mec errant question posée dans Politique et gouvernementGouvernement · Il y a 3 jours

donc c'est officiel? sans travailleurs étrangers sous payés la France n'est pas capable de produire à bouffer pour nourrir sa population?

10 réponses

Évaluation
  • Il y a 3 jours

    Bien sûr que si

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Pliz
    Lv 7
    Il y a 3 jours

    Au printemps 1910, les habitants d'Anenecuilco, inquiets de ne pas pouvoir cultiver des terres dont la possession leur était contestée par la hacienda El Hospital s'adressèrent aux autorités, qui les éconduisirent. Après son retour au village, Zapata et quatre-vingt hommes finirent par occuper les parcelles contestées. À partir de ce moment, sa réputation commença à s'étendre.  

    Il s'impliqua dans la lutte des villageois spoliés par de puissants investisseurs mexicains et étrangers. Il supervisa alors la restitution pacifique des terres de certaines haciendas à leurs légitimes propriétaires. En mai 1910 il prit par la force des terres à Villa de Ayala. Il fut alors acteur de nombreux conflits opposant les villageois entre eux et aux propriétaires souvent absents et aux gérants des haciendas, des planteurs de canne à sucre, à propos de l'accaparement des terres des villages et fut témoin des brutalités commises par le Cuerpo de Policía Rural, police fondée par Benito Juárez pour assurer l'ordre dans les campagnes dont les membres étaient pour la plupart originaires de la région où ils opéraient.  

    Durant de nombreuses années, il milita avec persévérance pour les droits des villageois. Puis, il essaya de convaincre le gouverneur de l'État de faire rendre les terres à leurs propriétaires légitimes, mais irrité par l'inertie dont faisaient preuve les autorités et par celle des tribunaux de la République qui ne reconnaissaient pas les titres de propriété datant des rois d'Espagne, il s'arma pour prendre possession des terres disputées. 

    Emiliano Zapata alors âgé de trente ans accéda à la tête du « comité de défense », un poste qui fit de lui un défenseur des intérêts de son village. 

    Emiliano Zapata se « maria » au moins 27 fois, son dernier mariage étant le seul qui prit des apparences de légalité.  avec Petra  (dont la fille qu'elle eut avec Zapata, Ana María, fut députée fédérale et reçut Charles de Gaulle lors de sa visite au Mexique), . Il possédait en outre une espèce de harem, composé de femmes blanches, métisses et indigènes dont il eut au moins quinze enfants recensés officiellement et cela de neuf femmes différentes. Il avait l'habitude de porter deux gros revolvers et une machette, outil agricole qui lui servait aussi bien à corriger ses enfants, qu'à battre ses femmes ou faire sauter une tête

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 3 jours

    Je ne vois pas le rapport, ce ne sont pas des étrangers qui sont agriculteurs sous payés en France.

    Bien sûr il y a des extras au moment du ramassage ou de la cueillette mais ce ne sont pas plus des étrangers que des Français, des chômeurs, des SDF, des étudiants, des jeunes retraités.

    Le salaire minimum c'est le SMIC horaire souvent logé nourri et le salaire moyen 2019 selon ww.salairemoyen.com était de 1657€ net/mois.

    C'est toujours un problème de trouver des extras dans n'importe quel domaine, c'est pour cela que des étrangers viennent et souvent plus dans les régions proches des frontières qu'en Normandie où les migrants cueillent dans les jardins et vergers mais sans l'accord des proprios!

    J'aimerais également rappeler à ceux qui croient à la légende de l'immigré courageux qui vient faire les travaux ingrats et sous payés que le taux de chômage de cette population est de plus du double de celle des fainéants de Français...

    • ...Afficher tous les commentaires
    • mec errant
      Lv 7
      Il y a 2 joursSignaler

      je précise: je sais bien qu'il y a des saisonniers très français, mais vu la façon dont est formulée cette annonce ça n'est pas eux qui manquent, d'ailleurs ils n'ont pas bougé, c'est donc nécessairement une main d'oeuvre en plus de ça qui manque aujourd'hui. 

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 3 jours

    Rien de nouveau sous le soleil. Cela fait des années que les bons Français ne veulent plus faire les travaux ingrats et payés au SMIC.

    • ...Afficher tous les commentaires
    • mec errant
      Lv 7
      Il y a 2 joursSignaler

      là ou je veux en venir c'est qu'on paye tous notre bouffe, ou du moins une partie de notre bouffe, moins cher que son prix normal.... 

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Que pensez-vous des réponses? Vous pouvez ouvrir une session pour attribuer un vote à la réponse.
  • Il y a 3 jours

    Il ne faut pas exagérer quand même mais des gros problèmes existent comme dans d'autres pays d'ailleurs. Avec le brexit on a bien vu les Anglais laisser les légumes pourrir dans les champs par manque de main d’œuvre surtout d'origine polonaise également sous payée... La faute à qui tout ça ?

    • ...Afficher tous les commentaires
    • brunohdf
      Lv 6
      Il y a 2 joursSignaler

      Ces gens là ce sont les riches contributeurs de la campagne de Macron et cette UE qui a intégré trop vite des pays à bas salaires qui nous font plonger !

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 3 jours

    au racistes ,"et pan dans la gueule" a part l'identité de quoi vous vous vantez ?

    • mec errant
      Lv 7
      Il y a 2 joursSignaler

      ce n'est pas une question de racisme et d'anti racisme, c'est une question de couts de productions... si on payait la bouffe à un prix normal ça nous couterait un bras!

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 3 jours

    Si

    Sauf que vu le prix qu'atteindront alors les tomates françaises,plus personne n'en achètera

    Après, personnellement, que la corporation qui , choisit délibérément de continuer à utiliser du Glyphosate et autre pesticide, sans pouvoir prétendre ignorer leur dangerosité, souffre de la crise actuelle, cela m'en touche une sans faire bouger l'autre

    Les agriculteurs sont, avant toute chose et dans leur majorité, des empoisonneurs 

    • Aucune Réponse
      Lv 7
      Il y a 3 joursSignaler

      Vu qu'elles coûtent le double, en incluant les externalités − dépollution des eaux de ruissellement et soins aux ALD provoquées par les poisons sur et dans la production agrochimique⋅

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Vlad
    Lv 7
    Il y a 3 jours

    Tout à fait. Et il en a toujours été ainsi et pas qu'en France.

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Anonyme
    Il y a 3 jours

    d'ou le slogan l'immigration est une chance pour la France

    • mec errant
      Lv 7
      Il y a 3 joursSignaler

      nan, ça marche pas, une fois qu'ils sont naturalisés ils coutent nécessairement aussi cher que des FDS, et là ceux qui manquent sont des migrants temporaires, pas définitifs. 

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
  • Il y a 3 jours

    Alors c'est officiel les français sont tous tournés vers des infos de merde particulièrement orientées qui généralisent l'agriculture française comme étant intensive.

    Sauf ton respect les petits producteurs écoulent sur les marchés, les gros ont déjà affaire aux supermarchés pour la revente.

    Je te croyais plus fin que ça!

    Pour ma part je me débrouille très bien sans l'aide de chômeurs pour mon travail et je n'ai jamais croisé d'immigré voulant travailler dans mon exploitation, mes collègues à moi sont plutôt des baba cool.

    NB c'est très bon de lire les réponses des haineux qui ne connaissent rien à l'agriculture sur ta question et qui parlent comme des profs incultes nourris aux journaux télévisés et aux produits sous vide du supermarché.

    • ...Afficher tous les commentaires
    • mec errant
      Lv 7
      Il y a 2 joursSignaler

      ..... et vu qu'on a pris la décision d'interdire les marchés tout en maintenant ouvert les grandes surfaces, je crains que ça ne s'arrange pas de sitôt. 

    • Commenter avatarOuvrez une session pour répondre aux questions
Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.