Savez-vous pourquoi aucun musulman ne peut voir les contradictions du coran?

Quand un musulman parle en français de la religion et du coran, il emploie un langage qui a l'apparence du français mais qui n'en est pas vraiment. En effet, les mots n'ont pas le même sens pour lui et pour nous. "Contradiction". Pour nous, une contradiction ne peut exister que du point de... afficher plus Quand un musulman parle en français de la religion et du coran, il emploie un langage qui a l'apparence du français mais qui n'en est pas vraiment. En effet, les mots n'ont pas le même sens pour lui et pour nous.

"Contradiction". Pour nous, une contradiction ne peut exister que du point de vue de la logique. Pour un musulman, une contradiction ne peut exister que du point de vue du coran et de l'islam. Le coran ne contient AUCUNE contradiction car c'est impossible, puisqu'il est écrit dans le coran qu'il n'y a là aucune contradiction.

"Preuve". Pour nous ce terme ne se réfère, là encore, qu'à la logique. Pas pour les musulmans : pour eux la référence n'est pas la logique mais le coran. Ce qu'un musulman appelle "preuve", c'est un verset du coran qu'on peut interpréter dans le sens qu'il souhaite, et non un raisonnement logique. Les débats (il y en a !) entre "savants" musulmans ne s'appuient que sur des "preuves" coraniques, à l'exclusion de toute observation, toute expérience et toute logique.

"Jésus". Les musulmans répètent à qui veut l'entendre qu'ils vénèrent Jésus, croient en lui, etc. Mais là encore nous ne parlons pas le même langage. Pour tout le monde, Jésus est le personnage dont parlent les 4 évangiles, avec ses disciples, ses paraboles, ses sermons, sa multiplication des pains et autres miracles, sa crucifixion et (pour les chrétiens) sa résurrection. Mais ce que les musulmans appellent "Jésus" est un tout autre personnage : c'est le Issa du coran qui n'a délivré aucune parabole, aucun débat avec les Pharisiens, s'est contenté de dire qu'il n'y a qu'un seul dieu et n'a rien dit d'autre, et n'a pas été crucifié mais remplacé in extremis par un sosie.

Voilà pourquoi dans une discussion avec les musulmans vous ne leur ferez jamais voir une contradiction ou une erreur dans le coran, même si elle est évidente, puisque PAR DÉFINITION il ne peut pas y avoir de contradiction ou d'erreur dans le coran.

Quand c'est trop énorme, ils ont une réponse toute faite. Par exemple ; si le coran appelle la mère de Jésus "soeur d'Aaron" (la confondant avec une autre Marie de la bible) ils diront que c'est parce que c'était la coutume à l'époque d'assimiler une personne à un personnage célèbre du passé qui portait le même nom. Si vous demandez d'où ils tirent cette idée dont aucun historien n'a jamais parlé, ils répondront que c'est forcément vrai puisque c'est un Hadith de Mahomet lui-même qui l'explique !

Pareil pour "les juifs disent que Ozayr est le fils de Dieu" : ils diront que c'est forcément vrai puisque c'est dans le coran, et qu'il existait une tribu juive qui le disait, la preuve c'est que des "savants musulmans" en ont parlé...

Bref le cerveau d'un musulman est comme un CD protégé en écriture. Il contient le coran, les hadiths, des réponses toutes faites émises par les "savants", mais le programme est écrit de telle façon qu'il bloque toute idée qui serait contredite par un verset du coran et un hadith. D'ailleurs, cette notion de "protection" fait partie du dogme du coran, le livre "spécialement protégé". Leurs cerveaux sont pareils.
29 réponses 29