Yahoo Questions/Réponses fermera le 4 mai 2021 (heure de l’Est) et, à partir du 20 avril 2021 (heure de l’Est), le site Web Yahoo Questions/Réponses sera en mode lecture seule. Aucune modification ne sera apportée aux autres propriétés ou services Yahoo, ni à votre compte Yahoo. Vous pouvez trouver plus d'informations sur la fermeture de Yahoo Questions/Réponses et comment télécharger vos données sur cette page d’aide.

Anonyme
Anonyme question posée dans Sciences socialesPsychologie · Il y a 2 mois

Comment perdre l'envie de disparaitre une bonne fois pour toutes ?

Des conseils peut-etre ? Surtout si vous etes deja passé par là et avez surmonté... Et sachez que ma situation n'est pas celle de la plupart des intervenants ici qui vivent entourés de conjoints/parents/petits-enfants etc... Encore moins en cette période de couvre-feu et autres restrictions en matière de relations humaines et de moments de convivialité.

Donc pas la peine de dire des banalités qui ne s'appliquent pas à moi et/ou qui sont rendues impossibles par la législation actuelle. C'est bien ça justement qui me conforte dans mes idées pessimistes et mon "syndrome de l'imposteur". Quant aux yahoonautes qui assument leur solitude subie ou isolement subi (voire choisi pour certains) et qui affirment même qu'elle devient un atout auquel ils tiennent, je veux bien les croire mais ça ne veut pas dire que leur vision constitue forcément une solution dans mon cas ni même qu'elle serait transposable. Si j'etais une ourse qui se complait dans sa tanière isolée à l'écart de la société et des rapports humains, je ne viendrais pas poser des questions comme celle ci, puisqu'il n'y aurait pas de mal-être ni rien.

Mettre à jour:

Quand je mentionne les "banalités" de QR, c'est parce qu'elles semblent omniprésentes. Je l'ai encore constaté ce soir avant de poster ma question. ça fait des années que je continue malgré tout de revenir encore et encore sur ce site parce-que parmi tous les lieux-communs qu'on y lit (sans parler des insultes, obscénités et grossieretés en tout genre), il y a aussi des réponses sensées, pertinentes, résultant d'une reflexion personnelle (ou d'un vécu réel) et non d'un copier-coller...

Mettre à jour 2:

Et MERCI pour vos réponses ! celle de La Solitaire me touche particulièrement...

Mettre à jour 3:

Bonjour ! difficile de choisir 1 seule "meilleure-reponse" !  plusieurs parmi vos reponses meritent d'etre choisies ! sachez que je relis régulièrement toutes vos reponses, que je m'en nourris car elles alimentent ma propre reflexion...

18 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    Il y a 2 mois
    Réponse préférée

     Je te parle d'expérience.

    La solution n'est pas sur les forum, elle est en toi même. Une thérapie pourra t'aider, si tu veux guérir. Mais une thérapie n'a jamais empêché quiconque de passer à l'acte si vraiment la personne veut faire ça.

     Ta question montre toutefois que ce n'est pas un désir de mort,  c'est surtout un désir de ne plus vivre ce que tu vis actuellement.

    Le fait d'être entourée par des enfants, des petits enfants etc, ne change rien à l'affaire. Je t'assure.

    Il n'y a pas que des gens seuls qui passent à l'acte.

    Tu peux voir le même sentiment entourée, voire aimée. Mais ton psychisme ne laissera rien rentrer pour une raison qui t'ait propre mais surtout parce que tu es dépressive.

    Ce sacré confinement fait du dégât, et pas que pour les gens qui sont dépressifs. Eux sont déjà confinés en eux mêmes.

    Il n'y a pas de recette miracle, pour ce type de problème. Si tu cherches à t'en sortir, c'est que ton désir d'en finir n'est pas établi et que c'est appel au secours " je me noie".

    Pour ma part, je suis descendue au plus bas de ce puits d'enfer, je me suis consumée totalement. Mon psychisme s'est reconstruit avec des défenses dignes d'un château fort. Mais même ainsi, je suis affectée par certaines choses en ce moment, aussi. Je rejoins la Solitaire dans son témoignage. Parfois, même quand on se croit bien à l'abri, ça remonte avec cette sensation étrange qu'il n'y a pas d'autre solution.

    Que voudrais-tu pour toi même ? Quelle sont tes attentes ? Je pense que c'est la première question à te poser, la première main posée sur le bord du puits, le sais tu actuellement? Peux tu précisément répondre ( à toi même ) à cette question? Qu'est  ce qui pourrait te " remplir"  te hisser vers autre chose ?

     

     

  • Anonyme
    Il y a 2 mois

    Je ne pense pas qu'on puisse t'aider sur ce site . Il faut voir avec un professionnel. Peut-être te trouvera t'il une bonne thérapie.

    Bon courage !

    .

    PS : Je t'ai lu et relu avant de répondre. Je ne voulais pas dire des banalités.

  • Il y a 2 mois

    La question décrit une situation de solitude, avec une souffrance de vivre. Dans le peu d’éléments apportés par la description sont mis en avant le manque de contact et de compréhension. Ce n’est alors pas une envie de disparaître, mais une peur d’avoir déjà disparu du monde.

    Je pense que tout m’est déjà arrivé : avoir peur de disparaître, sentir la souffrance de vivre, et me demander si je comptais pour quelque chose ou pour quelqu’un.

    Se confier, comme dans la question, peut sûrement aider. Peut-être est-il possible de prendre rendez-vous avec quelqu’un qui est payé pour écouter, comme un psychologue ?

    Mes remèdes sont sinon de réaliser des choses et d’avoir de l’activité physique.

    Pourquoi ne pas écrire vos mémoires par exemple ? Un livre s’appelle l’homme sans qualité, et il a eu un grand succès. Ecrivez donc le roman de la femme disparue.

    Les grandes ballades sont permises en ces temps, et cela aide aussi à laisser son esprit vagabonder. La marche est un mayen de méditation reconnu. Vous pourrez vous inscrire dans un club de randonnée quand les temps sont meilleurs, on passe beaucoup de temps à parler pendant ces marches, et on rencontre aussi d’autres personnes.

  • Il y a 2 mois

    Je suis en plein dedans en ce moment. Proche aidante depuis 5 ans, insécurité face à mon travail à cause de cette cochonnerie de pandémie, démarches par dessus démarches pour mon père et ses biens, travaux dans son triplex, tentatives pour le placer, rien à faire, il est dément alzheimer, fait pipi dans ses culottes, ne fait absolument pu rien, préposés, femme de ménage, accompagnement, suivit psy, antidépresseurs depuis 2 ans, pilules pour dormir... J'ai pas finit... On va devoir attendre que le système le sorte ''de force'' de chez lui puisqu'il veut pas sortir de là! Je suis fille unique, ma mère s'est suicidée en 2015,pas d'enfant, pas de chum, sa famille est éloignée et ne peux rien faire pour lui, mes amis non-plus, ses amis non plus. 

    Le côté humain prend l'bord, on est pogner avec des affaires en ligne pour toute! Je déteste ça et je me conforme en me disant que j'aurais ben l'goût de câlisser mon camp une fois pour toute! Disparaître justement... Je ''prépare'' ma sortie depuis décembre 2020... J'en dit pas plus... Est-ce que je vais aller jusqu'au boutte? Sais pas mais mon plan devient plus clair et plus précis, tout dépend sur quelle boutte de la vague je suis... Un jour à la fois... Des fois je surfe sur la vague et je vais bien. Des fois je suis dans le creux de la vague et mon plan me revient en tête. Mettons qu'en ce moment, je suis comme assis sur une bombe... Je ne sais juste pas quand elle éclatera... Tout ou presque est prêt pour cet éclatement... Les jours, les semaines et les mois passent depuis décembre et je suis toujours là... Est-ce qu'un jour, l'envie me passera??? Sais pas.

  • Que pensez-vous des réponses? Vous pouvez ouvrir une session pour attribuer un vote à la réponse.
  • Anonyme
    Il y a 2 mois

    Bonsoir !

    Si cela peut te consoler (ou te rassurer): Dis-toi bien que plus ou moins tôt, plus ou moins tard "tu disparaîtras une fois pour toute": Et cela que tu le veuilles ou non, comme chacun de nous ici, ailleurs... Et partout !

    Cela dit :

    Attachment image
  • Il y a 2 mois

    C'est l'envie de disparaître qui te maintient en vie.

    Si ta vie n'a pas de valeur à tes yeux, fais-en cadeau aux autres : sois bénévole dans une association qui rend service à ceux qui en ont besoin, ta vision du monde pourra changer rapidement.

  • Il y a 2 mois

    Ta vie doit avoir une grande valeur a tes yeux absolument. Ne laisse pas les cons la prendrent. Personne na le droit de te dire qu'elle na pas de valeur. Je sais pas si tu es croyant mais si Dieu ta créer c'est pour créer et vivre. Tu dois la vivre, rigole, sort, réalise tes rêves, tu peux te servir de tes souffrances car elles sont une force intense pour rire et être plus fort et réaliser tous tes rêves. 

  • Anonyme
    Il y a 2 mois

    Je pense que tu t'en veux ! Alors pourquoi ? ça remonte très certainement à ta jeunesse donc, tu peux te dire que tu n'es pas responsable. Peut-être as-tu grandi avec un sentiment de culpabilité par rapport à ta famille ? Mais bon, je ne connais pas ton histoire et je crois que tu n'as rien de mieux à faire que de commencer une psychothérapie qui ne pourra que te faire le plus grand bien.

  • zeste
    Lv 4
    Il y a 2 mois

    peut-être en se levant en s'imaginant complètement neuf et curieux de la vie.Curieux de tout ce qui existe, de tout ce qui change tout le temps. En cherchant chaque jour à répandre de l'amour d'une manière ou d'une autre; c'est le meilleur moteur de vie car c'est une bonne raison d'exister. sinon, écrire ce qu'on a sur le coeur, calmer ses pensées par la méditation, retrouver un bien être physique avec une bonne marche afghane ( respi accordée sur les pas), créer du lien avec les autres, demander le secours divin et remercier quand on l'a.

  • Il y a 2 mois

    Rien ne prouve qu'il n'y a rien "de l'autre côté" ou que ce sera mieux et que vous serez délivré. N'ayez pas peur des psys. N'avez-vous pas envie de savoir ce qui se passe et mener une petite enquête sur vous-même ? Prenez ça comme une aventure. Courage.

Vous avez encore des questions? Obtenez des réponses en posant vos questions maintenant.