Perte de proche, suicide ?

Salut ! Je vis une période très dure car un membre de ma famille va très mal à l hopital et on envisage le pire des scénarios... J ai essayé depuis des mois de me préparer au décès, car je voyais que ca allait mal, mais rien n y fait... Je ne suis pas du tout prêt à accepter et encaisser cela... C est quelqu un de très proche pour moi, et la voir nous quitter est inenvisageable...

La seule chose que je pense si jamais ca arrive, ce serait de me suicider en me taillant les veines. Je ne peux pas vivre avec un vide si immense, le chagrin serait trop gros et trop dur pour le porter...

Je ne sais plus quoi faire, je désespère tellement, je n arrête pas de m imaginer où je vais me suicider, avec quoi, dans quelles circonstances (au cours d une fugue ou autre), etc...

Je n ai pas l habitude de parler de tout ca ici, mais si vous avez de quoi solutionner mon probleme... Je vous dis cela avec tellement de certitudes et de confiance car j estime ne rien avoir à perdre... Les autres proches de mon entourage ne m ont jamais aidés et compris dans ma vie, c est même parfois des gens que je méprise et ma vie a été un foutoir de A à Z (harcèlement, manque de confiance, célibat, chomeur, la vie ne me réussit pas)

Bref, je ne pense pas trouver de grandes aides, mais j aimerais quand meme voir les réponses de chacun et voir si ca peut aider sur le coup, mais sinon, merci de vos conseils, au risque de me voir disparaitre très bientot.

A+

17 Answers

Rating
  • Anonymous
    6 months ago

    Eh bien je vais te dire une chose, j'ai moi-même eu à faire face à des décès inacceptables (mais existe-t-il un seul décès acceptable?, non, la mort est toujours absurde) , à des moments de très grande cruauté affective, des phases de désespoir certain, très très noir.... Eh bien la vie te donne, d'une manière ou d'une autre, tous les outils pour t'en sortir, et pour comprendre ce qui se passe dans ta vie, sur ton chemin. 

     La personne que tu risque de voir partir n'aimerait sûrement pas te savoir au bord de partir toi-même. 

    • Commenter avatarLogin to reply the answers
  • Anonymous
    6 months ago

     oui le moment d'attente de la mort d'un proche est  une vraie tension.  Mais la mort fait partie de la vie,  et tu as la tienne à mener de vie. Mais je comprends cette tension et les projections que tu fais de toi même " aprés". Je comprends  mais je n'approuve pas. Ne te conditionne pas à en faire une catastrophe, même si ce sont des moments difficiles à vivre, ça fait partie des événements de l'existence et tu dois au contraire te bâtir sur ces grandes peines.

    Crois tu que te suicider fera revivre le mort ?  non et toi tu as des choses à vivre encore même si c'est de la douleur pour commencer.

    N'anticipe cette réaction négative;  en plus en faisant ça, c'est très égoïste de ta part, qui  transmettra le souvenir de cet être cher ? si ce n'est toi, et si tu n'es plus là, qui le fera ?

     Si tu ne te sens pas assez fort pour affronter cette épreuve, n'hésite pas à aller voir un psy, qui pourra t'accompagner  dans ces durs moments, surtout fais le. 

    • Commenter avatarLogin to reply the answers
  • 6 months ago

     Je vous comprends infiniment ,mais pour le moment vous avez un devoir entier d'assistance à votre proche ;C"est elle qui a entièrement et définitivement besoin de vous et de votre force .

    Ma maman et ma soeur sont parties alors que j'étais loin d'elles ...Je ne m'en console pas non plus . 

    • Commenter avatarLogin to reply the answers
  • Anonymous
    6 months ago

    Fais SOS amitié sinon moi je risque de te conseiller de te suicider car je n'ai pas eu le courage de le faire pour moi-même et hais profondément le genre humain mais le temps guérit même les douleurs et les plaies les plus profondes c'est juste que tu mettras du temps à oublier ton chagrin et te remémorer les bons moments.  En vie cette personne proche ne souhaite que ça au fond d'elle pour toi: que tu vives le restant de tes jours tranquillement.

  • How do you think about the answers? You can sign in to vote the answer.
  • 6 months ago

    voir quelqu un de cher agonir est une épreuve et si c est le centre de son monde,  on le voit s effriter petit a petit..c est le pire..c  est le moment de dire les mots et faire les gestes d amour jamais dis, jamais fait pour ne rien regretter..au diable cette espece de pudeur a la con que l on peut voir parfois

    Apres , il faut penser que pour la personne malade, la mort peut etre une libération et pour soi aussi , 

     pour etre un peu direct, c est sur soi que l on pleure, il faut reprendre le cours de sa vie, ce n est pas trahir et rien n est jamais definitif, on peut retrouver le bonheur, meme dans les emmerdes..

    et comme je vois ton pseudo

    Klaatu Barada Nikto ..la phrase qui arrete gort dans sa destruction

  • Anonymous
    6 months ago

    Nous avons tous vécu des  drames mais il y a quelque chose en nous qui les sublime, notre force intérieure ne nous abandonne jamais,  la douleur psychologique  est impitoyable mais elle nous fait grandir. Il n'y a pas de méthode sinon de vous faire aider par un psychologue si votre souffrance est intense. Pensez-y.

    Source(s): i
    • Commenter avatarLogin to reply the answers
  • 6 months ago

    la personne ne serait pas fière de toi. Je préfère vivre et faire qu'elle soit contente de moi si elle me voit de là-haut où elle m'accompagnera toute la vie.

    • Commenter avatarLogin to reply the answers
  • Anonymous
    6 months ago

    La perte d'un proche est profondément traumatisante, on s'attend à sa perte et on sait bien qu'après, il n'y aura plus d'échanges, c'est horrible, voir la vie s'en aller et n'être plus rien; le souvenir reste et les images du souvenir défilent avec plus ou moins d'espaces avec le temps; en fait, la vie continue avec d'autres visages, d'autres paysages!

    • Commenter avatarLogin to reply the answers
  • 6 months ago

    Les décès des proches sont toujours terribles, mais tu as la vie devant toi, tu rencontreras d'autres belles personnes...

    Si tu mets fin à ta vie, tu rateras peut être une magnifique rencontre à laquelle tu ne t'attendais pas

    • Commenter avatarLogin to reply the answers
  • 6 months ago

    En l'espace de 13 ans, la police a sonné deux fois à ma porte, pour m'annoncer, le décès de ma Mère et ensuite celui de mon Mari.  Cerise sur le gâteau, mon Père est mort 6 jours après ma Mère.

    Aucun des trois n'était malade, mes parents étaient âgés, mais pas mourants.

    Pas un seul instant, je n'ai pensé à me suicider, c'eut été une insulte à leur mémoire.

    On possède en nous, les ressources pour leur survivre, tout le monde.

    • ...Show all comments
    • Pou-Pu-Phi
      Lv 7
      6 months agoReport

      @ Alexandre: c'est qu'il n'est pas aussi "désespéré" qu'il semble le dire, sinon il ne penserait à des conneries pareilles.

    • Commenter avatarLogin to reply the answers
Still have questions? Get your answers by asking now.