Têtaclic question posée dans Arts et sciences humainesPhilosophie · Il y a 2 mois

En philosophie comment faire la distinction entre les vrais et les faux problèmes?

La seule logique aussi rigoureuse soit-elle peut-elle nous aider à démêler le vrai du faux, l'illusoire du réel ?

Mettre à jour:

Théo voudrais-tu dire qu'avec l'énergie des problèmes désormais résolu, philosopher ne s'avère plus nécessaire, si ce n'est en mode affirmation... ce qu'il vous manque c'est l'énergie pour savoir ce qu'il vous manque ?

Ça suffit pour transmettre l'énergie ?

10 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    Il y a 2 mois

    La MAUVAISE philosophie (celle de Timinet, par exemple! ), ne pourra JAMAIS faire la distinction entre les vrais et les faux problèmes; puisque tous les mauvais philosophes marchent dans les ténèbres et pataugent, misérablement et toujours, dans le vaste marécage du monde des apparences!

    Seuls les BONS philosophes; qui voient plus loin; et qui

    cheminent vaillamment et avec constance dans la voie de l’Éveil qui n'est que Connaissance, Paix, Bonheur, Bonté, Beauté, Béatitude, Sérénité, Félicité, Amour et Vérité, sauront TOUJOURS faire cette distinction....

    Entre les vrais et les faux problèmes!

  • Il y a 2 mois

    Il n'existe pas a priori de faux problème, mais il peut se révéler comme tel à l'examen si la solution est déjà connue ou si, à l'inverse, sa question est indécidable.

    Par contre il y a de vraies et de fausses réponses...

    mais c'est un autre problème !

    .

  • Il y a 2 mois

    Tout dépend sur quelle architecture est construit la philosophie... et comment se voit le philosophe....

    Car les façons que les philosophes ont de se percevoir ne sont pas uniques...

    Cette perception est liée aux conditionnements sociétaux qu'ils ont reçus ... et qui varient avec leurs sociétés....

    Suivant les sociétés ... les êtres humains se définissent différemment...

    En Occident ... Il semblerait que la "Tête" soit considérée comme étant le centre des consciences... donc les pensées et activités mentales semblent les régir....

    Dans les pays latins ... ce serait le "Cœur"... et là ... la primauté serait donnée aux émotions....

    Dans les pays Asiatiques ... le centre se situerait dans le "Ventre" ... dans un "Chakra" nommé "Hara" situé quelques cm ... derrière le nombril ... >>> Les Japonais se suicident en commençant par un...."Hara kiri"...

    Les manières de percevoir des problèmes sont issus des malaises venant de nos  manières de nous concevoir...

    Les Occidentaux le verront dans des erreurs intellectuelles...

    Les Latins ... dans des émotivités désagréables...

    Les Asiatiques ... dans des sortes de "Mal-être" psycho-physiques...

    Bien que ces  centres soient actifs chez tous... suivant leurs éducations des centres seront prédominants....

    Un signe peut  nous permettre de placer nos ennuis dans les catégories des "Faux-problèmes" ... C' est quand les malaises ne touchent qu' un seul des centres... et qu'ils n' influent pas sur les autres centres....

    Plus ces différents centres sont impactés en profondeur ... plus les problèmes sont grands.... mais encore ... faut-il être aux écoutes de ces différents centres...

    Je m' arrête ici...

  • Anonyme
    Il y a 2 mois

    La distinction passe par des exemples pertinents pour déterminer le vrai et le faux, des exemples solides

    La logique doit trouver des répères pour construire une argumentation viable

    La logique possède des limites rationnelles qui n'arrivent pas toujours à anticiper des imprévus qui sortent plus ou moins du contexte autour duquel une argumentation a été construite, donc il faut avoir conscience d'une certaine causalité relative à la situation, aux évènements

    Je ne suis pas d'accord avec Theo, il y a des vrais problèmes qui ne dépendent pas du fait que vous avez l'energie ou non pour valider l'idée que ce soit vrai, il y a des problèmes vrais pour lesquels votre énergie est insuffisante, mais que vous pourrez peut être résoudre si vous êtes plusieurs

    Maintenant quant à l'idée d'utiliser l'énergie pour résoudre les problèmes et que cela suffit pour sa transmission, doit impliquer éventuellement que l'energie peut être utiliser pour autre chose que le fait de résoudre les problèmes, le fait d'apprécier ce que vous faites, le sentiment d'harmonie collective, tout cela est un usage de l'énergie,

    La reconnaissance et la gratitude en font partie également

  • Que pensez-vous des réponses? Vous pouvez ouvrir une session pour attribuer un vote à la réponse.
  • Il y a 2 mois

    les faux problèmes sont ceux qui t 'emm*erdent vraiment .........car ils n'ont pas de solution contrairement aux vrais .....................

  • Anonyme
    Il y a 2 mois

    Il me manque un ustensile vibrant , j'ai les hormones en ébullition et suis pleine d'énergie fertile, il faut que je trouve une solution miraculeuse. mdr

    Normal, je suis jeune comparée au vieux pervers libidineux qui traînent toute l'année sur

  • Noah
    Lv 5
    Il y a 2 mois

     Le monde des idées, c'est comme des vents contraires ou des courants contraires, en interdépendance, c'est l'entropie . 

    Source(s) : Elémentaire mon cher Watson
  • Anonyme
    Il y a 2 mois

    il n'y a que de faux problèmes, mon ami

  • Il y a 2 mois

    Les vrais problèmes ce sont, en effet ceux du mensonge et de l'illusion  La logique aussi puissante soit-elle, ne se fonde jamais sur une prémisse fausse .

     Pas d'énergie vitale à en retirer .

  • Il y a 2 mois

    Les vrais problèmes, tu as l'énergie pour les résoudre

    @ Non c'est plus simple. Si tu n'as pas l'énergie de le résoudre, ce n'est pas un problème

    Mais on peut se poser la question : Pour qui être responsable est un problème ?

Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.