Vous connaissez LE BEAUJOLAIS NOUVEAU: Mais... Connaissez-vous les autres vins nouveau?

Le beaujolais nouveau; d'après les spécialistes, il a le gout de mure et de cassis; la gendarmerie prévient les automobilistes : Si vous en buvez trop, il risque d’avoir un gout… De prune ! Et les autres crus pour 2011 Le Ségolais nouveau : un léger goût de ramène sa Fraise; il a de la... afficher plus Le beaujolais nouveau; d'après les spécialistes, il a le gout de mure et de cassis; la gendarmerie prévient les automobilistes : Si vous en buvez trop, il risque d’avoir un gout… De prune !

Et les autres crus pour 2011

Le Ségolais nouveau : un léger goût de ramène sa Fraise; il a de la "cuisse" et du maillot rasé de frais. Idéal pour servir un Kir "Royal" lors du prochain match France-Hollande.

-Le Chiracolais nouveau : il a de la bouteille et son goût de déjà vu se rapproche plus de celui du sapin que de celui de la banane flambée. C'est imbuvable! Tout juste bon pour mariner un ragoût de "Villepin de garenne" sur un lit d'oseille.

-Le Sarkolais nouveau : un petit "vain" de table basse pétillant et primesautier, avec des arômes de charter sans retour en fin de bouche (de Bush aussi, oui, merci !)

-Le Fabiusolais nouveau :nouveau c'est beaucoup dire! vieilli en fût dans les vignes du "saigneur" mitterrand, ses arômes de fruits sec sont compatibles avec une mijotée de Faisans aux choux gras.

-Le Stroskanolais nouveau : long en bouche ( d'après Anne Sainclair), sa principale qualité réside dans le fait qu'il ne reste jamais en Carafe.

-Le De Villepinolais nouveau: un arrière goût de faux-cul de bouteille, à servir en priorité dans un dîner de cons pour accompagner un gratin de cornichons endimanchés.

-Le Besancenolais nouveau: une piquette de facteur qui a quand même des "Lettres" de noblesse et ne manque pas d'Enveloppe, mais qui trouverait plus sa place dans les sacoches du vélo que sur la table de la cantoche.

-Le Lepénolais nouveau : voilà une vendange tardive qu'il faut avoir à l'œil car il a plus d'un tonneau dans son sac et peut tourner au "vi-négre" à tout moment.

-Le Bayrounolais nouveau: insipide et inodore, ce petit "trou du cru" va avec tout et avec tout le monde. Pour trinquer aux enterrements de première classe seulement.

-Le Buffénolais nouveau : c’est un vrai Rouge qui tache (et qui fait tâche). Ce cépage hors d'âge se récolte à la faucille et peut vous rendre marteau. Un danger pour l'Humanité. A consommer avec modération et avec les derniers Camarades au gosier tout à l'egoût.

-Le De Villiérolais nouveau : c'est un coupage de Sarko-Bayrouno-Lepéno-Stroskanolais qui reste en travers du gosier. "Cep" pas qu'il n'a pas de goût mais il joue trop les vignes vierges effarouchées.

-L'Alliomarinolais nouveau : des arômes de poudre à "canons" en fin de bouche à feu, il a de la culotte (de peau), c'est plutôt une boisson de troupe en campagne. A déguster au bivouac en treillis Chanel et talons aiguille.

-L'Arlétlaguillénolais nouveau: encore une vieille vigne qui ne veut pas s‘arracher. La récolte se fait toujours à l’ancienne et à mobylette mais elle refuse encore et encore de nous lâcher la grappe.

... De toutes façons, ils en ont tous "un Grain" !

Bonne rigolade, et excellente journée dans le rire et la bonne humeur!!!

JR
11 réponses 11