Fichiers ADN et empreintes?

Je sais que ma question va attirer les foudres des partisans de tout bords. Pour ma part, je me veux apolitique et souhaite ouvrir un débat mené par des personnes qui souhaitent livrer leur réflexion au public de ce site, sans injure, sans recracher des programmes politiques ressassés mille fois, en toute... afficher plus Je sais que ma question va attirer les foudres des partisans de tout bords. Pour ma part, je me veux apolitique et souhaite ouvrir un débat mené par des personnes qui souhaitent livrer leur réflexion au public de ce site, sans injure, sans recracher des programmes politiques ressassés mille fois, en toute serénité.
Voici ma question: Je suis Policier, et je constate que les fichiers d'empreintes décadactylaires et ADN (surtout ADN) seraient bien plus efficace si les données étaient plus nombreuses. Je ne serai pas choqué si demain on me demandait d'être intégré dans ces fichiers (n'ayant rien à me reprocher). De plus, je ne vois pas ce qui nuirait aux libertés individuelles si tout le monde y été intégré. On ne peut pas faire autre chose que de comparer les traces relevées sur les lieux d'un crime ou délit avec les données de ces fichiers.
Qu'en pensez-vous? Et que vous soyez pour ou contre, pouvez-vous expliquer votre point de vue sans haine, sans insultes, sans calomnies...Merci.
Mise à jour: Je précise que si cela se faisait à tout le monde, il n'y aurait pas de procès d'intention, mais juste la création d'une banque de données performante. Les données dont les "propriétaires" ne commetttraient pas de faits répréhensibles ne serviraient à rien, elles serai dans la banque de... afficher plus Je précise que si cela se faisait à tout le monde, il n'y aurait pas de procès d'intention, mais juste la création d'une banque de données performante. Les données dont les "propriétaires" ne commetttraient pas de faits répréhensibles ne serviraient à rien, elles serai dans la banque de données "au cas où!"
Mettre à jour 2: Esméralda: tout à fait d'accord, bien que scientifiquement, ce genre d'erreur est minime, rien n'empêcherait de mener néanmoins une enquête complète. Ce n'est pas une panacée que je propose, mais juste un moyen de plus donné à la Police et la Justice pour mettre au jour la vérité. De plus, rien... afficher plus Esméralda: tout à fait d'accord, bien que scientifiquement, ce genre d'erreur est minime, rien n'empêcherait de mener néanmoins une enquête complète. Ce n'est pas une panacée que je propose, mais juste un moyen de plus donné à la Police et la Justice pour mettre au jour la vérité.
De plus, rien n'empêche de croiser les différentes données (empreintes et ADN) si les éléments retrouvés sur place le permettent.
Mettre à jour 3: Fred: je souhaite vraiment que vos réponses ne prennent pas une tournure partisane.
Peux-tu m'expliquer par contre pourquoi tu considère cela comme une dérive totalitaire plutôt qu'une clause de sécurité pour la population? Car, objectivement, je ne vois pas ce qui gênerait...
Mettre à jour 4: Candide: j'ai reçu la formation en interne de Policier polyvalent, ce qui signifie que je suis habilité aux relevés d'empreintes décadactylaires et génétiques. On nous a bien précisé que les empreintes digitales ne variaient pas avec le temps, même avec le passage à l'âge adulte. Quant aux... afficher plus Candide: j'ai reçu la formation en interne de Policier polyvalent, ce qui signifie que je suis habilité aux relevés d'empreintes décadactylaires et génétiques.
On nous a bien précisé que les empreintes digitales ne variaient pas avec le temps, même avec le passage à l'âge adulte.
Quant aux manipulations, si l'empreinte (digitale ou génétique) et retrouvait sur les lieux d'un délit ou crime, il restera quand même à faire la preuve de l'acte par le mis en cause comme pour les enquêtes actuelles. Cela ne nuira pas à la présomption d'innocence.
(Merci cependant d'avoir été courtois et apolitique, bien que tu présente un avis opposé au mien...)
Mettre à jour 5: Domil314: oui, les déviances locales seront possibles (mais très limitée, car tout le monde n'a pas la possibilité de relever des traces ADN, et encore moins d'entrer dans ce genre de fichier pour le moment...) Au niveau de l'Etat, je ne pense pas que l'on reviendra à une forme d'eugénisme, et... afficher plus Domil314: oui, les déviances locales seront possibles (mais très limitée, car tout le monde n'a pas la possibilité de relever des traces ADN, et encore moins d'entrer dans ce genre de fichier pour le moment...)
Au niveau de l'Etat, je ne pense pas que l'on reviendra à une forme d'eugénisme, et pour ce qui est des recherches de paternité d'un homme politique, les journalistes fouillent assez dans la vie privée de ses personnes. De plus, (même s'il est vrai que le préjudice sera réel), je pense que le recours en justice que ferai l'homme politique contre cette démarche devrait, si la condamnation est exemplaire, éviter de créer des vocations de ce genre.
Cependant, merci pour cette réponse qui, bien qu'allant contre mes convictions, m'apporte de vrais arguments afin de réfléchir encore sur le sujet...
Mettre à jour 6: Patou P: l'avantage de cette saisie des données ADN systématique est qu'elle ne sera plus traumatisante puisque généralisée. J'ai pris connaissance de votre cas par vos écrit. Le problème dans votre cas, c'est que les gendarmes (comme les Policiers par ailleurs) doivent donner les moyens à la... afficher plus Patou P: l'avantage de cette saisie des données ADN systématique est qu'elle ne sera plus traumatisante puisque généralisée. J'ai pris connaissance de votre cas par vos écrit. Le problème dans votre cas, c'est que les gendarmes (comme les Policiers par ailleurs) doivent donner les moyens à la justice de se faire un avis, et votre affaire concernant des violences supposées sur mineurs, forcément, ça n'a rien d'agréable pour vous, d'autant que vous, vous connaissiez la vraie version (pas les gendarmes).
J'espère que votre situation s'améliorera.
Pour information, (je dis cela pour les autres intervenants) le prélèvement ADN ne prends pas beaucoup de temps. Il s'agit d'humecter deux espèces de sucettes en mousse. Après, le relevé se fait de manière centralisée (pour la France du moins!). Merci de votre participation.
Mettre à jour 7: Merci à Marisou et Paradoxe pour votre participation. J'en profite pour remercier les participants qui, jusqu'à maintenant, n'ont pas cherché ( pour la quasi totalité) à politiser leurs réponses...
Mettre à jour 8: CAVABARD: Merci d'avoir participé. L'argument qui consiste à dire "que fera-t-on de ce fichier dans l'avenir?" semble être celui qui pose le plus de problème... Pourtant, si un cinglé veux nuire aujourd'hui à quelqu'un, il peut le faire sans l'ADN. Je fais actuellement construire... afficher plus CAVABARD: Merci d'avoir participé. L'argument qui consiste à dire "que fera-t-on de ce fichier dans l'avenir?" semble être celui qui pose le plus de problème...
Pourtant, si un cinglé veux nuire aujourd'hui à quelqu'un, il peut le faire sans l'ADN. Je fais actuellement construire ma maison. Et bien, j'ai du remplir un dossier médical pour l'emprunt, histoire de savoir si j'avais une maladie grave, si je fumais, etc...
Je trouvais cela inacceptable (tant que je paye, ou que mon épouse paye l'emprunt, ça ne les regarde pas!) cependant j'ai répondu, et mon épouse aussi, car on voulait concrétiser notre projet. Juste pour info, il y avait une rubrique où la question été la suivante et devait être rempli par mon médecin (qui s'est refusé avec notre accord soulagé à prtiquer cette manoeuvre): "un toucher rectale a-t-il été effectué?...
Preuve que les limites sont déjà souvent dépassées sans raison. Or pour le relevé ADN, je pense que l'utilité n'est plus à prouver et les risques moindres.
Mettre à jour 9: Justanidea: le fait de relever l'ADN systématiquement rendrait l'acte justement anodin, sans nuire aux éventuelles procédures futures, qui elles seront tenues de respectuer la présomption d'innocence, mais auraient de nouveaux modes de preuves utiles à l'enquête... Une dernière précision pour... afficher plus Justanidea: le fait de relever l'ADN systématiquement rendrait l'acte justement anodin, sans nuire aux éventuelles procédures futures, qui elles seront tenues de respectuer la présomption d'innocence, mais auraient de nouveaux modes de preuves utiles à l'enquête...
Une dernière précision pour cavabardé: le fait qu'un enfant de huit ans soit confondu par son ADN ne changera pas sont statut devant la Justice. Mais peut-être qu'en lui faisant un simple rappel à la loi à cet âge et ainsi en lui prouvant l'efficacité du système, cet enfant ne sera plus tenté de recommencer des actes délictueux une fois plus grand. Le but n'est pas de mettre perpétuité à un enfant pour le vol d'un bonbon (j'exagère l'exemple, mais c'est pour bien faire comprendre ma position...)
17 réponses 17