Pourquoi le gouvernement n'impose pas aux entreprises une fréquence d'aération des locaux, sans doute principale mesure contre la Covid19 ?

On sait pertinemment que très peu de contaminations ont lieu en extérieur.

Pourquoi l'aération des locaux est-elle le dernier geste barrière sur lequel les autorités communiquent ?

Le masque ne sert pratiquement plus à rien dans un lieu clos à fort taux de virus dans l'air.

Qu'en pensez-vous ?

Mettre à jour:

@Morgane : oui, mais si la mesure n'est même pas présentée comme une mesure phare, t'auras même pas de débats en entreprise ; les "pour" n'auront aucun poids pour convaincre d'aérer.

Mettre à jour 2:

@Morgane : moi j'aimerais vraiment comprendre pourquoi le gouvernement n'a pas mis en avant ce geste barrière, considéré par les professionnels de santé comme l'un des gestes les plus importants (!)

Mettre à jour 3:

@Morgane : c'est souvent répété par les professionnels de santé que les contaminations en extérieur sont dérisoires (port du masque contre les postillons en zone dense), que la majorité c'est en lieu clos. Et ça semble parfaitement logique, la "loi des gaz" : les particules se disséminent équitablement dans l'air. L'atmosphère, c'est un peu la "masse" des lieux clos (fenêtres ouvertes). Moins il y a de virus au mètre cube d'air, moins il y a de risque de contamination.

5 réponses

Évaluation
  • Réponse préférée

    C'est clair qu'il y a une durée d'exposition au virus qui est déterminante pour "attraper" la dose contaminante nécessaire pour commencer une maladie, avec une dose qui dépassera ce que le système immunitaire peut gérer. Et qu'en milieu clos, en respirant le même air, ça va plus vite.

    Plus la dose contaminante sera élevée et le système immunitaire débordé, plus tu auras une forme grave, avec une inflammation très importante, qui peut tuer.

    Mais bon, si tu traverses le Rhin, tu verras que c'est une mesure réglementaire en Allemagne, l'aération des locaux professionnels et accueillant du public est obligatoire. Certaines écoles font même des classes avec les fenêtres ouvertes... Chauffage à fond!

    Allemagne: le gouvernement ajoute l'aération aux gestes barrières contre le Covid-19

    https://www.bfmtv.com/international/allemagne-le-g...

  • Il y a 1 mois

    Nous le faisons 2 fois par équipe durant 20 minutes. C’est à dire 6 fois par jour. C’est une des mesures que nous appliquons en préventif. 

    Abus...comment quand les employés ne veulent pas? C’est le boulot du patron justement. Cela se fait et c’est tout. S’il y en a un qui râle il rentre chez lui. C’est tout. 

  • Il y a 1 mois

    Dans le protocole sanitaire des lycées, c'est l'une des précautions qui étaient mises en avant dès le départ : faire cours fenêtre ouverte, porte ouverte.

    En début d'année, pas de problème.

    Maintenant qu'il fait froid, j'aère toutes les 2 heures.

  • htttc
    Lv 4
    Il y a 1 mois

    Cette mesure n existait pas deja pour se debarrasser des miasmes gauchisants? 

  • Que pensez-vous des réponses? Vous pouvez ouvrir une session pour attribuer un vote à la réponse.
  • Lv 7
    Il y a 1 mois

    C'est comme les autres mesures : qui pour contrôler? Comment tu l'appliques quand les gens ne le veulent pas? Une grosse part du problème vient de la mentalité "pas vu pas pris" bien française...

    Par contre ton "On sait pertinemment que très peu de contaminations ont lieu en extérieur. ", personne ne le sait, en fait... Les clusters (où on arrive à tracer les cas) sont moins de 10% des contaminations. Ca veut dire que pur une très grande majorité des malades, on ne sait pas où ils ont été contaminés ni par qui.

    @Gritche : il suffit d'1 personne pour ouvrir une fenêtre dans un bureau, une personne "pour" peut très bien faire ça pendant une pause ou quand elle est là pendant un quart d'heure... Aérer est déjà fait dans certaines boîtes. Le problème est ailleurs, dans les contrôles comme déjà dit, et aussi dans certaines structures où ce n'est pas possible d'ouvrir une porte ou une fenêtre (reste les aérations, et encore, elles sont limitées).

    @Gritche : peut-être parce qu'il a moins d'impact que les autres? Il y a ça aussi qui joue. Il y a une bardée de mesures sanitaires déjà recommandées et appliquées quand c'est possible, mais porter un masque et ouvrir une fenêtre n'ont pas le même niveau de "protection".

    @Eric : oui ça se règle aussi en interne si les employés ne le veulent pas; je dis surtout que si un employé veut ouvrir une fenêtre tout seul, il le fera et le reste de la boite ne sera peut-être même pas au courant (sauf autres mesures sanitaires contraires, mais il y a rarement une fenêtre à ouvrir sur l'extérieur dans ces cas-là). Reste à voir le poids d'une telle mesure vu que toutes ne sont pas autant énumérées que les masques et lavages de mains, sachant qu'on a accès qu'à une minorité de chaînes de contamination. Reste aussi la question du contrôle quand personne ne veut ouvrir de fenêtre.

    @Gritche : sauf que ça, on n'en sait vraiment rien (ce que tu dis n'est valable que pour les clusters, donc des cas identifiés dans la chaîne), car il y a plus de surfaces où peu se poser un virus en extérieur aussi, plus de courants d'air brassant l'air, etc... L'air est moins brassé en intérieur, c'est sûr, mais il ne faut pas négliger l'extérieur.

    Je répète : pour la grande majorité des cas, on ne sait pas comment la personne a été contaminée ni par qui.

Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.