• Bonjour, question peut-être idiote : comment s'explique le fait que la totalité des gènes du corps se retrouvent dans chacune des cellules ?

    Meilleure réponse : Il y a deux interrogations 1. La question n'est pas idiote. 2. Si l'on construit quelque chose de complexe faisant intervenir beaucoup d'élément il y a le choix entre deux solutions. - Donner à chaque élément la totalité du plan, avec pour instruction de se repérer par rapport au plan. C'est ce... afficher plus
    Meilleure réponse : Il y a deux interrogations

    1. La question n'est pas idiote.

    2. Si l'on construit quelque chose de complexe faisant intervenir beaucoup d'élément il y a le choix entre deux solutions.

    - Donner à chaque élément la totalité du plan, avec pour instruction de se repérer par rapport au plan. C'est ce que peut faire un architecte en donnant le plan de la construction à tout le monde.

    - Donner à chaque élément juste ce qu'il doit savoir. C'est ce que l'on peut faire dans une usine de production à la chaine.

    Si on est en univers très contrôlé, où il est possible de tout superviser, et ou il n'y a jamais d'aléa la deuxième solution peut être très efficace, mais elle suppose de bâtir au préalable l'usine et le système de contrôle.

    Comme il n'y a pas d'usine à production de corps humain, mais juste des cellules qui partent directement faire le travail sans autre supervision ou organe de contrôle, le système utilisé par les architectes est supérieur, et même le seul ayant une chance de fonctionner.
    10 réponses · Biologie · Il y a 1 semaine
  • Science des réfrigérateurs?

    Meilleure réponse : C'est tellement subtil la différence qu'il est impossible de répondre de façon certaine. Il faudrait faire des expériences pratiques pour le savoir. Evidemment, en ouvrant/fermant la porte, on laisse la porte moins longtemps ouverte. Donc moins de déperdition de chaleur. Mais d'un autre côté, comme... afficher plus
    Meilleure réponse : C'est tellement subtil la différence qu'il est impossible de répondre de façon certaine. Il faudrait faire des expériences pratiques pour le savoir.

    Evidemment, en ouvrant/fermant la porte, on laisse la porte moins longtemps ouverte. Donc moins de déperdition de chaleur.

    Mais d'un autre côté, comme déjà dit, la chaleur est stockée par les solides/liquides (les parois, mais aussi la bouffe), pas par l'air dans le frigo. Donc, une fois qu'on a renouvelé l'air, le mal (le peu de mal, puisque ce n'est que de l'air) est fait.
    Ce nouvel air qu'on a mis dans le frigo va se refroidir au contact du contenu et des parois. Et piquer donc dans la foulée du "froid" (cad donner de la chaleur) à ce contenu/parois. Un tout petit peu seulement, puisque sa capacité calorifique est faible.
    Tant qu'on ne le refait pas circuler, on est à nouveau dans un état d'équilibre (bon, en réalité, il va circuler de toutes façons. Ne serait-ce que par convection (mouvements à cause de la différence de température. D'où la raison pour laquelle on ne laisse pas les frigos ouverts 24/24. Mais comme vous le voyez, dans les grandes surfaces, ils n'hésitent pas à faire des frigos qui restent ouverts. C'est pas bien, pas écolo, pas économe. Mais pas aussi désastreux qu'il n'y parait non plus).

    Et j'ajoute que en ouvrant/fermant la porte, on favorise la circulation d'air. On accélère donc le renouvellement de l'air.

    Donc, rien que dans ma réponse (et les éléments avaient tous été cités par d'autres réponses séparemment) on a
    1 argument qui dit "faut refermer entre chaque aliment"
    1 argument qui dit "on s'en fout"
    1 argument qui dit "faut surtout éviter d'ouvrir/fermer souvent".

    Pour savoir lequel compense lequel, c'est pas facile.

    Le fait que les grandes surfaces optent pour des frigos ouverts vous montre que ça ne joue sans doute pas tant que ça dans un sens ou dans l'autre.
    Elles ont fait le calcul qu'entre l'entretien des gonds des portes (qui casseraient sans doute souvent), les 3 arguments que j'ai cité (la circulation d'air, favorisée par le mouvement des portes, mais rendu impossile par une porte fermée), le fait que ces portes seraient constamment ouvertes/fermées vu l'usage, ce qui donne plus de poids à l'argument "mouvement d'air accéléré par la porte" par rapport à l'argument "mais quand la porte est fermée, l'air ne circule pas du tout", plus, évidemment, l'attractivité moindre de produits exposés dans une armoire fermée, elles avaient intérêt à utiliser des frigos ouverts.
    Ça ne veut pas dire que ça coûte moins cher. Mais que ce que ça coûte en plus ne suffirait pas à compenser ce qu'un frigo fermé (en manque à gagner de ventes, et en maintenance) leur coûterait.

    Bref, pour moi ça ne change pas grand chose. Et le peu que ça change est tellement subtil, que personne ne peut vous affirmer avec certitude que c'est dans un sens ou dans l'autre
    (D'autant que ça dépend certainement du frigo, et même de vous. Si vous avez une très bonne mémoire à court terme, et que quand vous ouvrez la porte pour ranger une bouteille de lait, vous avez déjà en tête précisément l'image de l'endroit vide où vous allez le mettre, ça va être totalement différent, par rapport à si vous devez redécouvrir le contenu du frigo à chaque ouverture de porte, réfléchir seulement une fois la porte ouverte où vous allez ranger le lait, etc, etc).

    Si vous tenez à le savoir, la seule solution est de faire l'expérience. Installez un wattmètre sur le frigo. Mettez le à 0 avant de ranger les courses. Puis notez la consommation après avoir fini de ranger (et même, de préférence, un temps T suffisant - et précis - après le début. Genre 1h après le début. Pour vous donner le temps de tout ranger quoi qu'il arrive. Et au compresseur d'avoir fait son boulot, d'être à nouveau en régime "permanent", etc).
    Et ensuite, alternez les stratégies aléatoirement (selon un schéma préétabli à l'avance, avec une pièce de monnaie. Pour vous éviter la tentation d'introduire sans faire exprès un biais statistique, en utilisant de préférence une stratégie quand vous avez la flemme, à cause du nombre ou du poids des éléments à ranger).
    Et notez les résultats.
    Au bout de 5 ans, vous devriez avoir assez de données pour connaître la réponse avec un indice de confiance suffisant pour trancher :D
    10 réponses · Physique · Il y a 1 semaine
  • Pourquoi les plaques tectoniques influencent-elles le climat?

    Meilleure réponse : Déjà entendu parler des climats continentaux et océaniques ? Quand on a des immenses blocs continentaux, les climats au centre de ces blocs que s'ils étaient fracturés. D'autre part, les ouvertures océaniques dans ces blocs modifient les courants océaniques et la distribution de la chaleur conservée dans... afficher plus
    Meilleure réponse : Déjà entendu parler des climats continentaux et océaniques ? Quand on a des immenses blocs continentaux, les climats au centre de ces blocs que s'ils étaient fracturés.

    D'autre part, les ouvertures océaniques dans ces blocs modifient les courants océaniques et la distribution de la chaleur conservée dans les océans.
    3 réponses · Sciences de la vie et de la terre · Il y a 1 semaine
  • Je cherche un medium gratuit?

    10 réponses · Paranormal · Il y a 1 semaine
  • Est il encore utile, pour un politique, de déambuler dans les rues et sur les marchés pour tenter d'aller à la rencontre des électeurs?

    Meilleure réponse : Non. Surtout que pour les députés, ils font cela une fois tous les cinq ans. En plus, quand l'adversaire est loin devant et que son parti est mort ou très mal en point, c'est une cause perdue. Mais que ne feraient pas quelques uns pour s'assurer une gamelle pleine et agréable ?
    Meilleure réponse : Non. Surtout que pour les députés, ils font cela une fois tous les cinq ans. En plus, quand l'adversaire est loin devant et que son parti est mort ou très mal en point, c'est une cause perdue. Mais que ne feraient pas quelques uns pour s'assurer une gamelle pleine et agréable ?
    7 réponses · Physique · Il y a 1 semaine
  • A votre avis, où est la plus longue frontière terrestre entre deux états?

    Meilleure réponse : C'est la frontière Russie-Kazakhstan (6846 km), devant USA-Canada (6416 km Alaska exclu, car ce n'est pas d'un seul tenant, et encore ça ne tient pas compte de la coupure des Grands Lacs)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_...

    .
    Meilleure réponse : C'est la frontière Russie-Kazakhstan (6846 km), devant USA-Canada (6416 km Alaska exclu, car ce n'est pas d'un seul tenant, et encore ça ne tient pas compte de la coupure des Grands Lacs)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_...

    .
    7 réponses · Géographie · Il y a 1 semaine
  • Ne faut il pas séparer les sciences ,des religions ?

    Meilleure réponse : Les sciences s'appuient sur ce qui est démontrable, les religions sur la crédulité

    c'est incompatible
    Meilleure réponse : Les sciences s'appuient sur ce qui est démontrable, les religions sur la crédulité

    c'est incompatible
    9 réponses · Sciences et mathématiques - Divers · Il y a 1 semaine
  • A-t-on aujourd'hui mieux à proposer que Poincaré disant "Les masses sont des coefficients qu'il est commode d'introduire dans les calculs" ?

    Meilleure réponse : Je ne connaissais pas la formule. Ce qu'on peut en dire c'est qu'elle n'est plus valable, puisque aujourd'hui les masses sont des variables. Du temps de Poincaré, cela avait un sens. Au final qu'était une masse ? Une force, à un coefficient multiplicatif près. Le ratio entre une force et... afficher plus
    Meilleure réponse : Je ne connaissais pas la formule.

    Ce qu'on peut en dire c'est qu'elle n'est plus valable, puisque aujourd'hui les masses sont des variables.

    Du temps de Poincaré, cela avait un sens. Au final qu'était une masse ? Une force, à un coefficient multiplicatif près. Le ratio entre une force et l'accélération qu'elle produit.

    Beaucoup de gens croyaient la mesurer, la sentir, alors que dans les faits ce qu'ils savent mesurer, ce sont des forces et des accélérations.
    Donc, la formule provoquante avait un sens : rappeler que la masse était quelque chose d'assez intangible en réalité, qu'on croyait percevoir, mais en n'en percevant que les conséquences. Que ce que les gens appelaient "masse" était surtout cette conséquence.

    Une situation un peu étonnante, par exemple, qui justifie cette formule provoquante : alors qu'il n'existe pas de "massemètre" (tous ne sont que des accéléromètres, des newtonmètre, voire des baromètres), beaucoup de ces appareils affichent quand même leur résultat en kg ; et je ne parle pas seulement là du fait que votre pèse personne mesure des N pour afficher des kg (et cesserait donc de donner le bon affichage sur la Lune ou dans un ascenseur) ; je fais aussi allusion au fait que dans certains milieux scientifiques (l'ingéniérie pétrolière, par exemple), on exprime facilement des forces en kg, et des pressions en psi (livres par pouce carré, donc masse par unité de surface). C'est à dire qu'on trouve plus aisé d'utiliser une unité fausse (de masse) pour quantifier une mesure autre (de force ou de pression), et ce alors que cette unité de masse ne quantifie qu'un coefficient dans les calculs, et pas une réalité tangible, alors que l'unité qu'on choisit d'improprement remplacer par elle (newton, pascal), elle quantifiait quelquechose de tangible.

    Bref, j'approve la remarque. La masse n'est bien qu'un coefficient dans les calculs. Et il ne faut pas confondre ce coefficient, avec les vraies grandeurs, tangibles (pression, force, accélération) sur lesquels ce coefficient joue, et qu'on a tendance pourtant à trouver plus abstraits que la masse

    Mais malheureusement, même si je l'approuve, la formule n'est plus valable aujourd'hui.


    La version de remplacement qu'Einstein pourrait proposer c'est "La masse n'est que de l'énergie, sous un autre nom"

    EDIT:
    Pour répondre à la réponse, oui, en effet, Poincarré connaissait la relativité, puisqu'on accuse souvent Einstein d'en avoir récupéré à tort la paternité.

    Mais j'ai le sentiment que cette formule ne fait pas allusion à la relativité. Ou alors qu'il n'avait pas compris lui même cette implication de la relativité (la masse n'est pas une constante ; mais j'en doute, parce que vu la forme qu'il donnait à sa formule, elle semble plus focalisée sur la variabilité de la masse que E=mc². E=mc² et m=E/c² c'est la même chose. Mais l'un dit que l'énergie totale est constante, comme l'est la masse au repos. L'autre dit que la masse est variable, comme l'est l'énergie)

    Mais après tout, peut être que je me trompe, et que tout au contraire il faisait déjà allusion à E=mc² en disant cela. Et que la masse dont il parle alors (en la traitant de "coefficient") est la masse au repos (qui est constante, même d'un point de vue relativiste)


    "Je me demande s’il n’avait pas à l’esprit qu’on ne disposait à l’époque d’aucune autre grandeur physique mesurable qu’on pût attacher à la masse".

    Oui, exactement. C'est ce que je cherchais à dire avec ma remarque sur les gens qui mesurent des pressions en PSI, des forces en kg, etc.
    Ils le font parce qu'ils croient que la masse est plus tangibles que ces notions abstraites de pression et de forces.
    Alors qu'en réalité, c'est la masse qui est bien la donnée la plus intangibles parmi ces 3 (pressions, forces, masse). Qu'on est réduit à mesurer qu'en observant son effet sur d'autres grandeurs.

    Ça, je pense que c'est la source de la phrase. Qu'on la considère comme non relativiste. Ou comme relativiste (auquel cas le message devient en plus : et, pas de bol, ces relations qu'on croyait simple entre ces mesures tangibles et la masse le sont moins)


    Quant à la question : je ne suis pas assez calé en physique théorique pour connaître par coeur les découvertes en fonction de leurs date (et avec google ce serait un peu trop facile^^).
    Mais puisqu'on parle de Broglie/Planck, le point commun qui saut aux yeux, c'est l'équivalence "matière = onde" (pour Planck, ce qu'on appelle "matière" n'est que la manifestation de forces électromagnétique)

    Donc, j'imagine que ce que vous avez en tête est E=hν, ou un truc comme ça. Qui relie, indirectement, la masse (puisque E=mc² nous dit que c'est équivalent à de l'énergie) à une onde.
    5 réponses · Physique · Il y a 1 semaine
  • La lumière ne peut pas ressortir des trous noirs ;?

    est ce qu'on peut en déduire que, en plus d'une gravité extrême, la vitesse de la lumière est dépassée à l'intérieur du trou noir ?
    est ce qu'on peut en déduire que, en plus d'une gravité extrême, la vitesse de la lumière est dépassée à l'intérieur du trou noir ?
    12 réponses · Physique · Il y a 2 semaines
  • Si la physique peut decrir la douleur, alors c'est superb Mais peut-elle ...?

    Meilleure réponse : La physique est une science qui a pour objet l'étude de la matière et de ses propriétés fondamentales. la douleur ne fait pas partie de ce domaine car elle est une "expérience sensorielle et émotionnelle désagréable" subjective et vouloir la relier aux atomes ou molécules sans passer par les cases... afficher plus
    Meilleure réponse : La physique est une science qui a pour objet l'étude de la matière et de ses propriétés fondamentales. la douleur ne fait pas partie de ce domaine car elle est une "expérience sensorielle et émotionnelle désagréable" subjective et vouloir la relier aux atomes ou molécules sans passer par les cases intermédiaires successives ne mènera nulle part, à chaque niveau il va apparaître des phénomènes émergents , L'émergence étant une propriété collective qui n’est présente dans aucune des molécules individuelles.
    5 réponses · Physique · Il y a 1 semaine
  • Savez-vous exactement combien de cailloux dispersés dans les océans possède la France?

    Meilleure réponse : les gros et les petits " cailloux " !!!! sans conté la Corse !!!
    bien entre l'Atlantique , mer Caraibes , Océan indien, Pacifique, https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&...

    il doit en avoir plus d'une centaine , tu vois pour quoi tu boos lol
    Meilleure réponse : les gros et les petits " cailloux " !!!! sans conté la Corse !!!
    bien entre l'Atlantique , mer Caraibes , Océan indien, Pacifique, https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&...

    il doit en avoir plus d'une centaine , tu vois pour quoi tu boos lol
    6 réponses · Géographie · Il y a 2 semaines
  • Comment la station spatiale internationale fait pour éviter les météorites ?

    Meilleure réponse : Ah ! Les 30 km/s du journaleux spécialiste du « ne soyez pas trop technique » en science mais déballe son bac + 10 en politicardie économique (+5 dans chaque domaine) qui se la joue technique avec les deux notions de physique qui lui reste ! Et hop, ils se mettent directement dedans ! D'abord 30 km/s !? Tout... afficher plus
    Meilleure réponse : Ah ! Les 30 km/s du journaleux spécialiste du « ne soyez pas trop technique » en science mais déballe son bac + 10 en politicardie économique (+5 dans chaque domaine) qui se la joue technique avec les deux notions de physique qui lui reste !

    Et hop, ils se mettent directement dedans !

    D'abord 30 km/s !? Tout le monde sait que dès qu'on part dans l'espace la vitesse est 30 km/s, ni plus, ni moins ni différemment. Parce que de la même manière, tout le monde tourne à la même distances, des miiiilliers de kilomètres (on des millions, dès qu'on peut le placer car plus c'est grand plus mieux c'est.

    Enfin, ce même journaleux cycliste sait très bien qu'il faut toujours faire très très attention quand il veut se soulager car quand il doit lâcher le guidon pour faire son affaire, l'impact violent de la main des ses comparses de peloton se déplaçant à 50 km/h risque de faire des dégâts considérables !


    Ah moins bien sûr que :
    - les objets se déplacent à des altitudes différentes,
    - Newton définit la vitesse en fonction de l'altitude, en diminuant avec la distance,
    - Albert − après Galilée − mitige relativement la notion de vitesse, ici v, là 2v, ou encore … zéro pointé si les repères galiléens sont immobiles côte à côte !

    Et oui, ce que le journaleux ignore, c'est que la Terre se déplace à une vitesse plus grande autour du Soleil, encore plus grande dans la Galaxie, entre bien bien plus grande dans l'amas local, etc. et que tout cela n'a guère d'intérêt dans un repère local.

    Donc pour te répondre, d'abord il ne s'agit pas de météorites mais de débris artificiels. Ensuite la vitesse de ces débris est certainement bien plus faible à cause d'un point pratique très très simple : gagner une rbite, c'est coûteux, donc on part de l'équateur et surtout … vers l'est POUR PROFITER DE LA VITESSE DE ROTATION de la Terre. Tous les satellites hormis une poignée vont dans le même sens et leur vitesse relative est du coup bien plus faible ou si ce n'est pas le cas, c'est surtout parce qu'ils ne se trouvent pas à la même altitude.
    Reste la possibilité d'une orbite à la même altitude mais d'une autre orientation (équatoriale / polaire). Là la vitesse peut en effet être importante, mais sur près de 500 millions de kilomètres carrés, la dilution des débris est telle que la proba de rencontre est minime (moins de 1% déjà d'être dans le même carré, encore moins car la cible est petite).

    Sinon, les parois sont faites pour réduire l'effet des collisions et un micro débris ne fait pas un énorme dégât, même s'il perse la paroi, cela laisse le temps de rapidement se replier dans une zone sûre.
    Pour les plus gros, mais aussi bien plus rares, ça ne suffit pas. Il me semble que l'ISS a des radars qui permet d'en détecter et la Terre connaît suffisamment de ces déchets pour prévoir une collision. La procédure alors en cas de risque de collision imminente est de se réfugier dans la capsule de retour.
    6 réponses · Astronomie et espace · Il y a 2 semaines