D'après Philippe Guillemant, le futur est déjà écrit ?

Mettre à jour:

L'avenir de l'humanité est déjà écrit, mais à un niveau individuel, il serait possible de le changer, un peu.

A condition de rentrer en résonance avec soi-même.

Cela ouvre de belles perspectives !

] pour les imbus d'eux-mêmes qu'on ne citera pas, présentement [

Mettre à jour 2:

La vie ] organique [ c'est comme une traversée en Ferry de Marseille vers la Corse.

La traversée représentant le destin collectif.

A un niveau personnel, on peut draguer des jolies filles, faire une partie de carte, boire du Chouchen. On aurait une certaine liberté.

Limitée. Mais une certaine liberté. Un libre arbitre.

Il n'appartient qu'à nous de faire en sorte que la traversée vers la Corse soit agréable. Ou pas ! 

Mettre à jour 3:

Le destin de l'humanité serait, est déjà figé !

Mais le Votre, si vous êtes en accord avec vous-même, votre Merkaba ?

( ce que vous appelez dans votre jargon débile " vos guides, votre ange gardien " ou je ne sais trop quoi )

Sachez apprécier votre champ quantique gravitationnel électromagnétique !

C'est une interface entre vous, ce qui a été généré, et ce qui a généré !

2 réponses

Évaluation
  • Il y a 4 semaines

    Oui d'une certaine façon on peut le décrire ainsi en effet.

    Nos ancêtres avaient déjà une expression du style :

    " Tout est accompli et tout s'accomplit. " 

    C'est terminé (idées) et c'est tout neuf (manifestations), simultanément, telle est en effet la dichotomie du réel.

    Ceci dit pour reprendre votre exemple, si tous les passagers et l'équipage du bateau coopèrent, il est possible de réduire les écueils de la traversée. 

    Source(s) : Et, tout est réel.
    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Anonyme
    Il y a 2 mois

     oui, d'une certaine manière, c'est ça. Puisque même sachant que nous contribuons à la mort  de l'humanité; nous continuons, le glyphosate, les voitures, la mal bouffe, la pollution, les poisons médicamenteux etc.

    Chacun le SAIT, chacun sait qu'il fait fonctionner ce système mortifère, mais il continue. Il s'agit bien , effectivement d'une  décision individuelle. Si tout le monde avait cette conscience, et cet engagement, tous les pourvoyeurs de pollutions sous toutes leurs formes disparaîtraient par la force des choses.

    Nous pouvons organiser notre décroissance pour mieux vivre, mais l'humain est faignant, et préfère se laisser porter vers la propre mort de son espèce.

    L'humain est décidément un sous produit  de la production de la vie.  Un ratage.

    • Kishi-Duo-Dumas
      Lv 5
      Il y a 2 moisSignaler

      On écrit "fainéant" (de faire néant, nada, niente). Nous sommes accroc à la surpuissance, rendue possible par l'exploitation des énergies fossiles et un peu d'ingéniosité. A qui on dit merci ? Pas aux connards de consommateurs  inconscients (merde, j'en fais partie !).

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.