Jiyu question posée dans Sciences socialesPsychologie · Il y a 1 mois

Comment aider les personnes qui ont été victime de viol à en parler ?

8 réponses

Évaluation
  • Il y a 1 mois

    les orienter vers des professionnels qui seront plus apte de leur apporter l'aide nécessaire à leur reconstruction ....

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 1 mois

     Déjà comment le sauriez vous ?

     Après oui, il faut l'inciter à aller voir un pro, un psychiatre en la ou le rassurant,  voire en l'accompagnant.

    Et puis surtout aller porter plainte. Aujourd'hui c'est " accepté" et il y a des policières ou gendarmettes spécialement formées pour ça.

    • ...Afficher tous les commentaires
    • free cat
      Lv 7
      Il y a 3 semainesSignaler

       ah, des aides générales !  il y a pas mal de choses en cours déjà et le meilleur moyen c'est d'en parler,  d'expliquer aux femmes qu'elles ne doivent pas rester dans leur " honte" parce que paradoxalement, ce sont elles qui ont honte.

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Anonyme
    Il y a 1 mois

    Probablement en les incitant à aller voir un psychologue car la parole et l'écoute ont toujours un effet positif, puis à faire des séances d'EMDR avec une personne très qualifiée c'est efficace justement quand on a un traumatisme clair et bien identifié.

  • Joël
    Lv 7
    Il y a 1 mois

    en libérant la parole et en étant à leur écoute.

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Que pensez-vous des réponses? Vous pouvez ouvrir une session pour attribuer un vote à la réponse.
  • Il y a 1 mois

    il faut les deculpabilisees ensuite leurs promettent ,  de leurs faire justice ,,et enfin  les initier a un sport de combat , le reste suivra !

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 1 mois

    Le sujet du moment... Mais nom d'une pipe, cette commisération ne me ferait pas de bien. Ce que je souhaiterais, c'est de n'être pas vue en victime, qu'on n'en parle pas et qu'on me laisse régler l'affaire seule et surtout, surtout, sur le moment. 

    En parler 20 ans plus tard, voire plus, ne fait pas sens pour moi. La vie passe et on ne reste pas bloqués sur la violence du monde qui est partout, il faut être sélectifs, se protéger et protéger ses enfants, expliquer tous les risques de l'autre versent de l'homme polissé...

    Agression sexuelle ou autre, cela reste une agression à punir sur le champ. Pourquoi dissocier les deux ? Vous ne voyez pas que l'on vous utilise pour alimenter ce qui paie : le sexe, l'argent, la délation... ce qui divise, qui empêche de voir plus loin que son nombril...

    On se doit bien ça a soi-même, de dépasser le niveau de sa condition féminine fût-elle blessée pour s'élever vers des sujets qui ennoblissent l'esprit plutôt que de se faire expliquer par autrui comment on peut guérir.

    Cette mode anglo saxonne nous prive de l'occasion de prouver aux gros machos pathétiques que la femme est forte et qu'elle se sert de ses meurtrissures pour les dominer en force de caractère.

    Sinon ?

    Oui, parlez, parlez encore de vos agressions sexuelles, dénoncez les indélicats, et puis.... Malheureusement, ce qui est fait est fait. Pendant ce temps-la (a accent grave ne fonctionne pas), cela fait les choux gras des medias et on perd l'occasion de penser a autre chose... dommage, la vie est courte.

  • Anonyme
    Il y a 1 mois

    en France c'est tellement la mode et y'a tellement de site, que bientôt les femmes qui diront ne pas avoir subit de viol se feront montrer du doigts

    • Quand on connaît la vie, on trouve tout cela exagéré !

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 1 mois

    Et pourquoi en parleraient-elles  ????

    Quel en serait  leur intérêt ?

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.