Nemo
Lv 5
Nemo question posée dans Arts et sciences humainesHistoire · Il y a 1 mois

En 45 la majeure partie des hauts-fonctionnaires de Vichy ,non compromise ouvertement,était quasiment seule pour administrer le pays?

les cadres issus de la Résistance étaient une minorité ,et il fallait bien nourrir la population et reconstruire

cela explique à mon avis leur réemploi une fois l'épuration effectuée (d'ailleurs sujette à controverse ,dénoncée comme trop forte ou trop faible)

4 réponses

Évaluation
  • Il y a 1 mois

    Période délicate, dont quelques fantômes rodent encore...

    Tu fais bien de préciser "non compromis ouvertement" car c'est bien le cœur de la question.

    A tous les niveaux, beaucoup de ceux qui n'ont pas eu de responsabilité directe dans les crimes de la collaboration et de la répression des "terroristes" sont devenus, quand le vent a tourné, des "résistants de septembre" comme on disait dans ma région.

    J'ai l'exemple, de mémoire familiale, d'un personnage (disons un notable local) dont la famille vit dans le souvenir sélectif d'un "résistant", alors que pour d'autres, il était parfaitement identifié comme ayant "vendu" un groupe de réfractaires à la Gestapo.

    Et je ne parle pas de ceux pour qui il n'y avait que des soupçons, ni, à l'inverse, de collabos déclarés, motivés par l'idéologie.

    Ce n'est pas ici dans la catégorie "hauts fonctionnaires" mais le schéma est le même : certains ont bien su ménager la chèvre et le chou pour s'en tirer après une collaboration honteuse et discrète, refoulée ostensiblement dans les derniers temps d'occupation... et par ailleurs, les cadres de la Résistance ont eu un taux de survie nettement plus faible que ces collabos honteux.

    Dans ma mémoire familiale "l'épuration a été arrêtée trop tôt", elle a laissé la place à la réconciliation, pour reconstruire... et des histoires sordides sont ressorties des dizaines d'années plus tard. Heureusement, il n'y avait pas encore Internet pour que quelques révélations justifiables en cercle restreint ou d'intérêt historique plus général ne tournent à la délation à tout va et aux infox.

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Nemo
    Lv 5
    Il y a 1 mois

    @ tcherno : meilleure réponse ,mais je ne dispose pas des zones de récompense

    • C'est pas grave, mais recharge la page, à tout hasard !

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 1 mois

    forcément ! Des employés, des hauts fonctionnaires … la France avait

    besoins. Etant un résistant courageux … ne rend personne capable aussi

    d'être un fonctionnaire de haut niveau ...

    déjà pour ça, que l'épuration devait épargner, ce qu'elle pouvait ...

    si "les cadres issus de la Résistance était minoritaire", c'est pour cette

    raison … 

    maintenant à l'opposé de ça, dans les pays tombés sous la joug 

    communiste c'était tout à fait différent. Là on avait éliminé ou au

    moins écarté les cadres anciens. Il fallait être un bon communiste

    avant tout. C'est pour ça, que le niveau de direction d'état à touts

    domaines avait chuté. Un ouvrier qui était peut être un bon mécanicien

    est devenu directeur, d'ingénieur de l'usine, car il était un  bon "cadre"

    … 

    c'est ce que la France (bien sûr souveraine !) avait évitée en épargnant

    beaucoup de ses cadres supérieurs … 

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 1 mois

    Ces  hauts  fonctionnaires  avaient  deux  qualités. Ils  étaient  compétents  et  ils  étaient  anti-communistes. Tout  ce  qu'il  fallait  pour  réussir  l'après-guerre.

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.