Une planète peut-elle avoir une orbite en forme de 8 "autour" d'un système binaire d'étoiles ?

Mise à jour: Je demande simplement si :
1) c'est mathématiquement possible ?
2) si cela a déjà été observé ?

Merci à tous.
Mettre à jour 2: @ Neko : Attention, les vaisseaux appolo avaient des propulseurs. Ce n'est pas, disons, exactement, la même chose.
Mettre à jour 3: Qui est-ce qui s'amuse à mettre des pouces en bas à tout le monde ?
Mettre à jour 4: @ Tchernobily : Merci pour ton lien intéressant. On y trouve effectivement un système de trois astres qui tournent en 8. Mais il s'agit de trois soleils de masse apparemment égale qui chacun a une trajectoire en huit autour des deux autres dans une structure parfaitement symétrique, d'ailleurs très... afficher plus @ Tchernobily : Merci pour ton lien intéressant. On y trouve effectivement un système de trois astres qui tournent en 8. Mais il s'agit de trois soleils de masse apparemment égale qui chacun a une trajectoire en huit autour des deux autres dans une structure parfaitement symétrique, d'ailleurs très esthétique comme un jeu de balles de jongleur. ...
Ce que j'avais en tête, c'est plutôt une planète, donc nettement plus petite ayant une attraction négligeable sur les soleils. Dans l'exemple donné de vaisseaux Apollo lors de mission lunaire, même en supposant qu'il puisse effectuer un 8 de façon autonome (sans moteur), le but est d'en faire un seul pour le faire revenir dans notre atmosphère pour ensuite amerrir. Imagine maintenant qu'au lieu de cela, on calcule la trajectoire pour le faire orbiter autour de la terre pour pour qu'il reparte logiquement depuis l'autre côté vers d'où il est venu dans un deuxième 8. Le problème, c'est que la Lun
Mettre à jour 5: @ tous : ceux qui écrivent que ce n'est pas possible peuvent-il étayer leur affirmation éventuellement donner des sources ?
Mettre à jour 6: @ Tchernobily : Merci pour ton lien intéressant. On y trouve effectivement un système de trois astres qui tournent en 8. Mais il s'agit de trois soleils de masse apparemment égale qui chacun a une trajectoire en huit autour des deux autres dans une structure parfaitement symétrique, d'ailleurs très... afficher plus @ Tchernobily : Merci pour ton lien intéressant. On y trouve effectivement un système de trois astres qui tournent en 8. Mais il s'agit de trois soleils de masse apparemment égale qui chacun a une trajectoire en huit autour des deux autres dans une structure parfaitement symétrique, d'ailleurs très esthétique comme un jeu de balles de jongleur. ...
Ce que j'avais en tête, c'est plutôt une planète, donc nettement plus petite ayant une attraction négligeable sur les soleils. Dans l'exemple donné de vaisseaux Apollo lors de mission lunaire, même en supposant qu'il puisse effectuer un 8 de façon autonome (sans moteur), le but est d'en faire un seul pour le faire revenir dans notre atmosphère pour ensuite amerrir. Imagine maintenant qu'au lieu de cela, on calcule la trajectoire pour le faire orbiter autour de la terre pour pour qu'il reparte logiquement depuis l'autre côté vers d'où il est venu dans un deuxième 8. Le problème, c'est que la Lun
Mettre à jour 7: Ce que j'avais en tête, c'est plutôt une planète, donc nettement plus petite ayant une attraction négligeable sur les soleils. Dans l'exemple donné de vaisseaux Apollo lors de mission lunaire, même en supposant qu'il puisse effectuer un 8 de façon autonome (sans moteur), le but est d'en faire un... afficher plus Ce que j'avais en tête, c'est plutôt une planète, donc nettement plus petite ayant une attraction négligeable sur les soleils. Dans l'exemple donné de vaisseaux Apollo lors de mission lunaire, même en supposant qu'il puisse effectuer un 8 de façon autonome (sans moteur), le but est d'en faire un seul pour le faire revenir dans notre atmosphère pour ensuite amerrir. Imagine maintenant qu'au lieu de cela, on calcule la trajectoire pour le faire orbiter autour de la terre pour pour qu'il reparte logiquement depuis l'autre côté vers d'où il est venu dans un deuxième 8. Le problème, c'est que la Lune ne se trouvera plus exactement au même endroit puisqu'elle aura sur ce temps un peu tourné autour de la Terre. Dés lors lorsqu'il réappara^tra au niveau de la Lune, il en sera un peu plus éloigné que lors du 8 précédent. D'où difficulté d'avoir un mouvement perpétuel. Donc je maintiens que le 8 des vaisseaux Apollo n'est pas la preuve
Mettre à jour 8: Je suis désolé pour la répétition, mais ça merdouille complément sur le site de yahoo. Je ne sais pas pourquoi mon texte se retrouve coupé quand je l'entre.
Mettre à jour 9: Dernière phrase : ...n'est pas la preuve que q'un mouvement similaire d'une planète autour d'un système binaire d'étoile est possible de façon stable.
Dieu que c'est pénible.
9 réponses 9