Anonyme
Anonyme question posée dans Arts et sciences humainesPhilosophie · Il y a 1 décennie

Le Roman permet - il de s'évader ou lui attribuez vous d'autres fonctions?

Bonjour,

C'est que j'ai une dissertation à rendre pour mercredi et j'ai besoin d'un peu d'aide, toutes les réponses sont bonnes à prendre :)

J'espère que vous aurez des idées, en attendant je continue de chercher. Merci d'avance^^

14 réponses

Évaluation
  • frank
    Lv 7
    Il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Un roman est un édifice logique(univers de personnages, une

    époque, des intrigues, il soulève nos sentiments, nos passions et notre raison, il nous fait réfléchir sur des réalités(bonne,mauvaise,juste injuste etc). Le roman est un monde fictif qui aurait pu prendre corps dans la réalité d'un siècle,d'une guerre, d'une révolution etc,etc.).En résumé, le roman permet de nous évader dans des réalités soit qui nous ressemblent soit qui sont différentes de nous, mais l'exercice du romancier est souvent de passer des messages(politique,idéologique,économique,polémique,juridique) dans son roman. ««Le rouge et le noir»» de Stendhal et ««Les misérables»»de Victor Hugo en sont des exemples.

    En second lieu, le roman nous apporte des informations et des détails réels sur des gens et des événements réels ou fictifs selon l'intention qui motive le romancier. L'exercice ici

    peut consister à faire réfléchir le lecteur tout en développant son jugement critique à travers la mise à contribution de ses connaissances.

    En troisième lieu, le roman ouvre une fenêtre sur la lecture d'oeuvres phares d'un même auteur ou de celles d'une combinaison d'auteurs tout en tentant d'en dégager les idées

    maîtresses.

  • Il y a 1 décennie

    Ah! Le roman!..tout un art!

    ( le gothique=nul)

    Ces églises, ces chapiteaux, ces voûtes!!!

    Dès que je suis plongé dans le roman, je rêve constructions, bâtisses, édifices,...

    J'y crois dur comme pierre...

    L'édification, l'érection!..

    grandiose!

    :-D)))

  • Il y a 1 décennie

    En effet il ne serait pas mauvais de considérer cette assertion. Car, "Montesquieu", lui-même l'a si bien dit "je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait dissipé". toutefois, il peut aussi permettre au lecteur de s'informer. En d'autres termes, pour quelqu'un qui n'est jamais aller en Afrique par exemple, mais qui lit beaucoup de roman africain peut déjà situer la penser principale de l'homme africain. Et encore, il y a des romans qui spécifient l'espace de l'histoire racontée, du fait ou de l'évènement divulgué. De là, il peut apprendre sur certaines régions (son fonctionnement, ses cultures, ses projets etc). Mais encore il faut aussi souligner que le roman permet aussi à l'auteur d'extérioriser ses pensés profondes...

    Source(s) : Nelliopark
  • Anonyme
    Il y a 1 décennie

    un bon roman pour moi, doit avoir comme qualité (un pouvoir de captation, une diversité, il doit établir une liaison entre auteur et lecteur (alors je m'évade), mais il peut nous amener à réfléchir plus loin et émettre un autre point de vue ..

  • Que pensez-vous des réponses? Vous pouvez ouvrir une session pour attribuer un vote à la réponse.
  • Il y a 1 décennie

    Le roman est d'abord un témoignage d'un fait et d'une époque, il est un moyen d'instruction, il y a différant genre de roman, qui selon sont éducatif, évasive, culturel, ....

  • Il y a 1 décennie

    Beaucoup cherchent la connaissance en lisant. Surtout ceux qui lisent les cahiers d'aventures. Ils voyagent et découvrent d'autres contrées et d'autres modes de vie. Mais ce ne sont pas à proprement parler des romans.

    Le roman est fiction pour moi. Et il a un rôle d'évasion. Il me permet de quitter mon milieu, d'oublier tout ce qui m'entoure et d'être pendant 2 heures quelqu'un d'autre.

    Mais si tu prends par exemple Germinal de Zola, ce roman te permet à la fois de compatir et donc partager les malheurs des héros mais aussi de découvrir les réalités du travail des mineurs à cette époque.

  • sylyas
    Lv 7
    Il y a 1 décennie

    le roman permet de s'évader de pénétrer dans un autre monde de se passer le temps agréablement de rêver parfois, de tromper l'ennui;

  • Il y a 1 décennie

    Le roman ne prend pas de majuscule.

    Le roman est une fiction totalement inventée ou se basant sur des faits, des personnages réels, une période.

    Il permet l'évasion dans d'autres situations ou lieux, dans le temps, comme il peut nous intéresser à des événements scientifiques, géopolitiques, sociaux, historiques dans ce cas, il nous invite à en savoir plus pour mieux comprendre.

    Cependant, il faut rester prudent et vérifier l'authenticité du fait. J'ai récemment lu un ouvrage où un personnage fictif était mêlés à des situations et des personnages bien réels, Hélas, il contenait des anachronismes techniques aussi aberrents que la télévision sous Napoléon. J'ai écrit à l'auteur qui en convint et m'en remercia. Pour signaler ce genre d'erreurs, il faut apporter des preuves irréfutables.

    Donc attention au roman qui se veut historique, il ne doit comporter aucun élément sujet à caution. Si le lecteur n'est pas averti, il croira, de bonne foi, lire la vérité.

    Parfois, ces anachronismes peuvent donner une tournure volontairement loufoque au récit.

  • Odette
    Lv 7
    Il y a 1 décennie

    Un roman peut bouleverser une personne, opérer une catharsis radicale et laisser complètement indifférent une autre personne. Pourquoi ? Il y parvient quand il touche ce que l’on appelle hridayagranthi, les nœuds du cœur. Supposons qu’il y ait en moi un nœud ancien lié à une expérience d’enfant, une angoisse A. Si jamais je croise dans un roman ou au cinéma, une évocation imaginaire B qui rentre directement en résonance avec A, je vais voir remonter en moi la bouffée émotionnelle A. Submergé par l'émotion, il me sera difficile de comprendre qu'un autre, Nathalie ou Pierre, ne ressente rien dans pareil cas. C'est l'ordre de l'affectivité marquée par l'individualité qui l'apparaît. En bref, tout ce que nous appelons notre vécu "personnel".

    Mais il y a aussi dans l'art des œuvres dont la résonance universelle va bien au-delà de la personne. Quiconque a un tant soit peu fréquenté Jean Sébastien Bach le sait par expérience. Il y a très peu de pathos personnel chez Bach et pourtant, le registre des sentiments est fabuleusement riche et d’une profondeur inouïe. Prenez Seulement l’exemple de la Chaconne. Un véritable univers esthétique, un monde harmonique qui, on l’a souvent dit, dépasse le plan simplement humain. Ce n’est pas du tout un hasard si la plupart des musiciens reviennent vers Bach. Nous en dirions autant de la poésie la plus inspirée qui elle aussi est traversée par un souffle, une vie qui parle dans les profondeurs de l’affectivité par delà l’ego.

    Source(s) : Carfantan
  • emorof
    Lv 4
    Il y a 1 décennie

    Vous en oubliez plein :

    - caler l'armoire avec un pied en moins

    - démarrer un feu de bois

    - en découpant l'intérieur, transporter arme / drogue

    - arrêter une balle, en le portant dans une poche de poitrine

    etc...

Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.