Nemo
Lv 5
Nemo question posée dans Arts et sciences humainesHistoire · Il y a 2 mois

"Les (gentils)animaux ne tuent (eux) que pour se nourrir",un mythe animaliste contredit par la réalité (voir les chats,loups,renards) ?

et autres animaux qui pratiquent le carnage pour ne manger qu'une proie

Mettre à jour:

et encore j'ai vu un chat torturer un pigeon pendant 2 heures et le laisser une fois mort ,je précise que j'aime beaucoup les chats

Mettre à jour 2:

L'animal n'a aucun intérêt à tuer en excédent ,mais il le fait

3 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    Il y a 2 mois
    Réponse préférée

    je partage ton avis. 

    le mien avec une musaraigne  a fait pire qu'un nazi .

    j'entends encore les cris stridents de la souris qui m'appelait

    à l'aide 

    elle agonisait ,baignait dans son sang pendant que lucifer

    mon chat avec cette expression satanique sur les babines

    semblait la regarder en souriant 

  • Il y a 2 mois

    Ah bon ?

    Autant le « que » de l'affirmation généralise trop et oublie les dégâts collatéraux ou un désintérêt ponctuel, autant tes exemples ne devraient pas être une généralité puisqu'ils ne sont que des exceptions.

    Les animaux sont aussi opportunistes : devant une bonne source de nourriture, attraper plus que son besoin du moment est juste une garantie de se nourrir les jours suivants.

    Ça peut aussi être un comportement d'aide ou soumission. Le chat ramène à son maître une proie, pour être félicité et aussi comme prouve de soumission ou d'alliance (si tu as plusieurs chats, ça peut être un autre qui mange cette proie).

    Face à un troupeau de moutons paniqués en montagne, les morts non recherchées comme celles de chute dans un ravin de ce qui n'était pas la proie, ça arrive. Si tu laisses faire, ils en profiteront (les loups comme les vautours et d'autres animaux équarrisseurs).

    Ce sont des mammifères évolués et souvent sociaux : le jeu est important pour leur développement, santé et pour les liens sociaux. Une proie vivante est un bon moyen. Et les crises cardiaques, ça arrive aussi chez les animaux.

    Mais globalement un prédateur n'a pas intérêt à tuer pour rien :

    − ça lui pompe de l'énergie

    − c'est toujours prendre un risque (chute, accident, blessure, etc.) mortel à terme

    − c'est risquer de ne plus avoir assez de nourriture plus tard, voire de changer trop les comportements (trop de dérangement de chasse, trop de méfiances et précautions  pour s'en prémunir, plus de difficulté à chasser).

  • Il y a 2 mois

    ah je veux un avocat pour défendre mes intentions car mes actes ne réflétent pas la bonté candide de mon coeur plein d'amour

Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.