la sagesse ne se communique pas. La sagesse qu'un sage cherche à communiquer a-t-elle toujours un air de folie ?

Mettre à jour:

A chaque pas qu'il faisait sur la route, Il apprenait quelque chose de nouveau, car le monde pour lui était transformé et son coeur transporté d'enchantement. Il vit le soleil se lever au-dessus des montagnes boisées et se coucher derrière les lointains palmiers de la rive; il vit, la nuit, les étoiles, leur belle ordonnance dans le ciel et le croissant de la lune, tel un bateau flottant dans l'azur. Il vit des arbres, des astres, des animaux, des nuages, des arcs-en-ciel, 

Mettre à jour 2:

Qu'il était beau le monde pour qui le contemplait ainsi, naïvement simplement, sans autre pensée que d'en jouir !" Siddhartha

14 réponses

Évaluation
  • Il y a 1 mois
    Réponse préférée

    Hermann Hesse ne nous transmet pas une idée de la sagesse à laquelle se conformer.... il décrit juste une façon de percevoir et de ressentir, plutôt poétique, qui n'a rien d'une analyse intellectuelle susceptible le nous dévoiler des recettes et autres tours de main en la matière ...

    La sagesse qui n'a rien à transmettre, et pour cause, ne se fait aucune idée de la sagesse... elle laisse ça à ceux qui veulent la comprendre alors qu'il n'y a rien à comprendre... ce pourrait être un état d'esprit fréquent, une façon de voir  et de ressentir, accessible à tous. mais qui passe inaperçu la plupart du temps.

    Sûrement pas une priorité pour ceux qui veulent avant tout faire le buzz sur le net en devenant la personne à suivre....🤭

  • Il y a 1 mois

    ►  Il n ' y  a que les Gourous qui prétendent posséder la sagesse et il vous la vendent pour  s 'en mettre plein les poches .

    La vrai sagesse , c 'est de fuir ces gens là .

    Achetez mon livre .

    @  FERDI

    ..........DIT..........  " un calme FAIM .............

    .

  • Il y a 1 mois

    La sagesse est souvent perçue par le plus grand nombre comme une conception abstraite, tournée vers la spiritualité, presque inatteignable pour l'homme ordinaire.... 

    Pour ma part, je ne pense pas que la sagesse se transmette... Elle est plutôt l'aboutissement d'une expérience de vie, d'une manière très intime d'appréhender l'espace...

     

    La sagesse ne se communique en aucun cas, ça serait comme vouloir expliquer un état d'esprit ou une passion telle que la peinture ou la musique, comme vouloir partager une écorce vide sans l'essence même de sa réalité... La plupart des gens n'en comprendrait pas le sens, préférant le cantonner dans la marginalisation, la folie.... 

    Dans l'extrait de son roman, Hermann Hesse nous montre combien, la sensibilité, le ressenti de la beauté est personnel, cette capacité à absorber au plus profond de son âme toute une poésie ambiante... C'est sans doute ce qui différencie le commun des mortels de l'homme qui apprend peu à peu la sagesse... 

  • Arta
    Lv 7
    Il y a 1 mois

    A force de sagesse devient-ton blâmable ?, la jeunesse est le temps d'étudier la sagesse , la vieillesse est le temps de la pratiquer, que dire de plus ! que la sagesse est là quand notre esprit est tranquille.

  • Que pensez-vous des réponses? Vous pouvez ouvrir une session pour attribuer un vote à la réponse.
  • Georgy
    Lv 7
    Il y a 1 mois

    La sagesse est comme une forme de contemplation du monde surtout quant au soir de nos vies, nos cœurs attendent leurs heures.

  • Noah
    Lv 5
    Il y a 1 mois

    La sagesse est sophistiquée, et toute en finesse . 

  • Niezky
    Lv 6
    Il y a 1 mois

    Hesse a perdu sa foi dans son désespoir dans les idéaux de l'Orient ...Et il se....confesse dans "le jeu de perles de verre" ...En fait il y a un triplet comme au Far West : Hesse  le despérado , Nietzsche le nihiliste et .....Burckardt l'Hermétique .

  • Claude
    Lv 4
    Il y a 1 mois

    lorseque le sage montre les etoiles du doigt le fou ne voit que le bout du doigt

  • Il y a 1 mois

    ce processus n'est pas aise a comprendre...

  • Il y a 1 mois

    Monsieur Siddhartha, 

    Ce n'est pas de la sagesse, ce que vous décrivez, mais une "révélation". Qu'est-ce qu'il y a de "sage" à apprécier la beauté du monde? Lorsque l'on est frappé par la crainte reverencieuse de l'harmonie céleste, où est la sagesse? 

    C'est vrai qu'il nous faut faire un effort supplémentaire pour admirer la beauté des bidonvilles, des rats et des ordures, des déchets nucléaires et des corps affamés. Un effort beaucoup moins agréable nous est demandé, lorsque, loin des oiseaux délicats et des fleurs parfumées, il "faut" alors, tel un forçat enchaîné, méditer comme l'on s'enfuit. 

    Allez! On s'évade! 

    Et on le fait comme tout bon criminel: on trafique la serrure des menottes. On change les règles de la gravité et du rire, on triche sur son état, on ment sur les symptômes et les diagnostics, on invente, on délire et puis on oublie. Bienheureux oubli. 

    Et à la frontière du rêve opiacé, on se voit parcourant les vastes étendues. Oh que c'est beau! La source claire et l'herbe tendre, l'animal aux yeux doux et le murmure du vent. Voir ! Sortir de l'âge des ténèbres et contempler La Lumière ! Et l'on implore! A genoux ! Accordez-moi la sagesse et je l'apporterai à l'humanité toute entière ! Je le jure sur mon indignité de suppliant. 

    Et au réveil, on choisit le monde de ses rêves, car il y aura toujours des fous pour louer votre clairvoyance. 

    Monsieur Siddhartha, votre Éveil n'est qu'une illusion. En repoussant le voile, on ne trouve aucun visage sous le tissu mais un grand trou d'ombre. La mariée était couleur d'infini, d'à peine ébauché, de presque pas réussi, de circonstances ratées et d'avenir boiteux. 

    Mais, je tenais à vous remercier monsieur Siddhartha. Car c'est le jour où j'ai vraiment médité que je me suis détournée de la Voie. Immédiatement, radicalement, sans hésiter un instant. La peur était morte. 

    Lorsque l'on aime ce monde, il ne suffit pas de le rêver. 

Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.