Le hasard? Peut-être! Mais... L'esprit ? Quelles réponses vous donnez-vous sur cette question "de cette singularité" de l'être humain?

Il y a une quinzaine de constantes physiques qui règlent l'Univers. On connaît leur valeur, mais on est incapables de dire pourquoi elles ont cette valeur? Par exemple: La vitesse de la lumière, la constante de Planck qui détermine la taille des atomes, la force gravitationnelle...   On s'est aperçu que... afficher plus Il y a une quinzaine de constantes physiques qui règlent l'Univers. On connaît leur valeur, mais on est incapables de dire pourquoi elles ont cette valeur? Par exemple:
La vitesse de la lumière, la constante de Planck qui détermine la taille des atomes, la force gravitationnelle...
 
On s'est aperçu que si on variait un peu ces constantes, l'Univers ne fabriquerait pas d'étoiles, il n'y aurait pas d'éléments lourds, pas de vie, pas de conscience. Donc, il faut un réglage précis des constantes initiales pour que l'homme apparaisse. C'est le principe anthropique.
 
Un physicien anglo-américain disait : "L'Univers savait quelque part que l'homme allait venir." L'homme n'est-il pas primordial pour donner un sens à l'Univers? Pourquoi, en effet, créer un Univers d'une telle beauté, d'une telle harmonie, si personne ne l'appréhende? Un Univers vide et stérile n'aurait pas de sens!
N'y a-t-il pas la un choix métaphysique?
Le réglage si précis de l'Univers est-il un effet du hasard ou est-il nécessaire? La science se trouve donc sans réponse?
Ou bien... 
N'est-ce pas parce-qu'elle ne peut pas "distinguer":
Qu'elle n'aime pas parler "de quelque chose" qui règle les choses dès le début, d'un principe créateur; qu'elle "évacue" cela en invoquant...
Le hasard?
2 réponses 2