• Devinette pour bricoleur averti : Qu'est-ce que je suis en train de construire?

    Devinette pour bricoleur averti : Qu'est-ce que je suis en train de construire?

    Meilleure réponse : On dirait des photodiodes ou un truc comme ça. Et l'aiguille vient, en fonction de la pression cacher les diotes (ou refleter une diode dans une photodiode, j'arrive pas bien à voir combien il y en a). Ça fait un peu comme une hysteresis mécanique, j'ai l'impression. Donc un appareil qui saurait... afficher plus
    Meilleure réponse : On dirait des photodiodes ou un truc comme ça. Et l'aiguille vient, en fonction de la pression cacher les diotes (ou refleter une diode dans une photodiode, j'arrive pas bien à voir combien il y en a).

    Ça fait un peu comme une hysteresis mécanique, j'ai l'impression.

    Donc un appareil qui saurait détecter si on est en dessous, au dessus, ou dedans une plage de pression programmée.

    Ça pourrait être la commande (mécanico-électronique) servant à maintenir la pression d'un truc. Genre un château gonflable pour gamin là

    (en général ces trucs sont livrés avec un compresseur qui ne se pose pas de question et gonfle en continu. Mais ça n'empêche pas de faire plus malin. Mon idée est saugrenue là. Il y a sûrement des tas de choses plus intelligentes que cela dont on pourrait vouloir réguler la pression. Mais comme il se trouve que je m'étais déjà dit, en voyant un de ces châteaux, que les gens qui les concevaient n'étaient vraiment pas assez malins - ni écolo/écnomes - c'est à ça que je pense en premier)

    La forme du truc ajouté à l'aiguille m'interpèle un peu quand même. Si c'est juste un bout de métal récupéré, dont la forme n'est pas particulièrement choisie, ok. Mais sinon, peut-être que ça sert à être encore plus fin que les états binaires que j'envisageais
    7 réponses · Physique · Il y a 2 jours
  • L'huile est-elle utile pour la flore intestinale?

    6 réponses · Biologie · Il y a 13 heures
  • Le bison de Higgs n'a-t-il qu'une existence théorique ?

    Meilleure réponse : L'existence du bison de Higgs est confirmée par le fait que dans les grottes, les protées s'amassent autour de sa représentation. L'étude des microgravures des représentations rupestres effectuées il y a quelques années pour rechercher des traces des sons prononcés durant la réalisation des œuvres a... afficher plus
    Meilleure réponse : L'existence du bison de Higgs est confirmée par le fait que dans les grottes, les protées s'amassent autour de sa représentation.

    L'étude des microgravures des représentations rupestres effectuées il y a quelques années pour rechercher des traces des sons prononcés durant la réalisation des œuvres a révélé que seules celles du bison de Higgs avaient enregistré quelque chose qui s'est révélé être un chant identique d'un dessin à l'autre et d'une grotte à l'autre, c'est pourquoi on l'a nommé le chant de Higgs.

    Dans certaines vallées reculées, on évoque encore le souvenir de la tome de bison de Higgs qui dégageait les bronches avec une force grave !
    12 réponses · Physique · Il y a 1 semaine
  • La terre peut-elle s'arrêter de tourner et changer sont sens de rotations lors du passage de Nibiru?

    Si tel était le cas... Cela déplacerait l'eau des mer qui déferlerais sur les terre habitable!et la vague serait gigantesque permettant au balancier d'inverser le sens de rotations de la terre . Ce pourrait-il que cela se soit passer de fort nombreuse fois sur cette terre ...
    Si tel était le cas... Cela déplacerait l'eau des mer qui déferlerais sur les terre habitable!et la vague serait gigantesque permettant au balancier d'inverser le sens de rotations de la terre . Ce pourrait-il que cela se soit passer de fort nombreuse fois sur cette terre ...
    8 réponses · Sciences de la vie et de la terre · Il y a 3 jours
  • Dites-moi, est-ce que les mammifères à l'état sauvage arrivent d'instinct à éviter la consanguinité?

    Meilleure réponse : Oui, il ont une bonne mémoire des odeurs. L'odeur de leur mère est inscrit en eux et leur instinct leur dicte de ne pas se reproduire avec elle, enfin je crois. A par peut être les singes Bonobo, ils copules tous entre eux pour éviter les conflits, même entre membres d'une même famille. Si l'Homme... afficher plus
    Meilleure réponse : Oui, il ont une bonne mémoire des odeurs. L'odeur de leur mère est inscrit en eux et leur instinct leur dicte de ne pas se reproduire avec elle, enfin je crois.

    A par peut être les singes Bonobo, ils copules tous entre eux pour éviter les conflits, même entre membres d'une même famille.
    Si l'Homme faisaient pareille et avec tout les conflits sur la planète, je vous dit pas la p.....ze géantes.
    8 réponses · Zoologie · Il y a 4 jours
  • Nombre divisible par 3?

    Quelqu'un peu expliquer svp pourquoi si un la somme de tout numéro dans un nombre est multiple de 3 tout le nombre peut être divisé par 3.
    Quelqu'un peu expliquer svp pourquoi si un la somme de tout numéro dans un nombre est multiple de 3 tout le nombre peut être divisé par 3.
    5 réponses · Mathématiques · Il y a 2 jours
  • La vie est-elle vraiment rare ou facile à apparaître ?

    Meilleure réponse : Mais je t'en pris, pose ! :) Aujourd'hui on est plutôt dans le flou avec une tendance au foisonnement (pour les optimistes comme moi). Je 'explique : on n'a toujours aucune certitude mais les vieilles certitudes de notre caractère unique à travers l'Univers s'effondrent depuis une... afficher plus
    Meilleure réponse : Mais je t'en pris, pose ! :)

    Aujourd'hui on est plutôt dans le flou avec une tendance au foisonnement (pour les optimistes comme moi).

    Je 'explique : on n'a toujours aucune certitude mais les vieilles certitudes de notre caractère unique à travers l'Univers s'effondrent depuis une vingtaine d'année et la découverte sans cesse croissante d'exoplanètes de plus en plus similaires à la Terre.
    Le simple fait qu'il existe pratiquement un système planétaire autour de chaque étoile, même dans un système binaire (autour du couple alors) et qu'on trouve beaucoup de planètes telluriques parmi ces systèmes (dans la mesure des moyens d'observations), fait que les premières limitations que les partisans de l'unicité de la Terre dans l'Univers, qui étaient les plus nombreux et virulents avant 1997, ont littéralement sauté. Aujourd'hui la présence de vie ailleurs dans la Galaxie et à fortiori dans l'Univers est passé de pratiquement impossible à non impossible.
    Bien entendu la certitude ne sera assurée qu'avec une observation. Et encore, sur Mars il reste la possibilité d'une origine commune avec la vie sur Terre (météorites de Mars ayant ensemencé la Terre), donc la découverte la plus importante sera celle par exemple d'oxygène dans l'atmosphère d'une exoplanète (objectif des 20 prochaines années).

    Néanmoins ce premier succès dans le rejet des hypothèses réductrices du point de vue de l'unicité, conjointement avec les lois universelles de la physique donc de la chimie et l'observation des capacité sur Terre de la vie à s'adapter à des environnements divers et surtout très difficiles laissent penser que la vie est un phénomène commun dès lors que les conditions physico-chimiques le permettent, à moins vraiment qu'il n'y ait une condition très restrictive qu'on n'a pas encore identifiée.

    Cela n'empêche pas une restriction essentielle : ces conditions sont-elles courantes ou rares ? D'ailleurs, on ne les a pas encore toutes identifiées.
    Un milieu liquide, ce n'est finalement pas si rare ; pas nécessaire d'avoir une surface océanique comme sur Terre, la chaleur et pression en profondeur peuvent permettre de l'obtenir, voire le froid intense si on part sur des océans de méthane. Et comme tu le précisait, la vie se développe sur les dorsales océanes à partir de composés soufrés plutôt que de la photosynthèse (mais là, pas de dioxygène généré donc à observer !).

    Je vais conclure sur une réflexion que j'aime bien car elle remet la théorie dans le champ du réel et de l'observation : un phénomène qui est (très) probable fini par être réalisé et observé. Alors si un phénomène est observé, peut-il être improbable ? Dit autrement, la probabilité qu'un phénomène observé soit improbable plutôt que probable est-elle elle-même probable ou improbable ?
    Le bon sens (et les proba ou du moins les proba adaptées au monde physique) dit que la réciproque (" probable => vu, improbable => non vu ") est vraie (vu => probable, non vu => improbable). Donc si nous existons, c'est que c'était probable (dans les bonnes conditions).
    4 réponses · Biologie · Il y a 2 jours
  • Pourquoi quand on s’énerve ça donne chaud?

    7 réponses · Biologie · Il y a 6 jours
  • Qui voudrait m'aider à chercher le support des ondes électromagnétiques?

    Meilleure réponse : Le support des ondes est l'espace, c'est à dire le vide quantique. Si tu t'intéresses à la théorie de l'électrodynamique quantique (QED) développée depuis les années 20 (avec Dirac, pour l'électron vu comme un champ spinoriel) jusque dans les années 50 / 60 (avec Feynman, Tomonoga et Shwinger),... afficher plus
    Meilleure réponse : Le support des ondes est l'espace, c'est à dire le vide quantique.

    Si tu t'intéresses à la théorie de l'électrodynamique quantique (QED) développée depuis les années 20 (avec Dirac, pour l'électron vu comme un champ spinoriel) jusque dans les années 50 / 60 (avec Feynman, Tomonoga et Shwinger), l'espace (avec ses fluctuations) est le siège de créations et d'annihilations de particules massiques ou pas.

    Les particules massiques sont aujourd'hui considérées comme des niveaux d'excitations particuliers du vide, ni plus ni moins.

    Le vide (ou l'espace) est donc en lui-même le support des particules mais aussi des ondes électromagnétiques qu'on peut assimiler à la propagation dans l'espace de créations et d'annihilations de couples d'électrons/positrons en cascade. Ce qui est plus étrange et mal compris, c'est la transformation de photons en électrons et positrons (et la transformation contraire). Ce qui est encore moins compris, mais admis, c'est l'intrication, qui est une corrélation non locale. Ces deux phénomènes donnent à l'éther de la relativité générale une forme très particulière dans la mesure ou ce dernier comprend le vide (les particules et antiparticules virtuelles) mais aussi les particules réelles dont la création ou l'annihilation à une position donnée mais aussi leur déplacement (donc celui de leur propre champ) modifie fortement l'éther (gravitation). Sur ce sujet de l'éther, il est vrai qu'en relativité générale, c'est bien le référentiel de l'objet le plus massif qui constitue le référentiel local, eut égard aux histoires de vieillissement. Sur le sujet de l'invariance de C (vitesse de la lumière), c'est logique si tu admets que la masse est attachée à l'espace (champ scalaire de Higgs) qui, lui, ne se déplace pas.

    L'espace-temps local ne peut cependant pas être assimilable à un espace-temps absolu dans la mesure ou sa métrique varie avec la gravitation. Il est cependant possible de se donner un espace-temps plat local de référence qui permet de mesurer la courbure locale de l'espace-temps, mais c'est une cause perdue d'avance que de considérer un espace-temps plat particulier (plutôt qu'un autre) comme absolu dans un univers non statique dans son contenu (corps mobiles) et dans sa densité moyenne d'énergie et d'impulsion macroscopique (expansion).

    Ajout @Jean Maurice
    ---------------------------------------...
    On ne peut plus communiquer par mail sur YQR !

    Energie noire : Il s'agit de l'énergie responsable de l'expansion de l'univers; L'expansion de l'univers découle de l'équation de la relativité générale sans contante cosmologique. Au niveau du vide quantique, on est plutôt sec sur le sujet.

    Matière noire : Il pourrait s'agir de particules massives neutres (électriquement, donc non émettrice de rayonnement électromagnétique). Des recherches sont effectivement menées, mais dans le cadre de la théorie de la chromodynamique quantique (quarks et gluons), avec notamment l'expérience OSQAR : http://home.cern/fr/about/experiments/os...

    Et puis, y-a p'tet plus de trous nouars qu'on pense... (j'ai lu récemment qu'il se pourrait que notre galaxie soit lardée de trous nouars : ça, l'intrication et les trous de verre, y-a de quoi suffoquer ! - c'est dur, l'espace -) :
    http://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2016/0...

    Un petit cours de cosmologie intéressant, avec Richard Taillet : http://www.ca-se-passe-la-haut.fr/p/char...

    A toi de jauger ! :o)

    @anonyme : Toujours fidèle à toi-même.... Ta gravité frise la morne attitude... Ce qui est fantastique chez toi, c'est ce soupçon d'enthousiasme qui fait de toi l'esprit le plus allégorique que j'ai jamais connu ! Quand tu débarques avec ta morgue, j'ai à chaque fois envie d'entonner un requiem bien pesant... avec trombones et grosses caisses. On se demande d'ailleurs ce que tu fous ici, à part dénigrer : Sans doute ton fond de commerce habituel... C'est tellement bon de se sentir supérieur, hein ?
    L'enseignement au long cours, ça ne te réussit pas : Change de métier, si t'en as les burnes...
    Lance toi dans la poésie, tu vas y exceller, avec tes vers dégoulinants !
    7 réponses · Physique · Il y a 6 jours
  • Pourriez-vous m'expliquer ce paradoxe météo ?

    Meilleure réponse :   L'orage marche au-dessus de ta tête, ❤ , muy caliente, pero no demasiado. _____ bâh naân : l'orage résulte de différences de charges trop importantes accumulées, entre – deux nuages, – un nuage et la terre, – un nuage et les hautes couches de l'atmosphère qui sont ionisées donc électrifiées. Or... afficher plus
    Meilleure réponse :  
    L'orage marche au-dessus de ta tête, ❤ , muy caliente, pero no demasiado.


    _____
    bâh naân : l'orage résulte de différences de charges trop importantes accumulées, entre
    – deux nuages,
    – un nuage et la terre,
    – un nuage et les hautes couches de l'atmosphère qui sont ionisées donc électrifiées.

    Or les charges résultent de frottement entre les entités séparées capables de se comporter comme des conducteurs, constitutifs donc des plaques d'un condensateur.

    C'est plus complexe que la triboélectricité basique, car la nature des objets est la même : ce ne sont donc pas des conducteurs parfaits etc la tension électrique n'y est pas partout la même

    Et les frottements résultent effectivement des mouvements de convection dus à des différences de température.
    Si la température augmente, la densité diminue, et l'« effet montgolfière » fait que l'air chaud monte.
    Un peu plus compliqué en fait, car en montant, la pression diminue et la température aussi.

    Quand tu me disais que la chaleur montait par l'escalier, tu oubliais ça et le fait que la chaleur est aussi captée par les parois à capacité thermique bien plus forte à masse égale que l'air.

    Je dirais que tu aurais raison si les nuages et les masses d'air ne pouvaient évoluer que de haut en bas voire même de bas en haut, mais pas horizontalement. Je doute que même la Champagne ait jamais été exempté de pluies "rouges", chargées des poussières du Sahara.

    Mais tu as souvent raison par ailleurs <frotti-frotta-miaou-miaou – 😺 😸 😺 – >.



    ________
    Les paradoxes résultent de l'incomplétude, ce qui donne lieu aux religions et sectes, exploitant le désarroi afférent.
    Pouâl à la dent des non-sans dents.


    … je m'applique …



    < mais j'm'en fous un peu >






    ____________________________
    Je ne suis pas vraiment Breton quoique né dans les « marches de Bretagne » [vallet 44].
    Mon père était un petit fermier viticulteur vivant sur un forfait. Quand je voulais m'acheter un paquet de gauloises, je devais rejoindre l'internat du lycée en stop pour gagner les 3 F nécessaires (2,30 F ?) sur le prix du trajet en car jusqu'au centre ville de Nantes.
    Nous n'avons pas le même vécu …

    Bisous, bien sûr.


    < quand la pluie est tiède, c'est qu'il fait été >
    7 réponses · Météorologie · Il y a 7 jours
  • Arrivera-t-on un jour à aller plus loin que la Lune?

    J'ai lu des écrits scientifiques sur internet pour aller sur Mars....de la Nasa notamment. Jamais des humains ne pourront se taper 4 ans de voyage en fusée et 4 ans sur une planète inhospitalière (70° le jour, moins 140° la nuit). Et on veut aller sur Jupiter, dernière planète tellurique de notre système... afficher plus
    J'ai lu des écrits scientifiques sur internet pour aller sur Mars....de la Nasa notamment. Jamais des humains ne pourront se taper 4 ans de voyage en fusée et 4 ans sur une planète inhospitalière (70° le jour, moins 140° la nuit). Et on veut aller sur Jupiter, dernière planète tellurique de notre système solaire. Comment? En Fiat 500? La fusée Saturn V est insuffisante et Arès n'a jamais décollé. Moteurs atomiques, cryogéniques, pire, comme dans Star Trek un moteur à anti-matière, avec ça on fait exploser le système solaire. Alors on reste tranquilles on voyage en Cessna.D'abord quel besoin d'aller sur d'autres planètes, on a assez de problèmes avec la nôtre.
    19 réponses · Astronomie et espace · Il y a 2 semaines
  • Help les matheux?!?? (devoir simple sur les CE/Dom f)?

    Help les matheux?!?? (devoir simple sur les CE/Dom f)?

    Meilleure réponse : Faut s'accrocher pour lire ta copie !!! 1- On n'arrive pas à savoir si, au dénominateur de la première fonction, c'est 8x + 7 ou 8x - 7 Si c'est 8x + 7, le domaine de définition est IR - { -7/8} Si c'est 8x - 7, le domaine de définition est IR - { 7/8} 2- T'es faché avec les paraboles,... afficher plus
    Meilleure réponse : Faut s'accrocher pour lire ta copie !!!

    1- On n'arrive pas à savoir si, au dénominateur de la première fonction, c'est 8x + 7 ou 8x - 7

    Si c'est 8x + 7, le domaine de définition est IR - { -7/8}
    Si c'est 8x - 7, le domaine de définition est IR - { 7/8}

    2- T'es faché avec les paraboles, pour la 2ème fonction f(x) = racine carrée de x2+4x-5
    a = +1 est positif, donc la parabole est orientée vers le haut, ce qui signifie que x2+4x-5 est positif à l'extérieur des racines -5 et +1. Le domaine de définition est donc : ]-infini; -5] U [+1 ; +infini[ .
    (Pour confirmation, prenons x = 0 entre -5 et +1 : 0²+ 4x0 -5= -5 est bien négatif).
    4 réponses · Mathématiques · Il y a 5 jours
  • Peut-on marcher sur les traces d'une ombre ?

    Meilleure réponse : celle de l'heure bleue, cet instant magique et précis où le jour laisse la place à la nuit appelé "entre chien et loup".
    Meilleure réponse : celle de l'heure bleue, cet instant magique et précis où le jour laisse la place à la nuit appelé "entre chien et loup".
    6 réponses · Sciences de la vie et de la terre · Il y a 1 semaine