?
Lv 4
? question posée dans Musique, ciné, tv, loisirsCinéma · Il y a 2 mois

Outre la platitude du scénario, la médiocrité des acteurs et la réalisation bâclée qu’y a-t-il donc d’autre à dire sur le film Hold-Up ?

10 réponses

Évaluation
  • Il y a 2 mois
    Réponse préférée

    /Édit @Aelytha

    J'en arrive à me dire que la manipulation est devenue une modalité de l'expression publique et pas seulement politique. Pourtant l'implicite, le sous-entendu, l'ironie sont avant tout l'expression de l'humour. Comme si les codes de l'humour s'étaient déplacés pour devenir un moyen, presque imparable, de faire dériver le socle réel commun vers une zone grise. 

    L'humour ne fonctionne que parce que nous avons un socle collectif commun. Sinon, ça tombe à plat. L'humour est un mécanisme qui brise, pour notre plus grand plaisir, la mise à distance critique. Je sais que l'on va me faire rire donc j'accepte le parti-pris (stylistique, pas nécessairement idéologique) de l'auteur de la blague, même si ce n'est pas le mien puisqu'il existe de multiples formes d'humour.

    J'ai l'impression que le compltotisme fonctionne pareil. On accepte d'emblée un parti-pris sans le remettre en question car l'on a déjà accepté d'être dans la zone-grise avant-meme le déroulé du complot... C'est très étrange et je n'arrête pas de me demander "où" ça s'est produit: où s'est constituée la zone-grise, au détriment du réel, comme socle commun?

    J'ai été contente de vous croiser en tout cas et j'espère que vous allez bien. 🙂

    Réponse première :

    Il y a tout de même l'intelligence de la manipulation J'avais déjà observé ça au théâtre. Lorsqu'un texte est long et chiant pour le public, on y intercale des évènements qui "réveillent" l'attention du spectateur devenu somnolent. J'ai eu l'impression que ce documentaire fonctionnait exactement pareil. Les moments longs et chiants sont d'ailleurs souvent ceux qui présentent une version "officielle". Et le public est "réveillé" par un évènement (un encart, un son etc.) qui, justement, n'appartient pas au discours officiel. Ce qui veut dire que le spectateur est manipulé par la forme même du documentaire et pas uniquement par son contenu. 

    Pour la petite histoire, j'avais repéré l'utilisation à outrance d'un procédé presque identique dans les séries TV américaines et la série "Jarod" en était emblématique. Jarod était un génie, un vrai de vrai, d'une intelligence supérieure devenu justicier. Je vous épargne les détails mais cette précision est importante. Et dans tous les scenari, il y a un moment où Jarod (l'intelligence ultime!) se fait plus ou moins promener. MAIS PAS le spectateur. 

    Car, une scène ou deux avant, le spectateur comprenait la culpabilité ou le double-jeu d'untel grâce à une scène où Jarod (le personnage) n'était pas présent. 

    Donc, le spectateur lambda avait le sentiment jouissif de détenir une longueur d'avance sur l'homme le plus intelligent de la planète, de par la construction narrative. Vous pourrez me répliquer que c'est vieux comme le cinéma de jouer avec l'omniscience du spectateur. Mais je répondrai pas à ce point, ni de manière systématique, surtout pas en la détournant de son objet (esprit critique) pour devenir une accroche émotionnelle. En prenant pour héros fictif cathartique un surdoué sur-intelligent que le spectateur dépasse (et ce presque à chaque scénario), ça devient un outil de flatterie pour accrocher le spectateur (qui reçoit sa dose d'auto-satisfaction "Il est pas si fortiche que ça le Jarod!") afin de vendre des espaces publicitaires.

    J'ai impression que cette technique a fait des tas d'emules. Au point que c'en est devenu un passage obligatoire dans presque tout ce que nous voyons. J'appelle ça la "soft-manipulation" et elle fait des ravages car elle oblitere l'esprit critique avant-meme qu'il ne puisse faire son office en étant faussement représenté à l'interieur-meme de la construction scénaristique. Un peu comme si l'on vous "montrait" toujours qu'il n'y a nul besoin de se fatiguer à chercher des sources puisque les sources vous les avez déjà sous les yeux... 

    Donc... Documentaire nul Hold-up ? Oui. Mais idiot et mal fait ? Pas sûr.

  • Il y a 2 mois

    C'est le gouvernement qui par ses mensonges, ses demi-vérités et ses non-dits, suscite ce genre de choses

  • Aelyta
    Lv 7
    Il y a 2 mois

    Bonsoir, cher Corto.

    Quel jugement !

    Remarquez, pourquoi pas. C'est l'année des jugements de sujets, en particulier quand on y connaît rien. Je vais donc apporter ma pierre à l'édifice puisque n'ayant pas vu ce film mais simplement vu ce que les uns et les autres, l'ayant visionné, en ont pensé. Un avis façon "téléphone arabe" sur un documentaire complotiste que je n'ai, en prime, pas l'intention de regarder, c'est fun, non ?

    Cependant, dans le style, j'avais vu un reportage diffusé il y a quelques semaines sur Arte concernant "Big Pharma" et la manne financière des labo. pharmaceutiques. Intéressant ....

    .... surtout dont la manière les adeptes amènent leur sujet (complotiste). Nul doute que pour les ignares en la matière - ce n'est pas un reproche, on ne peut pas tout connaître - et facilement manipulables - ça, c'est un reproche - ces films peuvent être crédibles.

    Pour cela, il faut commencer par des vérités. Dans "Big Pharma", le fil conducteur était la quantité de pognon qu'engendre les labo et la capacité de certains médecins à vouloir s'engraisser sur le malheur des gens. Oui, ils se font beaucoup de pognon. C'est un fait. Ce qui coince le plus souvent, c'est la suite. Par je-ne-sais-quel-chemin alambiqué, le "Ils se font beaucoup de fric" est suivi d'un "en empoisonnant les gens". Et bien, non. Et là, pas besoin d'avoir un quelconque niveau élevé en connaissances médicales, mais simplement un cerveau en état de raisonner. 

    * Si les "labo et les médecins-dealers" (je cite) ne faisaient qu'empoisonner la population, cette dernière serait morte avant d'atteindre l'âge canonique de 80 ans (en moyenne) et eux auraient fait faillite depuis longtemps. Rappelons qu'avant la médecine moderne (Samu, réanimation, antibiotiques, vaccins et hygiène, par ex), l'âge moyen dépassait rarement les 50 ans. C'est le premier point ... et ce n'est qu'une culture historique. Même quand on a séché les cours de biologie en classe de 3è, c'est à portée de neurones fonctionnels.

    * Quand la première contre-vérité est passée, c'est open-bar sur toutes les autres. 

    Les "stars" télé, cinéma (voire autres) venant donner un avis favorable à cette mascarade. Comme si la célébrité quelconque (en particulier de ceux qui n'ont aucune connaissances/instructions/expériences en la matière) devenait une vérité absolue.

    * Ensuite, il y a des exemples ... ben voyons.

    Puis-je rappeler que la médecine n'a jamais été, n'est pas et ne sera sans doute jamais une science exacte ? Que les hôpitaux ne sont pas une cour des miracles ?

    Que les échecs ne sont à mesurer qu'en comparant la flopée de réussites (comme la vaccination de masse) ?

    Votre question, cher vous, repose néanmoins sur le style cinématographiqe de ce truc (vous avez perdu votre temps en le regardant ?) que je n'ai toujours pas vu et que je suis presque sûre de démonter étape par étape, compte-tenu de mes connaissances/instructions/expériences sur un sujet que je connais bien. Sauf que j'ai autre chose à faire ....

    .... Bref. Si le fond est nul, ainsi que sa forme ... quel est son intérêt ?

    @Yamaela :

    Je suis assez d'accord. La manipulation est un art. On voit les ravages du complotisme tous les jours sur ce site ....

    @@Yamaela :

    Bien vu, pour les "codes de l'humour". Le questionneur ne pourra pas vous démentir sur un tel exemple. A ceci près que ces derniers n'induisent pas de comportements dangereux, contrairement aux complotistes anti-vax, anti-réchauffement climatique, voire suprématismes, par ex.

    L'ironie relève de la pensée philosophique pure (sujet sur lequel vous êtes bien plus douée que moi) et dénote un certain courant "intellectuel".

    Vive l'ironie quand elle est maniée avec talent ...

  • Il y a 2 mois

    il dit des vérités et ça dérange. Je n'ai pas regardé en entier, pas la patience ni le temps de rester 2h devant mon PC.

    Douste Blazy, Michael Levitt prix Nobel, un ancien directeur de chez Pfizer, des médecins, se sont des acteurs pour toi ?

    https://www.youtube.com/watch?v=JDPwxA2IlR0

    Youtube thumbnail

    &feature=youtu.be

  • Que pensez-vous des réponses? Vous pouvez ouvrir une session pour attribuer un vote à la réponse.
  • Il y a 2 mois

    Rien.

    Vous avez tout dit.

     

  • ?
    Lv 4
    Il y a 4 semaines

    Special thanks @ Aelyta et Yamaela; j'aurai beaucoup à dire sur vos réponses, mais globalement nous sommes d'accord et il me faut clore mes questions

  • ?
    Lv 4
    Il y a 2 mois

    Un bon pseudo-documentaire complotiste plein d'infox !

  • Il y a 2 mois

    pas vu ce truc

    mais j'ai été très déçue par la suite de Borat...

    je télécharge pas n'importe quoi !

    ok... Je sors

  • Il y a 2 mois

    un docu très rentable pour ses producteurs au final !

  • Anonyme
    Il y a 2 mois

    Ha c'est sûr c'est pas les films de cu l dont tu raffoles.

Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.