Claude
Lv 5
Claude question posée dans Sciences socialesCondition féminine et masculine · Il y a 2 mois

Pourquoi des femmes qui se veulent féministes élèvent-elles leurs fils en parfaits petits machos ?

13 réponses

Évaluation
  • Il y a 2 mois

    Bonjour

    Nous ne les élevons pas en parfaits petits machos. Nous faisons même au mieux pour faire le contraire, en fait.

    Mais déjà, à l'instant où nos enfants mettent le pied en collectivité, ils se retrouvent à avoir les préjugés des autres sur le dos. C'est ainsi que mon premier fils, dont la couleur préférée était le rose a intégré dès sa première journée de crèche que c'était une couleur de filles. On repasse sur ce qu'on peut, mais on peut difficilement lutter toute notre vie contre l'ensemble de la pression sociale.

    Ensuite, nous vivons nous aussi au sein de cette société. Je te le donne en mille : les écoles s'en fiche qu'on soit féministes, quand nos fils sont malades, ce n'est jamais le papa qu'ils appellent. Quand il faut arriver en retard au bureau, ou poser une journée pour emmener nos enfants chez le médecin pour un vaccin, c'est mieux toléré dans mon boulot, tandis que dans le boulot de monsieur, on lui demande s'il n'a pas une femme pour s'en occuper. Nos fils apprennent quoi, à ton avis, à force?

    Enfin, nous servons d'exemple à nos enfants... mais c'est surtout à leur père qu'ils vont s'identifier. Et si nos messieurs sont généralement convaincus par l'égalité des sexes (sinon, on ne seraient généralement pas ensemble), bizarrement, quand il va s'agir de se lever les fesses du canapé pour préparer le repas ou nettoyer les toilettes, il y a un pas à franchir : pas qu'ils soient convaincus que c'est à nous de le faire, mais c'est tellement plus confortable de rester allongé en se disant qu'on le fera plus tard. Sauf que les enfants ont faim, et qu'on en a marre d'aller dans des toilettes dégoutantes. Après des mois et des années d'engueulades, à un moment, il faut choisir : soit on fait avec un desequilibre domestique qui va à l'encontre de nos convictions, soit on se sépare et on brise nos familles. Pour celles qui resterons, nos enfants apprendront quoi, à ton avis? Et tu crois qu'on est coupables d'avoir voulu preserver une famille, au prix d'une vie à l'encontre de nos convictions? Ce n'est pas un peu à nos messieurs qu'il faudrait secouer les puces, et pas seulement par leurs conjontes?

  • Il y a 1 mois

    Claude, en lisant votre question et vos commentaires associés, je comprends mieux pourquoi vous êtes contre le fait de condamner ceux qui harcèlent les enfants à l'école. Ce n'est pas par raisonnement intellectuel, mais uniquement par idéologie, à savoir que vous semblez être un adepte de la loi du plus fort, et tant pis pour les femmes et pour les enfants.

  • Il y a 2 mois

    Généralité sans fondement.

  • Melba
    Lv 6
    Il y a 2 mois

    affirmation ex nihilo , t'as des sources ?

  • Que pensez-vous des réponses? Vous pouvez ouvrir une session pour attribuer un vote à la réponse.
  • Il y a 2 mois

    Ça vient d'où cette idée ? De ta petite tête de macho ??

    • Al BundyIl y a 1 moisSignaler

      Chère Claude, comme vous le savez les enfants faibles finissent harcelés dans leur établissement scolaire. C'est pour cela que les femmes tentent d'en faire des forts. Il faudrait être cohérente dans votre façon de penser.

  • Il y a 4 semaines

    tu fais erreurs elles élèvent leurs progéniture comme des mancho

    a ne pas confondre avec matcho

  • Odile
    Lv 6
    Il y a 1 mois

    Les femmes féministes souffrent de troubles psychiques graves ce sont des PN en général et détestent les hommes😜😋😄👍🏾

  • Il y a 2 mois

    parce que l'adage dit "toutes des putes sauf maman"

  • Il y a 2 mois

    Je pense que ces femmes engagées dans des combats de société montreront, volontairement ou pas, leur détermination à leur progéniture.

    Leur dynamique combative, guerrière, leur goût pour la belligérance, déteindra naturellement sur leurs enfants.

    Ceux -les enfants- qui seront biologiquement investis d'hormones masculines, pourront effectivement produire des comportements à tendance phallocrate.

    Non pas par volonté éducative maternelle, mais par pulsion hormonale et exemple de l'engagement parental.

    Cela dit, je pense que cela concerne une petite minorité de cas.

  • Il y a 2 mois

    J'en doute très fort, elles vont plutôt en faire des hommes carpettes qui vont se laisser abuser toute leur vie par la gent féminine !

    J'ai dit !

Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.