Lv 7
  question posée dans Societé et cultureReligions et spiritualité · Il y a 4 mois

La notion de Dieu est-elle compatible avec la science, et incompatible avec le scientisme?

12 réponses

Évaluation
  • Pliz
    Lv 7
    Il y a 4 mois
    Réponse préférée

    Pierre Simon de Laplace 

    À la différence de beaucoup d’autres mathématiciens, Laplace ne donne pas aux mathématiques un statut particulier, il y voit plutôt un instrument utile pour la recherche scientifique et pour les problèmes pratiques. Par exemple, Laplace a considéré l’analyse comme un outil pour affronter les problèmes physiques, tout en se montrant extrêmement habile pour inventer les concepts dont il a besoin pour atteindre cet objectif. Tant que ses résultats ne sont pas avérés, il ne se préoccupe pas d’expliquer les phases démonstratives ; il ne soigne pas l’élégance ; pour lui, n'importe quel moyen est bon s'il permet de résoudre le problème qui le préoccupe. 

    Il croit fermement au déterminisme causal comme il l'écrit dans l'introduction de son Essai philosophique sur les probabilités : 

    « Nous devons donc envisager l’état présent de l’univers comme l’effet de son état antérieur et comme la cause de celui qui va suivre. Une intelligence qui, pour un instant donné, connaîtrait toutes les forces dont la nature est animée, et la situation respective des êtres qui la composent, si d’ailleurs elle était assez vaste pour soumettre ces données à l’Analyse, embrasserait dans la même formule les mouvements des plus grands corps de l’univers et ceux du plus léger atome : rien ne serait incertain pour elle et l’avenir, comme le passé serait présent à ses yeux. » 

    Il est souvent fait référence à cette intelligence comme au « démon de Laplace » (de manière analogue au démon de Maxwell). La description de l’hypothétique intelligence décrite au sujet de Laplace comme un petit diable ne vient pas pourtant de Laplace, mais de biographies excessives : Laplace espérait que l’humanité aurait amélioré sa compréhension scientifique du monde et croyait que, si elle fut complétée, elle aurait encore eu besoin d’une extraordinaire capacité de calcul pour la déterminer complètement en tout instant particulier. Cette question de la possibilité d'atteindre par le calcul des prévisions fiables dans les domaines complexes ne sera mise en doute qu'avec les travaux de Henri Poincaré, et ne touchera le grand public qu'avec la théorie du chaos. Entretemps, l'opposition à ce sujet entre Von Neumann et Wiener est restée célèbre. 

    Il a été récemment proposé une limite sur l’efficacité du calcul de l’univers, c’est-à-dire sur l’habileté du petit diable de Laplace à traiter une quantité infinie d’informations. La limite fait référence à l'entropie maximale de l’univers, à la vitesse de la lumière et à la quantité minimum de temps nécessaire pour transporter l’information sur une longueur égale à la longueur de Planck ; celle-ci étant égale à 2130 bit. En conséquence, n’importe quelle chose demandant plus que cette quantité de données ne peut être calculée dans la quantité de temps qui est passée jusqu’à présent dans l’univers. 

    Laplace est aussi connu pour une anecdote reléguant Dieu au rang de supposition : 

    Laplace vint un jour faire hommage à Napoléon d’un exemplaire de son ouvrage, et le récit suivant de l’entrevue peint d’une façon caractéristique les caractères des deux hommes. On avait dit à Napoléon que l’ouvrage ne faisait nulle part mention du nom de Dieu et, comme Napoléon aimait à poser des questions embarrassantes, il fit, en acceptant l’ouvrage, cette remarque : « M. Laplace, on me dit que vous avez écrit ce volumineux ouvrage sur le système de l’Univers sans faire une seule fois mention de son Créateur ». Laplace, bien que souple courtisan, avait sur tous les points qui touchaient à sa philosophie, l’obstination du martyr ; il se redressa aussitôt et répondit brusquement : « Sire, je n’ai pas eu besoin de cette hypothèse. » Napoléon, grandement amusé, fit part de cette réponse à Lagrange, qui s’écria : « Ah ! c’est une belle hypothèse ; elle explique beaucoup de choses. » Napoléon répéta cette réponse à Laplace, qui répondit habilement que si cette hypothèse explique tout, elle ne permet de prédire rien et n'entrait donc pas dans son domaine d'étude 

  • Anonyme
    Il y a 4 mois

    Le scientisme est une philosophie, souvent allant de pair avec le positivisme. Le scientisme prétend que la vraie connaissance ne peut être atteinte que par la science, que celle-ci finira par tout résoudre. Auguste Comte (1798- 1857) fut l'un des théoriciens de cette doctrine.

    Selon moi, le scientisme est incompatible avec la métaphysique hébraïco-chrétienne. Le scientisme est une perversion de la science.

    En revanche, la science tout court est parfaitement compatible avec la notion de Dieu. Cela parce que c'est le même Dieu qui a créé l'univers, objet des sciences expérimentales, et qui se révèle dans l'histoire humaine. D'ailleurs, dans la réflexion chrétienne, on distingue la théologie naturelle et la théologie révélée, la seconde pouvant tout à fait être le prolongement de la première. 

  • Il y a 4 mois

    Pourquoi pas ? ce sont deux voies // qui ne croisent pas  et il est possible d'être un grand scientifique tout en étant athée ou croyant; ainsi en 1979, le scientifique pakistanais Abdus Salam fut le premier musulman à recevoir le prix Nobel de physique .

  • Il y a 4 mois

    La science dit être toujours en évolution (ce qui n'est pas certain d'ailleurs) De par ce fait certains scientologues croient en Dieu d'autre non ce qui est en fait normale dans une prétendu évolution!!

  • Que pensez-vous des réponses? Vous pouvez ouvrir une session pour attribuer un vote à la réponse.
  • Benjo
    Lv 7
    Il y a 4 mois

    Aucun scientifique digne de ce nom ne rejetterait en bloc l'hypothèse de l'existence d'un Dieu sous quelque forme que ce soit, pas plus que des extra-terrestres ou de n'importe quel phénomène paranormal (comprenez "non explicable avec nos connaissances actuelles").

    Là où ça devient plus compliqué, c'est quand des gens débarquent pour t'expliquer que tout ce que tu as démontré scientifiquement, preuves à l’appui, est faux car le bouquin de fiction qu'ils ont à la main dit le contraire.

    Exemple concret : Certains croyants nient en bloc la théorie de l'évolution et clament haut et fort que les preuves sont bidons. En revanche, ils n'ont besoin d'absolument aucune preuve, autre que la parole de leurs parents ou leur prof de cathé, pour croire que Dieu a créé le monde en 7 jours.

  • Thabet
    Lv 4
    Il y a 4 mois

    Dieu a tout créé y compris la science et Dieu respecte les savants ayant une éthique.

  • Il y a 4 mois

    Si la définition de "Dieu" telle qu'elle est donnée dans les Livres est exacte, Dieu est en-dehors et au-delà de toutes les règles physiques et mathématiques. Ce faisant, son existence demeurera à tout jamais indémontable et Dieu reste du domaine de la foi et de la croyance dans le circuit fermé des Textes Révélés. 

    La science n'a pas à décider si Dieu est compatible avec elle puisque, comme dit au-dessus, Dieu est indémontable et en dehors des règles de la démonstration. Maintenant, on peut disséquer scientifiquement les Textes et leur opposer des arguments rationnels qui vont à l'encontre de leurs révélations mais, on peut toujours considérer que ces Livres ayant été écrits par des hommes et non pas Dieu, ils sont faillibles et ne décrivent pas correctement ni Dieu, ni ses Lois. 

    Quant au scientisme, c'est une doctrine idéologique et morale, pas une science.

  • Il y a 4 mois

    Dieu a tout créé, y compris la science laquelle doit mener à la voie de Dieu.

  • edi
    Lv 7
    Il y a 4 mois

    "Plus la science avance, plus la religion recule".

  • Il y a 4 mois

    en paire avec cette question, tu devrais aussi poser, si le non-Dieu

    est compatible avec la science ?

    l'athéisme ou le déisme est plus proche au scientisme, à l'esprit

    scientifique ? 

    maintenant plus exactement à ta question : qu'est-ce que tu

    sous-entends de "la notion", "la notion de Dieu" ?

    est-ce c'est l'existence ou l'identité … ou quoi ?

    moi, étant déiste (catholique) … je ne comprends pas ce qu'une

    "notion" puisse dire. Je suppose qu'un athée non plus ne le pourrait.

    Car Dieu existe ou n'existe pas selon notre croyance, mais "la 

    notion" existe pour nous tous … 

    maintenant, si tu es plutôt athée, croyant, affirmant que Dieu

    n'existe pas, moi qui est de l'autre côté … moi aussi devrais

    argumenter (dans l'esprit de science). C'est de fait de l'impossibilité

    que la matière crée l'esprit, l'ordre, les lois, règles que l'univers

    fonction. La matière n'est pas capable de se dépasser, l'esprit

    oui … 

     

Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.