Gentiane question posée dans Sciences socialesPsychologie · Il y a 2 mois

Que pensez-vous de l'expression « Tout ce qui ne tue pas nous rend plus fort »? ?

16 réponses

Évaluation
  • T*H*Y
    Lv 7
    Il y a 2 mois

    Mandela disait : "parfois je gagne, mais je ne perds jamais, j'apprends"

    • Odile
      Lv 6
      Il y a 1 semaineSignaler

      Non la citation exacte est « Soit je gagne soit j’apprends!

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 1 mois

    C'est la bonne excuse à l'individualisme et ça sert de corollaire au 'chacun pour soi et dieu pour tous '

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 2 mois

    Oui mais ça devait être dans un certain contexte

    Je dirai simplement, car je le pense,  que toute contrainte, toute adversité nous renforce. Il m'est déjà arrivé d'utiliser des contraintes pour en tirer avantage

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Anonyme
    Il y a 1 mois

    Je dirais plutôt, sans vouloir, comme lui, tomber dans l'extrémisme: 

    " Tout ce qui ne nous affaiblit pas nous rend plus fort "

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Que pensez-vous des réponses? Vous pouvez ouvrir une session pour attribuer un vote à la réponse.
  • Il y a 1 mois

    Je préfère : tomber 6 fois, se relever 7  ;

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 2 mois

    La phrase est fausse sur le plan logique. Il existe des agressions qui nous rendent plus faibles et moins aptes à nous défendre.

    On peut se trouver plus fort après une agression, parce qu'on a appris des choses, ou parce qu'on a gagné, mais ce n'est pas systématique.

    • PoucinetIl y a 1 moisSignaler

      Point de vue équilibré !

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 2 mois

    C'est peut être faux. Certains traumatismes rendent certaines personnes malades et peuvent présenter des pathologies psychiatriques. Quelque chose peut donc ne pas tuer et rendre plus faible. 

    Tout dépend comment les processus mentaux de la personne sont équipés pour faire des deuils. Voir Boris Cyrulnik et la résilience. 

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 2 mois

    Il y a du vrai et du faux en même temps, certaines difficultés nous pousses à nous dépasser et trouver en nous des qualités qu'on ne suspectait pas et à l'inverse certaines choses peuvent nous abattre (physiquement ou psychologiquement) et nous tirer vers le bas.

    Cela dépend donc des actions, des paroles et aussi et surtout de la personne qui est concernée ainsi que ça manière de combattre les difficultés multiples de la vie. 

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 2 mois

    𝕭𝖔𝖓𝖏𝖔𝖚𝖗 𝕲𝖊𝖓𝖙𝖎𝖆𝖓𝖊 !

    J'en pense beaucoup de bien; car, effectivement tout ce qui ne nous tue pas (Autrement dit, "tout ce qui ne nous désespére pas; ne nous "abat" pas définitivement; ou ne nous décourage pas complétement!) ne peut que fortifier notre esprit et nous raffermir en agissant bénéfiquement sur notre vie et sur notre détermination: En nous renforçant (et/ou en renforçant nos convictions!), tant du point de vue mental que du point de vue spirituel, philosophique et psychologique.

    Voila pourquoi, je pense que cette excellente expression, "𝙏𝙤𝙪𝙩 𝙘𝙚 𝙦𝙪𝙞 𝙣𝙚 𝙩𝙪𝙚 𝙥𝙖𝙨 𝙣𝙤𝙪𝙨 𝙧𝙚𝙣𝙙 𝙥𝙡𝙪𝙨 𝙛𝙤𝙧𝙩", pourrait-elle être comprise et résumée philosophiquement et spirituellement ainsi:

    Attachment image
    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 2 mois

    J'en pense que c'est plutôt une réflexion faite par un philosophe qui a souffert de maladie toute sa vie, c'est son expérience et elle n'a pas vocation à s'appliquer à tout et tous et j'ajoute qu'elle n'est pas complète ce qui lui enlève une partie de son sens.

    La vrai phrase est :

    "Appris à l'école de guerre de la vie : ce qui ne me tue pas me rend plus fort".

    Moi aussi de mes souffrances, peines et échecs, à postériori j'ai constaté que ce qui ne m'a pas tué m'a rendu plus fort.

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.