Anonyme
Anonyme question posée dans Politique et gouvernementPolitique et gouvernement - Divers · Il y a 1 décennie

Vive Mai 68 ou à bas Mai 68 ?

Cours, cours, Camarade, le vieux monde est derrière toi,....... A bas la charogne stalinienne,...... sous les pavés la plage,...... il est interdit d'interdire, Ho, Ho, Ho-Chi-Minh, Ché, Ché, Ché Guévara, ...... À bas le réalisme socialiste. Vive le surréalisme !!.......Baisez-vous les uns les autres sinon ils vous baiseront !!...........Le bonheur est une idée neuve.

Finalement il y avait tellement d'espoir dans tout ça................ j'envie beaucoup mon père d'avoir vécu cette période ou tout semblait possible...........................Il n'y avait pas de chomage, pas de SIDA, ............. on pouvait imaginer autre chose.............. Faire partie de la "bofff.. génération" des années 90, me semble tellement fade et dénuée d'intérêt ................ Nos ainés n'ont-ils pas eu plus de chance ?

Avoir 20 ans en 1968, n'était-ce pas plus porteur d'espoir que d'avoir 20 ans dans les années 90 ??

Mettre à jour 2:

Allez un petit coup de Bob Dylan pour illustrer ça............... "times they are changing".

Mettre à jour 4:

"Street Fighting Man", des Stones,illustre bien cette période !!

Mettre à jour 5:

лев Михайлович нечаев = je suis de tout coeur avec vous !! Marx................. ils sont devenus fous !! mdr !!

Mettre à jour 6:

LYCAN-GRIS, on est d'accord.

DITA VON MANSTEIN = seriez vous devenu "vieux" avant l'age ?? lol !!

25 réponses

Évaluation
  • Il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    A ta question ultime...

    Il était en tout cas plus prometteur, plus enthousiasmant et plus "radieux" d'avoir 20 ans en mai 68 ... qu'en mai 2008 !!!

    Il y a un phénomène que tu n'as pas listé...

    Je suis de la génération qui a suivi directement celle de 68 et on se sentait portés par cette vague d'un avenir meilleur...

    Pour la plupart d'entre nous... dans les années 80 on était convaincus et persuadés qu'en l'an 2000 tout irait mieux... que l'équilibre économique et la juste répartition des richesses s'imposeraient d'elles mêmes... que les problèmes de pollution ou d'énergies néfastes seraient maîtrisés... que la société du travail serait réquilibrée avec celles des loisirs et de la formation culturelle... que les pays du "tiers monde" se hisseraient au niveau des autres et que les dictatures s'effondreraient humainement les unes après les autres... oui... il y avait un certain rêve insouciant construit sur des espoirs très concrets...

    Et la claque qu'on s'est prise 15 ans plus tard...a été d'une violence aussi terrible qu'insidieuse... car elle ne nous a pas été administrée en une fois et brutalement...

    Mais elle s'est révélée lentement en détruisant morceau après morceau chacune de nos convictions!

    Et cela à chaque fois s'est fait sans qu'on puisse "réagir" réellement nicontrer cette destruction... pire, on avait l'impression qu'elle était voulue majoritairement par les générations suivantes !?!

    L'an 2000 ... depuis mon enfance avait toujours été un "rêve"... et depuis qu'on l'a passé... il s'est transformé en un cauchemard interminable!

    Je déteste être pessimiste et ce n'est pas dans ma nature... mais franchement entre le regain des religiosités les plus avilissantes, le retour à des comportements totalement obnubilé par l'appât du gain, l'accroissement des conflits militaires, l'augmentation inégalée des disparités économiques et des crises qui les accompagnent et pour finir un dérèglement croissant des bouleversements climatiques par une pollution destructrice et ingérable ... donc je perds souvent mon enthousiasme à me battre pour ces causes qui me semblaient être d'une nécessité vitale ... pour notre survie globale !?!

    Il nous faudrait sans doute un nouveau "mai 68"... mais à une différence pres... une différence fondamentale : l'égocentrisme!

    Je pense sérieusement que si mais 68 a "échoué" dans le sens où la plupart des valeurs "révolutionnaires" portées par ce mouvement ont été "reniées" aujourd'hui, c'était dû à ses aspects égoïstes! La jeunesse, les étudiants, les ouvriers se sont tous révoltés pour obtenir de petites évolutions ou des acquis nécessaires à leurs propres ambiance sociale ainsi que des libertés cruciales... la même chose s'est produite dans l'ensemble des pays secoués par ces mouvements... mais il n'y a donc pas eu ce véritablle changement fondamental de société ou d'idéal social que cela aurait pu et dû enclencher...

    Aujourd'hui... la violence grandissante accompagnant les peurs, les sentiments étouffants d'insécurité, les décéptions politiques, les malaises économiques et cette gigantesque désespérance "post-2000"... donnent à ce besoin nécessaire de changement politico-social un côté particulièrement dangereux et malsain (retour de fascismes...)!

    D'ailleurs ... il y a qu'à voir certaines réponses ici... c'est édifiant!

    @лев Михайлович нечаев ... bienvenu au club!

    @Belgarath... oui c'est ce que je crois aussi! Une fois quelques petits avantages acquis... ils sont rentrés chez eux... et tant pis pour les autres!

    • Ouvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 1 décennie

    Ni "vive" ni "à bas"

    C'est de l'histoire maintenant !

    • Ouvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 1 décennie

    çà sert à quoi d'être nostalgique d'une époque qu'on a pas vécue ?

    La vie n'était pas meilleure ou moins bonne à cette époque que maintenant, elle était différente.

    Les gens qui ont vécu cette période, ne transmettent que le regret de leur jeunesse perdue.

    Je serais de mauvaise foi si je disais à ma fille que la vie était meilleure dans les années 80, même si ce sont les meilleures années de ma vie parce que j'avais 20 ans.

    Mai 68 est un élément infime de l'histoire qui fait ce que nous sommes et ce que nous vivons maintenant en 2008 ; et nous continuons en ce moment jour après jour à écrire l'histoire pour nos petits-enfants.........

    Source(s) : Ma nostalgie de Mai 68........j'avais presque 6 ans, hihi
    • Ouvrez une session pour répondre aux questions
  • Anonyme
    Il y a 1 décennie

    Waouhhh !

    Qu'avez-vous fumé au petit déjeuner ce matin ????...lol

    • Ouvrez une session pour répondre aux questions
  • Que pensez-vous des réponses? Vous pouvez ouvrir une session pour attribuer un vote à la réponse.
  • Il y a 1 décennie

    Ni l'un ni l'autre je pense.. Mai 68 était certainement inévitable dans une société où la jeunesse d'alors voulait la mort (heureuse!) de l'affreux code Napoléon..

    Pour le reste ce qui est surtout troublant avec le recul c'est le divorce absolu entre les paroles exprimant des volontés (le plus souvent incohérentes d'ailleurs..) et les comportements sociaux (hallucinants -surtout dans les entreprises- de cet étroit conservatisme petit bourgeois plein de contradictions..) qu'elles ont généré et qui sont aujourd'hui encore bien pires que ceux qui étaient à juste titre dénoncés avec la plus grande véhémence par les mêmes à l'époque...

    • Ouvrez une session pour répondre aux questions
  • Anonyme
    Il y a 1 décennie

    "Avoir 20 ans en 1968, n'était-ce pas plus porteur d'espoir que d'avoir 20 ans dans les années 90 ?"

    Sans hésiter, la réponse est oui :

    croissance économique, pas de chômage, et même déficit de main d-oeuvre : à l'époque, les "charters", c'était pour aller chercher des travailleurs étrangers pour faire tourner les usines, pas pour les "reconduire" !

    du pouvoir d'achat en hausse, à coup de grèves, certes, mais en hausse !

    Une société un peu coincée, c'est sûr, mais on y revient, patience...

    L'impression d'avoir l'avenir devant, pas derrière...

    Eh, oui, j'avais 20 ans en 68, la certitude de trouver un travail intéressant quand j'aurais fini mes études...

    Maintenant, je me fais du souci pour mes petits enfants, dans quel monde usé, pillé, déglingué vont-ils vivre !

    .

    @ joane : c'est toi qui fais pitié avec ta philosophie à la façon "Maître Ioda" !

    @ tous les "jeunes" qui pensent que leurs parents se sont "goinfré" et ne leur laissent rien :

    Posez-vous simplement la question de savoir par qui et comment est dirigé le Monde, de Chicago à Shanghaï, et pourquoi l'humanité va dans le mur ?

    OUI, le Monde aurait pu être meilleur, s'il n'était mis en coupe réglée par les requins et autres chacals du soit-disant libéralisme.

    .

    @ лев Михайлович нечаев :

    non, STP ! reste !

    ne laissons pas le monde aux mains des aveugles.

    .

    • Ouvrez une session pour répondre aux questions
  • joane
    Lv 6
    Il y a 1 décennie

    Le contexte était différent.Il n'y avait pas d'assistanat comme à présent.Chacun se débrouillait pour trouver un job et se contentait de ce qu'il avait.L'ENVIE,grave maladie de ce moment a amener la convoitise ,la jalousie ,l'orgueil et tout ce qui va avec ,le vol , la délinquance ,l'abus de l'assistanat jusqu'a en faire des abrutis comme on voit maintenant

    Non 68 a amené plutot une décadence et ceux qui se flattent d"etre des heros de 68 font plutot pitié

    • Ouvrez une session pour répondre aux questions
  • ninon
    Lv 5
    Il y a 1 décennie

    c'est pas la même période et on ne pourra pas refaire mai 68 même si la presse titre à chaque manif "le nouveau mai 68 "

    • Ouvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 1 décennie

    "mai 68" a surtout été une défaite. Et donc l'occasion pour l'Ordre social de savoir comment se dépoussiérer pour se moderniser et s'user. Les "contradictions" que certains croient relever ne sont que des conséquences logiques de la victoire de l'ordre.

    Aujourd'hui, les cité U sont donc (presque) toutes mixtes, et certaines femmes ambitionnent de devenir nageur de combat. (question à ce sujet sur yahoo il y a quelques jours...) Et il est de bon ton chez les vieux cons qui aiment l'ordre de cracher sur mai 68 - ce mai 68 sans la défaite duquel leur ordre serait peut-être à bas aujourd'hui... et de reprocher à mai 68 tout et n'importe quoi: et surtout les conséquences désastreuses de leur ordre social.

    Source(s) : Debord est mort il y a quinze ans déjà. L'IS s'est dissoute en 1972. Plus personne ne semble savoir ce que pouvait bien être un conseil ouvrier ou la réappropriation des moyens de production par les producteurs eux-mêmes. Plus personne ne semble imaginer que l'on ait pu vouloir subvertir la vie quotidienne. Lire Stirner, Marx ou Bakounine est ringard, et sans doute fatiguant. En bref, tout est à faire.
    • Ouvrez une session pour répondre aux questions
  • Anonyme
    Il y a 1 décennie

    A bas mai 68 !!!!

    Ben oui, ils n'ont pas été assez loin :-)

    • Ouvrez une session pour répondre aux questions
Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.