iloa
Lv 5
iloa question posée dans Arts et sciences humainesPoésie · Il y a 2 mois

Savez-vous parler oiseau ?

Píou, píou

Une hirondelle posée 

Dans le creux de mon cou

Me chante un air osé

Qui fait:

" Píou, píou "

Elle me parle de voyages

Au pays des fous

D'un chant sans ombrage

Qui fait:

" Píou, píou "

Elle me dit que là-haut

Vit un joli coucou

Qu'elle rêve d'un duo

Qui ferait:

" Píou, píou "

Elle me raconte son ciel

La pluie qui mouille ses joues

Deux notes à mon oreille

Qui font :

" Píou, píou "

Elle me dessine en note

Une cage et des barreaux

Et sa gorge sanglote

En un:

" Píou, píou "

Alors, je lui dis tout doux

Tu sais ?

" Píou, píou "

Et l'hirondelle posée 

Dans le creux de mon cou

S'endort apaisée 

Détestée

De ses :

" Píou, píou "

Iloa,

* Poème triste 

Mettre à jour:

@ Piou, piou Gâte

:-)

Mettre à jour 2:

@ Merci à tous

7 réponses

Évaluation
  • Il y a 2 mois
    Réponse préférée

    je ne sais pas parler oiseau

    mais 

    ils rentrent dans mon bureau d'ou je les ressort quand ils se prennent dans les câbles informatiques 

    savent que je vais les faire sortir de la cheminée ou ils sont coincés par mégarde

    sont sur les piliers du portail et ne s'envolent pas quand je passe

    chantent quand c'est l'heure des quignons de pain dans la pelouse

    Piaffent quand les chats des voisins nous envahissent et qu'ils les chassent par jeu .ils sont gavés aux boites du supermarché pas les voisins

    savent que je connais l'adresse du vétérinaire qui leur  permettent d'être soignés quand ils se font prendre quand même

    grouillent dans les haies non taillées tant qu'il y a les nids et oisillons

    et cette année ils sont de beaucoup d'espèces différentes

    nous échangeons sur la liberté ensembles

  • Il y a 1 mois

    Non mais ils me comprennent très bien 

  • Il y a 2 mois

    Bonsoir! Iloa

    Je t'envoie un petit coucou, sous le langage des oiseaux qu'est: Piou Piou.

  • .
    Lv 5
    Il y a 2 mois

    ....je connais le chant des corbeaux....

        ....les compagnons d’Odin...

             ....connaissance et mémoire ...

                 ....dans les Couloirs du Temps....

  • Que pensez-vous des réponses? Vous pouvez ouvrir une session pour attribuer un vote à la réponse.
  • Anonyme
    Il y a 2 mois

    Pas savoir siffler.....

  • Il y a 2 mois

    bonjour Iloa

    merci de partager ici ton beau et très émouvant poème 

    hélas, non, je ne sais pas parler le langage des oiseaux, mais j'en connais un qui le comprend et en a pris un pour muse, en fait c'est une belle colombe blanche

    Le Prince de la nuit et l’Oiseau du jour

    Le Prince-Poète regarde le sablier du Temps, 

    Où les grains de sable s’écoulent lentement

    Son esprit s’échappe… pensif…

    Dehors, le vent léger fait trembler les ifs,

    La douce brise pénètre par la fenêtre ouverte.

    La nuit tombe… mais il reste là… inerte

    Une feuille désespérément blanche, devant ses yeux, 

    Et dans une main, sa plume brisée en deux 

    Il jette un œil à son encrier

    "Que vais-je faire ?!" s’est-il écrié.

    Seul le silence lui répond.

    Tout s’échappe ! Même l’inspiration… 

    " Ah, que n’ai-je de quoi écrire avec cette encre !"

    Se dit-il. Hélas, cette détresse le ronge tel un chancre…

    Un bruit d’ailes jaillit de l’ombre, soudain…

    Une colombe se pose devant l’écrivain.

    "Que fais-tu là, à cette heure tardive bel oiseau

    S’étonne le Prince de la nuit, où est ton rameau ?"

    Il sourit et regarde le volatile silencieux

    Qui penche sa tête d’un côté puis de l’autre, curieux

    "Me donnerais-tu une de tes plumes,

    Pour écrire tout ce qui me consume

    Ainsi… décrire tous mes désirs et mon jardin d’extase

    Et disposer les mots pareils aux fleurs dans un vase?"

    Il attend, anxieux la réponse de la Colombe 

    Ses pensées se bousculent sans fin et succombent

    Encore… resteront-elles en vain enchaînées

    Dans son front, où elles sont nées ?

    D’un frôlement, l’oiseau caresse ses ailes

    Et de son bec, en retire une plume, qui sans elle

    La page de notre beau rêveur, resterait blanche.

    Il les écrira ces vers, et aura sa revanche.

    La Colombe ne quitte plus le Prince de la nuit

    Tissant une amitié hors du temps et de ses bruits

    Fixant une heure immortelle à l’entendre roucouler

    Alors, le sable peut bien s’écouler… 

    Cette histoire ne fait que commencer… 

    Copyright ©Riha de Jade

    passe une excellente semaine à l'abri du vent et des trombes d'eau tombant du ciel

    Attachment image
    Source(s) : @ MERCI Iloa pour la MR, moi aussi j'aime beaucoup ce poème sur la beauté du monde et si chacun de nous à une toute petite échelle en prenait soin tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes ♥
  • amets
    Lv 7
    Il y a 1 mois

    il y a des chasseurs landais qui parlent aux palombes , n'importe quoi !

Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.