yamaela question posée dans Arts et sciences humainesPhilosophie · Il y a 1 mois

La peur est-elle le seul frein à l'action?

Question subsidiaire : Peut-on agir sous la contrainte ou bien est-on agi? 

PS: Le soldat en guerre n'est pas un bon exemple car il agit pour ne pas être tué. Le moteur de l'action n'est donc pas une contrainte sauf si l'on considère l'instinct de survie comme étant une contrainte. 

Mettre à jour:

Si la théorie des passions des philosophes est exacte, nous sommes condamnés à être libre de n'agir que sous la contrainte... Si la peur (ou toute autre passion) est un moteur de l'action alors nous agissons sous la contrainte et nous sommes agis au lieu d'agir. Qu'en pensez-vous ?

Mettre à jour 2:

Effectivement, @Bye Bye kaGenku, c'est bien la question que je me pose. Peut-être êtes-vous spinoziste sans le savoir. 🙂

https://journals.openedition.org/philonsorbonne/41...

Mettre à jour 3:

La peur n'est pas un moteur:

Si la peur était un moteur cela ferait de nous des êtres irrationnels contrôlés par des pulsions incontrôlables donc incapables d'agir. 

Je ne dis pas que cette explication n'existe pas... C'est juste que je la trouve stérile. 

16 réponses

Évaluation
  • Il y a 1 mois
    Réponse préférée

    Est-ce que le principe d'inertie physique possède un pendant philosophique ?

    Le principe d'inertie comme loi fondamentale du mouvement:

    "Tout corps persévère dans son état de repos ou de mouvement uniforme en ligne droite, à moins qu'il ne soit contraint, par des forces s'imprimant sur lui, à changer cet état."

    MAJ

    Peut-être peut-on aussi chercher, en terme de mots-clés, du côté des leviers de motivation, et des motivations intrinsèque et extrinsèque. La peur pourrait être vue comme "une motivation à..."

  • Il y a 1 mois

    Le seul devoir du soldat en état de lutte est de rester vivant ,tu as raison, c'est pourquoi il obéit au plan établi en dépit de la peur et de sa raison personnelle .

    C'est pourquoi l'objection de conscience a souvent été considérée dans l'état de guerre comme une défection grave méritant la mort 

    Mais nous sommes plusieurs pays à avoir adopté l'abolition de la peine de mort ...

     Non la peur n'est pas le seul frein à l'action il faut aussi concevoir la prudence comme préalable à l'action . Et tout plein d'autres raisons  appelées morale de l'action  ?le mot choque  comme un fourre tout mal conçu .Eh ben comme dit Maman à son fils ou sa fille" Range ta chambre"

     https://aussitotdit.net/2020/04/22/pour-en-finir-a... 

    @Ajout Mes. potes de l'Education Nationale sont occupés ,là, sinon ils vous diraient Le verbe agir verbe intransitif  peut s'employer transitivement à la voix passive "être agi", au sens d'être en mouvement "un moteur, une pièce, etc.", emploi rare cependant. ... Se conjugue avec l'auxiliaire "être" ("Il s'est agi de... ).Merci qui ??

    @@Bye Bye  le problème en philosophie c'est justement d'évaluer quelles sont ces forces et de quelle nature elles sont  

  • Il y a 1 mois

    Salut

    Le seul frein, je ne pense pas, mais l’un d’eux, certes. On a tous peur de prendre des risques, qu’elles soient grandes ou pas. Notre zone de confort est bien plus agréable… Ce qui nous empêche souvent d’agir, c’est l’inconnu. Si on savait déjà ce qu’on allait découvrir de l’autre côté du mur, on se lancerait plus facilement. À bientôt !

  • Arta
    Lv 7
    Il y a 1 mois

    Mettre des limites à ses peurs en connaissant ses propres limites , comprendre ses peurs quelle belle expérience plutôt que de s'en  laisser submerger à en perdre ses moyens.!

    J'ai presque peur en vérité

    Tant je sens ma vie enlacée

    A la radieuse pensée

    Qui m'a pris l'âme l'autre côté....... P.Verlaine

  • Que pensez-vous des réponses? Vous pouvez ouvrir une session pour attribuer un vote à la réponse.
  • Anonyme
    Il y a 1 mois

    " est-on agi " ? 

    Tu as posé cette question sous quelle contrainte ? Tu as bu ou t'es encore endormie ? lol

  • Il y a 1 mois

    Ce qui fout les jetons d'agir, ce qui est stressant, disons-le tout net, c'est de subir la pression de ceux voudraient nous faire croire qu'il y a le feu au lac et qu'il conviendrait d'agir en urgence ! Franchement pour qui on nous prend nous autres philosophes...?

    Un exemple peut-être: Si yamaela est là c'est pourtant pas l'envie qui lui manque parfois d'être ailleurs ... pour qui croyez-vous qu'elle se décarcasse...? on ne naît pas brave on le devient...? Epi d'abord on a que la peur qu'on mérite..d'abord !

    Alors que la peur d'agir telle qu'on nous la présente, c'est tout de même pas comme de marcher sur un taïpan du désert alors qu'il est si facile de se priver de désert.

    Non croyez-moi la peur d'agir est très surfaite quand on a tout le temps d'y penser comme on le fait ici..de l'analyser librement, de l'évaluer, de la soupeser tranquillou allant jusqu'à oser la critiquer les yeux dans les yeux sans avoir à faire dans son froc.

    Face à la peur, les seuls héros de la résistance qui restent encore ici, sont bien ceux qui, imperturbables onT su rester de marbre à tant de vilenies... ou qui comme moi,trop peu agile, n'a pas su prendre ses jambes à son cou...!

     

  • Niezky
    Lv 6
    Il y a 1 mois

    Non, il y a l'appréhension , la mesure de la perception , l'indifférence , l'ignorance , les morales , et certaines maladies ....Certainement , il y a d'autres "freins" ou entraves contre la volonté d'agir et je vais suivre les réponses pour combler certains trous de mémoires :)

  • Il y a 1 mois

    "  est-on agi  "  est correct , dans le sens de  " est-on mû "

    Comme frein à l'action , il y a la peur de l 'échec ,qui est une peur après coup mais bien réelle avant de devoir passer à l'acte .

    Le soldat tue pour ne pas être tué , disent qu'il obéit pour ne pas être passé par les armes pour insubordination.

    Qu'on consente à obéir ou bien qu'on nous y oblige , on est de toute façon sous l 'emprise d 'une domination .

    Comme frein à l'action , il y a le , à quoi bon .

    Et le refus d'affronter l' inconnu , le refus d' échouer . L 'incapacité de bouger , avoir le *** en plomb et les deux pieds dans le même sabot .La peur , le doute , l'incapacité , tout cela paralyse les meilleures intentions .

    La plupart des gens ont besoin d' un leader , d 'un meneur d'hommes , d 'un maitre à penser , d 'un coach , d 'un boute en train .

    Il en est de même , des foules , des masses , des peuples , des nations  , un dictateur en fera des conquérants , sinon sans chef charismatique les populations se décomposent dans flemmardise généralisé  et s 'abandonnent dans tout les vices .

    Non la peur n 'est pas le seul frein à l 'action , il faut aussi pas mal de motivation.

    .Un chat ne léve son  C ul  que  s 'il a faim et ne se bat que s 'il a  un territoire à défendre (et la chatte ,sa progéniture à défendre ) .

    .

  • ?
    Lv 4
    Il y a 1 mois

    Non. La lâcheté.

  • Il y a 1 mois

    La peur n’est pas un frein mais un moteur de l’action. Si j’ai peur je vais par exemple crier, et alerter les autres, et m’enfuir. Autre solution je vais agresser celui que je crois être agresseur, ou me cacher, ou négocier…

    Ce qui m’empêche d’agir c’est de garder mon petit confort et de pouvoir penser à autre chose.

  • Il y a 1 mois

    Je pense que le problème est un problème de quelqu'un centré sur soi. Tant que l'on pense être la chose la plus importante du monde, on ne peut envisager la vie comme une totalité et l'action devient partielle, dépendante des savoirs mémorisés, qui sont eux même partiels étant issus de petites expériences sur un aspect restreint de la réalité.

    Il existe une vision lorsque deux aspects de l'esprit coexistent : D'une part qu'il n'existe que maintenant, et d'autre part que la vie est envisagée comme un tout. Cette vision produit une action qui libère l'esprit du moi et c'est une action impersonnelle responsable qui affecte tous les aspects de la vie.

    La peur a 2 aspects dont un est porteur d'un conseil pertinent, c'est donc une erreur d'essayer de supprimer la peur.

    On parle d'un soldat à la guerre, un soldat qui n'écoute pas sa peur, mais en même temps n'a pas d'assurance ni d'évaluation correcte de son adversaire, est un homme mort. Donc les freins à l'action ne sont pas seulement la peur qui paralyse, mais aussi la propre importance, l'image qu'on a de soi que l'on nourrit avec l'histoire personnelle, l'irresponsabilité, l'éternalisme de notre culture qui nous pousse à penser que l'on a tout le temps devant nous.

    Rien ni personne ne peut nous donner de garantie sur la durée de notre vie, et en même temps tout nous fait agir comme si on avait du temps devant nous. Ce problème complexe est une contradiction qui paralyse notre esprit quand il s'agit de trouver l'action juste.

Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.