lulu
Lv 7
lulu question posée dans Arts et sciences humainesPhilosophie · Il y a 1 mois

Comment réconcilier ces deux pensées complètement antagonistes?

D'un côté Forrest Gump dit : "n'est stupide que la stupidité".

De l'autre de Gaulle affirme : "mort aux cons, vaste programme".

Vous avez une idée, vous ?

14 réponses

Évaluation
  • Noah
    Lv 5
    Il y a 1 mois
    Réponse préférée

    Jusqu'à la prochaine guerre ...?

    Si je peux aider, l'humain est ici partagé, trêês partagé : 

    Suis je le dernier des abrutis, pour tout ce temps passé à construire cet édifice politique, glorieux pas tout à fait glorieux, tout de même le plus complexe et performant jamais vu au monde, bon, modestie oblige, on va se contenter du général qui fût officiellement reconnu par le peuple comme l'homme providentiel, dans le sauvetage de la France, au plus mauvais point tout autant qu'à ce moment charnière de son expérience humaine, dans cette débâcle, contre les Allemands et un des plus grands dictateur que l'humanité n'ait jamais connu, toutes ces années de labeur, balayées, enfin contrariées, par ce quelque chose qui leur échappe 

    peut-être devrais-je dire qui échappe à lui, ou p'tet ben que ça aurait l'apparence d'une grosse tête à clac, si ce n'est ce p'tit truc en moins, car la vie, c'est comme une boite de chocolat, on sait jamais sur quoi on va tomber, oui, ça revient souvent en ce moment, inadmissible, c'est pourtant pas le printemps, cui-cui . 

    Decrolier, je ne sais pas pourquoi vous surfez toujours sur des facilités dialectiques, pour développer vos commentaires spiritueux, qui peuvent prêter a confusion, l'enfant qui parle de ces notions du bien et du mal, peut identifier que le bien, dans la réalité de son univers intérieur, c'est ouvert, c'est à dire quand dans son environnement, ce moment est agréable, le mal, pour lui, c'est quand l'énergie qu'il perçoit, la situation, un être humain, est désagréable, sa relation au monde semble fermée, par x situation indéterminée, ça doit pas être drôle de vivre avec vous tous les jours, vous allez dire qu'un enfant est un moraliste resté bloqué dans ses antagonismes aussi ...?

  • Il y a 1 mois

    On pourrait mettre en cause l'étroitesse et l'enfermement des mots tels que "stupidité" ou "cons", des clichés d'humeurs saisis à la va-vite dans leur aspect caricatural et sans nuances...

    Comme souvent les mots ne sont que des petites émergences approximatives de quelque chose qui les dépasse et s'enracine à travers un vaste réseau dans une compréhension susceptible de réconcilier des antagonismes de surface. 

  • Il y a 1 mois

    "n'est stupide que la stupidité" que l'on voit chez les autres, ce qui peut mettre sur le même plan deux pensées antagonistes.

    Concernant De Gaulle, il n'a jamais dit "mort aux cons" !

    Il a répondu "vaste programme" à un quidam qui l'interpellait en lui adressant ce "mort aux cons" lors d'un "voyage en province" (c'est comme ça qu'on disait à l'époque :o)

    .

    @Decrolier, le maitre du sophisme :

    La lumière fait disparaitre l'obscurité... n'y a-t-il pas des "lumières" qui véhiculent l'obscurantisme ?

    Le chaud et le froid sont deux niveaux relatifs de la même énergie. Ils sont indissociables.

    Le mal n'est pas uns absence de bien. Ils sont complémentaires, l'un n'existe pas sans l'autre.

    Je m'étonne que tu n'aies pas disserté sur le Yin et le Yang... :o(

    .

  • Niezky
    Lv 6
    Il y a 1 mois

    Elles se sont fâchées? Les deux pensées ...En fait je ne suis pas conciliateur et encore moins réconciliateur, je laisse ça à la l'entropie ...Tout finira un jour ténébreux par se décanter.  

  • Que pensez-vous des réponses? Vous pouvez ouvrir une session pour attribuer un vote à la réponse.
  • Il y a 1 mois

    Lorsqu'on  me  dit : tu  vas  prendre  cher.

    Je  réponds : combien ?

  • Anonyme
    Il y a 1 mois

    "n'est utile que l'utilité"

    " n'est vrai que la vérité "

    .....on peut en faire des tonnes des phrases de cet acabit .

  • Il y a 1 mois

    Bonjour timinet, vous pouvez apporter votre aide ?

    Est-ce bien utile ?

  • Il y a 1 mois

    Comme ce sont des citations extraites d’un discours venant d’un personnage réel ou imaginaire, on ne peut rien dire des auteurs. En rubrique philosophie, on peut suppose que l’auteur de la question a voulu opposer le fait de juger les actions d’une personne, ce qu’elle fait, et celui de juger la personne elle-même, ce qu’elle est.

    Prenons l’exemple de la lecture.

    - S’il s’agit de savoir si quelqu’un maîtrise l’art de la lecture, on juge le résultat d’une action.

    - S’il s’agit de savoir s’il maîtrisera l’art de la lecture dans  5 ans, on évalue la personne elle-même.

    On voit que dans ce dernier cas cela dépend de l’assistance que l’on peut prodiguer à l’enfant, s’il s’agit d’un enfant. C’est alors la société qui a l’occasion de réaliser une action stupide ou non selon qu’elle fait de son mieux pour l’aider ou non.

    On peut alors concilier les deux pensées.

    - Il faut valoriser les actions positives sans se baser uniquement sur ce qu’est la personne.

    - La société peut agir au long terme pour qu’il y ait de plus en plus d’actions positives, il ne s’agit pas de tuer aveuglément ceux qui semble capable de faire des erreurs, mais de mettre en place les conditions pour qu’il y ait plus d’actions justes.

    Nous sommes tous capables d’erreur, mais tous capables de progresser.

  • iloa
    Lv 5
    Il y a 1 mois

    Deux pensées antagonistes doivent avoir un lien entre elles.

    Ici ce n'est me semble t-il pas le cas.

    Pour réconcilier deux pensées antagonistes, il suffit d’en créer une troisième qui se situe au croisement de ces deux pensées. 

  • Il y a 1 mois

    Chacun voit midi à sa porte .

  • Il y a 1 mois

    Ces deux citations ne sont en réalité pas si éloignées, si on les analyse avec attention...

    À la libération, au cri de la foule qui disait "mort aux cons", le général de répondre "vaste programme", les ennemis étaient désignés comme "les cons" qui représentaient symboliquement l'esprit de haine, le besoin de détruire, l'idiotie de la guerre qu'on ne pourra jamais juguler...

    Quant à la réflexion de la mère de Forrest Gum, "n'est stupide que la stupidité". La faiblesse du quotien intellectuel d'un individu ne peut en aucun cas être moquée, seule l'imbécilite du moqueur est à juger, l'action même de cette discrimination est stupide...

    Ces deux réflexions montrent combien il est difficile de combattre la bêtise humaine... 

Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.