et merci des millions de fois pour ton merveilleux poème qui parle avec ton coeur,
    6 réponses · Il y a 1 semaine
  • Est ce que la vie vous provoque quelques fois.ou vous fait de jolies douceurs,?

    Meilleure réponse : Bonsoir Yahi

    je dirais plus de douces heures que de doux leurres - elle m'a plusieurs fois provoquer mais elle a vite déchanté qui s'y frotte s'y pique

    passe une bonne soirée
    Meilleure réponse : Bonsoir Yahi

    je dirais plus de douces heures que de doux leurres - elle m'a plusieurs fois provoquer mais elle a vite déchanté qui s'y frotte s'y pique

    passe une bonne soirée
    4 réponses · Il y a 7 jours
  • La vie des dames des forums en poésie ?

    Meilleure réponse : Voilà qui nous donne un grand coup de pied dans le derrière.... Plaisanterie, Qui est femme qui est homme, Je dois dire que c'est comme Si à l'intérieur du miroir je voyais dans le noir Une autre personne que moi Qui me suivrait pas à pas En me disant : rejoins-moi Tu ne le pourras pas Donc, les Dames... afficher plus
    Meilleure réponse : Voilà qui nous donne un grand coup de pied dans le derrière....

    Plaisanterie,

    Qui est femme qui est homme,
    Je dois dire que c'est comme
    Si à l'intérieur du miroir
    je voyais dans le noir

    Une autre personne que moi
    Qui me suivrait pas à pas
    En me disant : rejoins-moi
    Tu ne le pourras pas

    Donc, les Dames du forum
    Il faut vous faire une raison
    Vous ne trouverez point d'hommes
    Ils sont dans vos maisons
    Line
    9 réponses · Il y a 6 jours
  • Salut ou Adieu.... ?

    Salut ou Adieu.... ?

    Meilleure réponse : Bonsoir à toi l'ami je ne passerai plus tres souvent. Alfred de MUSSET Adieu ! Adieu ! je crois qu'en cette vie Je ne te reverrai jamais. Dieu passe, il t'appelle et m'oublie ; En te perdant je sens que je t'aimais. Pas de pleurs, pas de plainte vaine. Je sais respecter l'avenir. Vienne... afficher plus
    Meilleure réponse : Bonsoir à toi l'ami je ne passerai plus tres souvent.

    Alfred de MUSSET

    Adieu !

    Adieu ! je crois qu'en cette vie
    Je ne te reverrai jamais.
    Dieu passe, il t'appelle et m'oublie ;
    En te perdant je sens que je t'aimais.

    Pas de pleurs, pas de plainte vaine.
    Je sais respecter l'avenir.
    Vienne la voile qui t'emmène,
    En souriant je la verrai partir.

    Tu t'en vas pleine d'espérance,
    Avec orgueil tu reviendras ;
    Mais ceux qui vont souffrir de ton absence,
    Tu ne les reconnaîtras pas.

    Adieu ! tu vas faire un beau rêve
    Et t'enivrer d'un plaisir dangereux ;
    Sur ton chemin l'étoile qui se lève
    Longtemps encore éblouira tes yeux.

    Un jour tu sentiras peut-être
    Le prix d'un coeur qui nous comprend,
    Le bien qu'on trouve à le connaître,
    Et ce qu'on souffre en le perdant.
    9 réponses · Il y a 1 semaine
  • Wins :Juste envie de remettre un poème d'amour fou, puisque le printemps revient, puisque le printemps est là ?

    Attente Si je glisse sur un rayon de lune Si je dérape au parapet du rêve Seras-tu là pour retenir ta brune Accrochée à la pointe de la sève Qui ruisselle tout d'or jusqu'à la dune Eclaboussant toute la nuit en grève ? Si je danse sur une île déserte Si j'ensorcèle ta vue de mes charmes Vivras-tu... afficher plus
    Attente Si je glisse sur un rayon de lune Si je dérape au parapet du rêve Seras-tu là pour retenir ta brune Accrochée à la pointe de la sève Qui ruisselle tout d'or jusqu'à la dune Eclaboussant toute la nuit en grève ? Si je danse sur une île déserte Si j'ensorcèle ta vue de mes charmes Vivras-tu ici, loin de chaque fête Ayant laissé tout, jusques à tes armes Loin du monde et des viles conquêtes Enivré de moi à m'offrir tes larmes ? Si je sanglote au profond d'un ségrais Si je me lamente à être perdue Sauras-tu trouver la sente ou la laie Menant à ton coeur qui a disparu M'étreindre, me bercer dans la futaie A l'unisson, nos âmes confondues ? Si je m'enfuyais à y perdre haleine Si je dérobais mon souffle et mes yeux Pourrais-tu ne pas ménager ta peine Et me rechercher, toi mon amoureux Chevauchant ton hongre, et poser ta reine Sur sa haquenée pour partir tous deux ? Si je m'affaiblis à perdre l'envie Si mon corps refuse à se contenter Voudras-tu trouver la poudre ou magie Qui m'insufflera la velléité De venir vers toi er t'offrir ma vie Pour me perdre en toi et nous retrouver ? Et si la ballade que je compose N'est ni lai ni ode ou même élégie Juste une rimaille ou vulgaire prose Synalèphes ou autres gribouilleries Démêle mes mots, rien n'est morose Pénètre mes sens, ma calligrammie. Dans mon écrin, t'embobelinerai De voiles résilles, guimpes et mantilles Et encloserai dedans ma charmille Tes songes chauds, passionnés, abstraits. eve
    4 réponses · Il y a 4 jours
  • Pourtant c'est ainsi..,n'est ce pas?

    Meilleure réponse : Tres Belle poésie , ca m'a fait penser à mon copain actuellement tiens je vais lui passer un coup de fil . Je suis tombé dans ses bras y'a belle lurette et jusqu'à présent je n'ai rien regretté ;p maintenant cest l'Avenir qui compte pour moi rien que l'avenir avec LUI seul ,, je comptais pas... afficher plus
    Meilleure réponse : Tres Belle poésie , ca m'a fait penser à mon copain actuellement tiens je vais lui passer un coup de fil .
    Je suis tombé dans ses bras y'a belle lurette et jusqu'à présent je n'ai rien regretté ;p maintenant cest l'Avenir qui compte pour moi rien que l'avenir avec LUI seul ,, je comptais pas vraiment annoncer mon secret , mais cest ma moitié .
    Cet été , nous comptons déménage au plus Loin possible ( Lyon ) pour oublier Tout les souvenirs et ouvrir une nouvelle page . Il est très impatient il veut avoir un bébé mais Moi je ne suis vraiment pas encore prête j'ai besoin de temps . Et je jure que j'écrirais un Poème de ma part sans l'aide d'Internet , dédié uniquement à lui Mon seul oxygène . L'amour ça tombe tout seul faut pas chercher et cest le plus beau entre Tout les Hommes Que jai eu dans ma vie . Comme quoi dans le destin qui se ressemble s'assemble ;) mais je crains d'avoir un enfants Beau.Si un couple est Beau Peu il avoir des enfants moches ? seul Dieu le sais bonne continuation
    5 réponses · Il y a 5 jours
  • "La grande ville" isole chacun de nous dans une bulle reléguée au travers de nos écrans... Les témoins de notre désarroi.?

    "La grande ville" isole chacun de nous dans une bulle reléguée au travers de nos écrans... Les témoins de notre désarroi.?

    PAR LES TEMPS QUI COURENT Au cœur du vacarme de la ville Je rêve d’un jardin tranquille Où j’pourrais m’asseoir au soleil sur un banc Et prendre le temps de saluer les gens J’ai tellement de choses à leur raconter Oui mais dans la ville, faudrait les crier J’aimerais bien savoir comment ils s’appellent Leur tendre... afficher plus
    PAR LES TEMPS QUI COURENT Au cœur du vacarme de la ville Je rêve d’un jardin tranquille Où j’pourrais m’asseoir au soleil sur un banc Et prendre le temps de saluer les gens J’ai tellement de choses à leur raconter Oui mais dans la ville, faudrait les crier J’aimerais bien savoir comment ils s’appellent Leur tendre la main, prendre de leurs nouvelles Mais par les temps qui courent Les gens passent leur chemin Mais par les temps qui courent A la place des jardins Il y a des tours qui montent Qui montent, qui montent sans fin Des tours qui gardent pour elles Le soleil de nos matins Et toi, l’ange en haillons, aux ailes déchirées As-tu trouvé le ciel dans ta course insensée? Où, t’étais-tu perdu de la nuit à l’aurore Dis-moi juste où tu vas, en quoi tu crois encore Et toi l’ombre qui passe, Oui toi qui me ressembles Dis-moi qui t’as blessée, Dis-moi pourquoi tu trembles Ne sois pas si pressée Accordons nos deux pas On pourrait s’raconter C’qui nous retient ici-bas Et si de nos solitudes, Et si enfin elles se touchent Pouvait naître une histoire jolie à raconter On accrocherait des étoiles Par-dessus notre couche On peindrait dans nos regards Le bonheur d’exister..." Salvatore Adamo. Album "Par les temps qui courent".
    5 réponses · Il y a 1 semaine
  • On ne meurt pas du manque d’amour puisque le corps continue de vivre, c’est l’âme qui s’éteint.?

    On ne meurt pas du manque d’amour puisque le corps continue de vivre, c’est l’âme qui s’éteint.?

    "Titre : L'ÂME. Poète : Germain Nouveau (1851-1920) Recueil : Valentines (1885). Comme un exilé du vieux thème, J'ai descendu ton escalier ; Mais ce qu'a lié l'Amour même, Le temps ne peut le délier. Chaque soir quand ton corps se couche Dans ton lit qui n'est plus à moi, Tes lèvres... afficher plus
    "Titre : L'ÂME. Poète : Germain Nouveau (1851-1920) Recueil : Valentines (1885). Comme un exilé du vieux thème, J'ai descendu ton escalier ; Mais ce qu'a lié l'Amour même, Le temps ne peut le délier. Chaque soir quand ton corps se couche Dans ton lit qui n'est plus à moi, Tes lèvres sont loin de ma bouche ; Cependant, je dors près de Toi. Quand je sors de la vie humaine, J'ai l'air d'être en réalité Un monsieur seul qui se promène ; Pourtant je marche à ton côté. Ma vie à la tienne est tressée Comme on tresse des fils soyeux, Et je pense avec ta pensée, Et je regarde avec tes yeux. Quand je dis ou fais quelque chose, Je te consulte, tout le temps ; Car je sais, du moins, je suppose, Que tu me vois, que tu m'entends. Moi-même je vois tes yeux vastes, J'entends ta lèvre au rire fin. Et c'est parfois dans mes nuits chastes Des conversations sans fin. C'est une illusion sans doute, Tout cela n'a jamais été ; C'est cependant, Mignonne, écoute, C'est cependant la vérité. Du temps où nous étions ensemble, N'ayant rien à nous refuser, Docile à mon désir qui tremble, Ne m'as-tu pas, dans un baiser, Ne m'as-tu pas donné ton âme ? Or le baiser s'est envolé, Mais l'âme est toujours là, Madame ; Soyez certaine que je l'ai. Germain Nouveau." Read more at http://www.poesie-francaise.fr/germain-n...
    4 réponses · Il y a 1 semaine
  • Quidans bain?

    Meilleure réponse : bonjour Kadour waouh !! on sort de la lecture de ce poème complètement décoiffée - cela dit il est vraiment beau - la cadence et le rythme sont tenus avec une certaine insolence - et met en transe le lecteur et me laisse penser à une certaine errance de l'âme en plus soft L'âme J'ai dans mon... afficher plus
    Meilleure réponse : bonjour Kadour

    waouh !! on sort de la lecture de ce poème complètement décoiffée -

    cela dit il est vraiment beau - la cadence et le rythme sont tenus avec une certaine insolence - et met en transe le lecteur et me laisse penser à une certaine errance de l'âme

    en plus soft

    L'âme

    J'ai dans mon coeur, j'ai sous mon front
    Une âme invisible et présente :
    Ceux qui doutent la chercheront ;
    Je la répands pour qu'on la sente.

    Partout scintillent les couleurs,
    Mais d'où vient cette force en elles ?
    Il existe un bleu dont je meurs,
    Parce qu'il est dans les prunelles.

    Tous les corps offrent des contours,
    Mais d'où vient la forme qui touche ?
    Comment fais-tu les grands amours,
    Petite ligne de la bouche ?

    Partout l'air vibre et rend des sons,
    Mais d'où vient le délice intime
    Que nous apportent ces frissons
    Quand c'est une voix qui l'anime ?

    J'ai dans mon coeur, j'ai sous mon front
    Une âme invisible et présente :
    Ceux qui doutent la chercheront ;
    je la répands pour qu'on la sente

    Sully Prudhomme (1839-1907) - stances et poèmes

    passe une bonne semaine
    4 réponses · Il y a 1 semaine
  • L'amour est une rose fragile que la grisaille du quotidien abîme...?

    L'amour est une rose fragile que la grisaille du quotidien abîme...?

    "Titre :IL N'Y A PAS D'AMOUR HEUREUX. Poète : Louis Aragon (1897-1982) Recueil : La Diane française (1944). Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix Et quand il croit serrer son bonheur... afficher plus
    "Titre :IL N'Y A PAS D'AMOUR HEUREUX. Poète : Louis Aragon (1897-1982) Recueil : La Diane française (1944). Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix Et quand il croit serrer son bonheur il le broie Sa vie est un étrange et douloureux divorce Il n'y a pas d'amour heureux Sa vie Elle ressemble à ces soldats sans armes Qu'on avait habillés pour un autre destin À quoi peut leur servir de se lever matin Eux qu'on retrouve au soir désoeuvrés incertains Dites ces mots Ma vie Et retenez vos larmes Il n'y a pas d'amour heureux Mon bel amour mon cher amour ma déchirure Je te porte dans moi comme un oiseau blessé Et ceux-là sans savoir nous regardent passer Répétant après moi les mots que j'ai tressés Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent Il n'y a pas d'amour heureux Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare Il n'y a pas d'amour heureux. Louis Aragon." Read more at http://www.poesie-francaise.fr/louis-ara...
    4 réponses · Il y a 1 semaine