Connaissez vous la fête de tous les seins ?

L’atout sein ! la fête de tous les seins sans remord ! Et même les poitrines défaillantes qui s’en vont toussant ! Par tous les seins ! ces deux bosses qui font tant fantasmer, et leurs jolies auréoles tant mérités… Aujourd’hui donc c’est la saint Robert par paire, c’est la saint George sans soutien... afficher plus L’atout sein ! la fête de tous les seins sans remord ! Et même les poitrines défaillantes qui s’en
vont toussant ! Par tous les seins ! ces deux bosses qui font tant fantasmer, et leurs jolies
auréoles tant mérités…



Aujourd’hui donc c’est la saint Robert par paire, c’est la saint George sans soutien !

Vive les gros bonnets qui *****ent ! Les C et les D pour qui on veut tout céder !

Vive les petits gabarits tous mimi ! Les A et les B qui peuvent au détour nous rendre Béat !

Vive les nénés avec lesquels on tombe nez à nez

Et s’ils tombent un peu, qui nous pendent au bout du nez !

Vive les mamelles look des mamelues ! les tétés pour la tétée !

Boite à lait de nounou, boite à l’être que sommes tous nous

Vive les belles miches dorées d’avoir connu nues le soleil

Vive les seins d’abeilles ou d’abbaye tout blanc de ne s’être jamais dévoilés !

Vive les 95 quand c’est limité à 90 et qui montent dans les tours…de poitrine !

Vive les 80 qui rechignent à pousser par timidité mais se dressent fiers sur leur ergot

Vive les tétonnants étonnants et détonnants qui pointent et attirent d’elle !

Vive les seins en poire de nos belles Hélène

Vive les seins en pomme de nos Charlotte

Ceux qui tiennent dans la paume de la main et ceux qui nécessitent les deux !

Vive les seins légers qui bourdonnent au nid à Saint Léger du Bourg Denis !

Les seins en sueur aussi sincères que leur saint suaire…

Les seins pathique car jamais pathétiques d’avoir donné après s’abandonner

Vive les seins de 20 ans si fermes sur l’esprit qu’ils en sont parfois durs

Vive les seins de 30 ans qui frémissent en trottant, mouvants émouvants

Vive les seins de 40 ans qui s’épanouissent et font exploser les étroits balconnets

Vive les seins de 50 ans qui s’alourdissent sans s’affaisser, si doux sein doux

Vive les seins de 60 ans et plus qui se tiennent encore à table sans s’asseoir

un peu aidés par un soutien sans faille qui leur restituent justice et beauté

Vive les seins lourds qui dansent denses et s’en balancent

Vive les décolletés plongeants ou l’on finit par perdre la vue

Vive les balcons fleuris ou pigeonnent les cœurs palpitants

Vive les cœurs croisés de prétexte, vive les Lou dans la bergerie

Vive les seins de glaces qui se mirent dans un miroir sans teint

Vive les seins de braise qui nous fusillent de leur œil brun

Par tous les seins !

Vive tous les seins

Car madame, pour beaucoup d’entre nous

Dont le regard dévie de vos yeux quand un pan de tissu s’écarte

Ou qu’un bouton saute inopinément

Vos seins demeurent souvent vos plus beaux atours et atouts

Et si vous monsieur, trouvez mon propos mal sein

C’est que vous êtes insensible à la grâce d’une courbe

A la beauté d’une trouble rondeur

Dans ce cas précis piteux

Vérifiez discrètement dans votre culotte

Il doit forcément manquer quelque chose !!!
9 réponses 9